Archive pour Actualités

L’histoire de la cinquième république (1958-2013)

OBJECTIFS

1. Connaître les repères suivants

  1. Les années De Gaulle (1958-1969)
  2. Les années Mitterrand (1981-1995)
  3. Les années Chirac (1995-2007)

2. Caractériser les grands choix politiques de De Gaulle

3. Comprendre les institutions de la V° république (Education civique)

_________________________________________

I. 1958-1969 : les années De Gaulle

Après « une traversée du désert » de douze ans (1946-1958), Charles De Gaulle revient au pouvoir alors que la IV° république est en crise.

Consigne 1 : Pour comprendre le retour de « l’homme du 18 juin 1940 » et caractériser ses grands choix politiques, tu vas répondre aux questions de ta fiche en utilisant l’image interactive ci-dessous et les documents du manuel.

 Consigne 2 : Pour enrichir ta trace écrite, tu peux compléter la carte mentale avec tes réponses (dessins, textes, symboles). 

La carte mentale de Ludovic Fécamp sur les années De Gaulle

II. La V° république depuis 1969

Cette carte mentale interactive résume l’essentiel à savoir sur la cinquième république depuis 1969.

 

_____________________________________

EMC : Pour comprendre le fonctionnement de la V° République fondée par le général De Gaulle, regarde cette vidéo de C’est pas sorcier. Pour aller à l’essentiel, j’ai sélectionné quelques extraits

  • 1.40 - 3.00 : l'histoire de la république démocratique française
  • 3.40 - 5.20 : aujourd'hui, qui a le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif en France ?
  • 5.35 - 7.30 : les missions d'un député à Paris et dans sa circonscription
  • 9.00 - 11.40 : la motion de censure, la dissolution de l'Assemblée nationale, la cohabitation : qu'est-ce que c'est ?
  • 16.15 - 17.15 : quelle sont les différences entre un sénateur et un député ?
  • 20.10 - 21.10 : l'article 49-3 :qu'est-ce que c'est ?

- Comprendre le rôle du président de la république

Comprendre le rôle du Premier ministre (clique sur le lien)

 

- Comprendre le parcours d'une loi

grâce à une vidéo du site viepublique.com

… grâce à un jeu interactif (clique sur l'image)

EMC 4ème : Le Droit à l’école, la loi sur l’absentéisme scolaire

Depuis 1959, la scolarité est obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans. Aller à l’école est à la fois un droit et un devoir. C’est aussi la condition première de la réussite d’un élève. Pour le Ministère de l’Education nationale, « la lutte contre l’absentéisme scolaire doit donc mobiliser tous les membres de la communauté éducative. »

C’est en étudiant ce problème de société et la réponse apportée par la loi que nous allons commencer notre travail sur « La France : un État de droit ».

OBJECTIFS

  • Aborder le Droit à partir d’un texte de loi inscrit dans la vie quotidienne
  • Comprendre qu’aller à l’école est à la fois un droit et un devoir
  • Comprendre qu’un texte de loi peut provoquer un débat dans la société et être abrogé
  • Identifier les arguments pour et contre la loi, exposer son opinion et faire une proposition

La question de l’absentéisme scolaire posée au Journal télévisé de France 2

Selon l’article L131-8 du code de l’éducation on parle d’absentéisme «lorsque l’enfant a manqué la classe sans motif légitime ni excuse valable au moins quatre demi-journées dans le mois ». D’après les chiffres de l’Education nationale pour l’année 2009-2010, l’absentéisme touchait 2,3% des collégiens, contre 4,9% des élèves en lycées généraux et technologiques et 14,2% en lycées professionnels. Pour apporter des solutions à ce problème, une loi visant à lutter contre l’absentéisme scolaire a été votée en 2010.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xfe3pq_education-projet-de-loi-sanction-de-l-absenteisme_news[/dailymotion]

Une interview d’Eric Ciotti, député à l’origine de la proposition de cette loi sur l’absentéisme scolaire

D’après Eric Ciotti, le député UMP à l’origine de cette loi, depuis que le texte est entré en vigueur au troisième trimestre 2011 « 32.000 familles ont été convoquées par les inspecteurs d’académie concernés, à cause de l’absentéisme de leurs enfants. Et plus de 99% des élèves ont repris, après cette convocation, le chemin de l’école de la République. »

Benoît Hamon, porte-parole du Parti Socialiste, dit que si François Hollande est élu, la loi Ciotti visant à lutter contre l'absentéisme scolaire en suspendant ou supprimant les allocations familiales serait abrogée.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xgpip8_le-ps-abrogera-la-loi-ciotti-sur-la-suspension-des-allocations_news[/dailymotion]

Débat à l'Assemblée nationale sur l'abrogation de la loi Ciotti (17 janvier 2013)

Malgré les résultats affichés par l'UMP, cette loi est contestée. Elle a été un des thèmes de la campagne présidentielle et  a été abrogée/supprimée par la nouvelle majorité socialiste (mars 2013).

Le regard de deux dessinateurs de presse sur la loi

par Lasserpe (31.01.2011)

par Man (08.07.2010)

Aller + loin

 

 

Fluctuat nec mergitur – Playlist 10 titres

Marianne rebelle me disait
Qu’elle est plus jolie métissée

Ici Paris

 

Afficher l'image d'origine

#1. Noir désir – Ici Paris
#2. EODM – Kiss the devil
#3. Les Rats – Il est cinq heures
#4. Bad religion – Hello cruel world
#5. NOFX – 72 hookers
#6. Grand Corps Malade – Je viens de là
#7. The Beastles – In a world gone mad
#8. Bernard Lavilliers – Scorpion
#9. Duke Ellington – Paris Blues
#10. Sidney Bechet – Blues in Paris

EMC 4ème/3ème – Par qui notre liberté est-elle menacée ?

Ils assistaient à un concert de rock, buvaient un verre à la terrasse d’un café, dinaient au restaurant, regardaient un match de foot : le vendredi 13 novembre à Paris, des civils qui partageaient librement du bon temps ensemble ont été les cibles de terroristes.
 
 
Le lendemain, le président de la République François Hollande désignait les auteurs de ces actes barbares :
 
« Ce qui s’est produit hier à Paris et à Saint-Denis est un acte de guerre, et, face à la guerre, le pays doit prendre les décisions appropriées. Un acte commis par une armée terroriste, Daech, contre ce que nous sommes, un pays libre qui parle à l’ensemble de la planète. Un acte de guerre préparé, planifié, de l’extérieur, avec des complicités extérieures que l’enquête permettra d’établir. Un acte d’une barbarie absolue. »
 
#1. Djihadiste ? Salafisme ? État islamique (= Daech) ? : des vidéos pour comprendre
 
Un terroriste est une personne qui utilise la violence armée et la terreur pour imposer ses idées.
 

http://s1.lemde.fr/image/2014/06/20/1360x601/4442424_6_d18a_chiites-et-sunnites-dans-le-monde-musulman_2b963b05019c9c339e8d09755be896a4.png

Cette carte montre les pays majoritairement sunnites et les pays majoritairement chiites dans le monde

 

Après l’intervention américaine en Irak en 2003, les sunnites qui étaient minoritaires mais qui détenaient le pouvoir sous Saddam Hussein sont écartés. Mis à l'écart et victimes de violences, les sunnites irakiens se soulèvent contre le nouveau régime chiite par des manifestations et par la violence. Le premier ministre chiite, Nouri Al-Maliki,fait des concessions mais cela ne satisfait pas les sunnites. Plusieurs tribus sunnites rejoignent alors les djihadistes de Daech dont l’influence n'a cessé de grandir depuis le départ des Américains en 2011.

#2. Pourquoi la France est-elle la cible de Daech ?

La France fait partie de la coalition internationale contre l'organisation État islamique/Daech.

cartes coalition antiei

La France est l'ennemi numéro 1 de Daech : pourquoi ?

Dans un interview à Paris-Match, le juge anti-terroriste Marc Trévidic listait les raisons politiques et idéologiques suivantes :

  • la France est l'allié militaire des États-Unis et a mené des raids aériens contre Daech en Irak et en Syrie
  • la France est intervenue au Mali (Afrique) pour stopper l'avancée des islamistes
  • la France vend des armes aux pays du Golfe et du Moyen-Orient (Arabie Saoudite, Qatar, Koweït, Emirats-Arabes-Unis) que Daech considère comme des pays mécréants et corrompus.
  • pour Daech, la France est toujours une nation coloniale qui opprimerait délibérément la communauté musulmane qui vit sur le sol français

#3. Pour vaincre ces terroristes, il suffit de bombarder Daech ? Pas si simple…

vidéo

#4. Attention à ne pas faire d'amalgames !

Faire l'amalgame c'est mêler volontairement deux choses différentes pour créer la confusion ou attiser la haine. Les musulmans condamnent la barbarie de ces attentats perpétrés par des terroristes qui se réclament de l'Islam mais n'en respectent pas les valeurs.

Pour les terroristes, la vie n'est pas 'sacrée' et leur interprétation du Coran est, comme le disent l'immense majorité des musulmans ou ce caricaturiste, complètement faussée.

Afficher l'image d'origine

En Angleterre, les musulmans avaient lancé la campagne "Not in my name' ("Pas en mon nom") pour mobiliser contre les jihadistes et lutter contre les amalgames entre islam et extrémisme.

Après les attentats de janvier 2015, les musulmans français avaient condamné fermement les attentats.

 

#5. Attention aux rumeurs et aux fake qui circulent sur le net !

Le Monde fait le point sur huit intox pour ne pas contribuer à diffuser n'importe quoi.
"Quelques conseils pour ne pas se faire avoir par des rumeurs

Partez du principe qu’une information donnée sur le web par un inconnu est par défaut plus fausse que vraie.

Fiez-vous plutôt aux médias reconnus, aux journalistes identifiés et connus. Et ne considérez pas non plus que cela suffit à rendre leurs informations vraies. Dans des situations de crise comme celle-ci, l’information circule très vite, et peut souvent s’avérer par la suite erronée. Il vaut mieux attendre que plusieurs médias donnent un même fait pour le considérer comme établi.

Une photo n’est jamais une preuve en soi, particulièrement quand elle émane d’un compte inconnu. Elle peut être ancienne, montrer autre chose que ce qui est dit, ou être manipulée.

Un principe de base est de recouper : si plusieurs médias fiables donnent la même information, elle a de bonnes chances d’être avérée."