Archive pour Juke box

Playlist 15 titres – Riot Grrrls ! –

Free Pussy riot ! Ce cri de ralliement pour « la libération des membres du groupe punk féministe russe Pussy Riot » a, en ce 17 août 2012, une résonance mondiale. Sur son site, Amnesty international explique les raisons de son soutien aux Pussy riot, trois jeunes femmes héritières du mouvement riot grrrl dont vous trouverez en fin d’article une présentation.

 

Nadejda Tolokonnikova, Ekaterina Samoutsevitch et Maria Alekhina, membres du collectif Pussy Riot, sur le banc des accusés (Maxim Shemetov / Reuters)

 

« Les trois jeunes femmes du groupe Pussy Riot ont participé le 21 février 2012, dans la Cathédrale du Christ Sauveur à Moscou, à une prière punk intitulée «Sainte Vierge chasse Poutine». Aucune dégradation du lieu de culte n’a été constatée et aucune insulte envers les croyants n’a été prononcée. Elles ont pourtant été rapidement arrêtées et sont accusées de «vandalisme aggravé, d’incitation à la haine religieuse et de sabotage des valeurs et du fondement spirituel du pays».   

 

Les jeunes femmes plaident «non coupable», rejettent l’acte d’accusation formulé contre elles et affirment que leur action n’avait pas un caractère religieux, mais politique. Par cette entreprise, elles tenaient à dénoncer l’utilisation politique de l’Eglise orthodoxe par le régime. Ce spectacle s’inscrivait dans un cadre de protestation plus large contre Vladimir Poutine et les élections frauduleuses en Russie.« 

 

 

D'après une dépêche de l'AFP de ce jour , "les trois jeunes femmes du groupe de punk rock russe Pussy Riot ont été reconnues coupables de "hooliganisme" pour une "prière" contre Vladimir Poutine dans une cathédrale, à l'issue d'un procès à Moscou qui a acquis un retentissement international. (…) La peine maximum pour "hooliganisme" est de sept ans de camp."

 

Pour en savoir + : Un article des Inrocks - Pussy Riot : les punkettes qui bousculent Poutine

 

 

Dans Riot Grrrls, il y a trois r qui roulent comme les grognements de protestation poussés par des filles en colère. Tissée autour du mouvement punk et du féminisme, cette aventure militante est lancée en 1991 aux Etats-Unis par des musiciennes engagées dans la lutte contre le sexisme à l'image de Kathleen Hanna. Récemment (janvier 2012), le magazine Têtu a consacré un dossier complet à ce mouvement qui mêle énergie rock et revendications féministes. Un article revient sur le contexte de création de ce mouvement musical :

 

"1991, Etats-Unis. Tandis que Smells Like Teen Spirit de Nirvana caracole dans les charts américains, faisant de la prolixe scène grunge de Seattle le vivier culturel en vogue, les associations chrétiennes marchent sur Washington DC dans la ferme intention de révoquer le droit à l'avortement. Le climat politique est alors particulièrement hostile à la cause féministe: outre ces revendications religieuses, une affaire de harcèlement sexuel éclabousse la Cour Suprême - mais le juge incriminé est relaxé."

 

Des groupes comme Bikini kill ou Bratmobile ont incarné les combats des Riot Grrrls. Lors de la décennie 1990, leurs idées ont essaimé jusqu'à ce qu'une communauté se forme. Aujourd'hui encore, des artistes se réclament de cet héritage et y trouvent une véritable source d'inspiration.

 

Cette playlist de 15 titres revient en musique sur l'histoire de ce mouvement et de son héritage.

 

 

#1. Le Tigre - Deceptacon
#2. Bikini kill - Capri pants
#3. Bratmobile - Eating Toothpaste
#4. X-Ray Spex - Identity
#5. Huggy Bear - Her Jazz
#6. Peaches ft. Iggy Pop - Kick it
#7. Elastica - S.O.F.T.
#8. The Breeders - Cannonball
#9. Hole - Jennifer's Body
#10. Spinnerette - Cupid
#11. L7-This Ain`t Pleasure
#12. I Object! - Intra Muros/Don't Bother
#13. Sleater-Kinney - Dance Song
#14. Julie Ruin - Stay Monkey
#15. PJ Harvey - Sheela-Na-Gig

 

A lire : le manifeste Riot Grrrl "publié dans le fanzine Bikini Kill Zine 2, il entend dynamiser d’emblée le mouvement et lui insuffler une énergie fédératrice."

 

Petit nuage – Playlist 10 titres –

#1. Dj Oil – Your Heart
#2. Galt Macdermot – Ripped Open By Metal Explosion
#3. Kid Koala & DJ Shadow- Third World Lover
#4. Deltron 3030 – 3030
#5. Holy F*ck – Latin America
#6. Dirty Projectors – Gun Has No Trigger
#7. Beck – Sunday Sun
#8. Michael Kiwanuka – Always waiting
#9. The Cinematic Orchestra – Manhatta
#10. Antonin Dvorak – Tempo di valse

Minute papillon -Playlist 10 titres-

#1. Lovage – Stroker Ace
#2. C2C – Tribute to Mr. Armstrong
#3. Blackalicious – Alphabet aerobics
#4. DIIV – Druun, Pt. II
#5. Jonathan Boulet – This song is called ragged
#6. Justin(e) – Festen
#7. The Black King – Breakin’ the wave
#8. Bass Drum Of Death – Get Found
#9. Avec pas d’casque – Dans la nature jusqu’au cou
#10. Bonga – Mona Ki Ngi Xica

Image : Kesa, Lyon

Cantat – Playlist 10 titres –

Dans les murmures comme les hurlements, sa voix est d’une intensité rare. Icône de la scène alternative, Bertrand Cantat a dans la décennie 1990 porté le groupe Noir Désir et le rock français au firmament. En 2003, sa carrière d’artiste s’évanouit derrière sa violence d’homme. Il est condamné à huit ans de prison en Lituanie pour avoir battu à mort sa compagne Marie Trintignant. Bertrand Cantat a aujourd’hui purgé sa peine et a repris le micro (collaborations, album solo prévu pour 2013).

 

Exposé médiatiquement, son retour sur scène suscita une polémique en France et au Canada. Un passé criminel qui ne passe pas, une question de décence, de droit des victimes, certains voulaient que Cantat demeure dans l’ombre. Mais la justice et le droit ont tranché. Dans une société qui œuvre à la fois contre les violences conjugales (voir le site http://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/) et pour la réinsertion sociale des anciens détenus, Bertrand Cantat a retrouvé sa liberté artistique en sortant de prison. Comme le note l’éditorialiste Elizabeth Fleury, « la capacité de différencier l’artiste du meurtrier, demeure, en réalité, une question profondément personnelle. Mais encore, ce n’est pas parce qu’on réhabilite, individuellement ou collectivement, Cantat l’artiste qu’on donne l’absolution à Cantat le meurtrier.« 

 

#1. Noir Désir – Tostaky
#2. Noir Désir – Le temps des cerises
#3. L’iditenté – Noir Désir & Les Têtes Raides
#4. Amadou & Mariam feat. Bertrand Cantat) – Oh Amadou
#5. Shaka Ponk feat. Bertrand Cantat – Palabra Mi Amor
#6. Brigitte Fontaine feat. Noir Désir – Bis baby boum boum
#7. Sixteen Horsepower feat. Bertrand Cantat – The Partisan
#8. Bertrand Cantat – Dionysos
#9. Noir Désir – Aucun express (Alain Bashung)
#10. Noir désir & Yann Tiersen – A ton étoile

+ Huber-Félix Thiéfaine – Télégramme 2003

++ : Une playlist sur une autre figure du rock français, Bernard Lavilliers