Archive de mots clefs pour années 1930

Dorothea Lange, Weegee et le photojournalisme américain

Dorothea Lange, grande figure du photojournalisme

Le photojournalisme constitue un des thèmes d’étude pour l’épreuve d’histoire des arts à Waldeck Rousseau. Le travail de ces journalistes est d’aller sur le terrain pour fournir à la presse écrite (ou numérique) des reportages photographiques qui font la synthèse d’un événement. Apporter une information authentique, imprimer un style à ses photos, c’est à cela que l’on reconnaît les grands photoreporters.

Parmi les figures légendaires du photojournalisme américain, vous allez découvrir cette année Dorothea Lange. Dans les années 1930, elle est engagée par un organisme du ministère de l’agriculture américain, la Farm Security administration, qui est chargé d’aider les paysans touchés par la crise. Le krach boursier d’octobre 1929 et la sécheresse dans les états du sud plongent les travailleurs de la terre dans la misère. Devant l’objectif de Lange, les « vagabonds de la faim » dont Florence Owens Thompson, veuve et mère de six enfants. En dix minutes, Lange réalise six photos dont ce portrait resté célèbre et intitulé Migrant Mother.

Dorothea Lange, "Mère migrante", 1936

Pour la petite histoire,  un des clichés les plus cotés de l’histoire du photojournalisme est signé par Dorothea Lange. White Angel Bread Line (1933) a été estimé et vendu à plus de 700 000 $ (ou 800 000 $)…

White Angel Bread Line : Un des clichés les plus chers de l'histoire du photojournalisme

« On devrait employer l’appareil photo comme si demain on devenait aveugle » disait Dorothea Lange. Son témoignage reste aujourd’hui encore une ressource essentielle pour comprendre la crise des années 1930. Son regard plein d’humanité et de vérité est une illustration parfaite  des « raisins de la colère » (1938), livre majeur de l’écrivain John Steinbeck sur une famille de paysans américains contraints de quitter leur terre à cause de la sécheresse.

Au cours d’une discussion en salle des profs, M. Valette m’a parlé d’un autre photojournaliste célèbre : Weegee. Ce photographe de faits divers a aménagé sa voiture pour y vivre et être le premier sur les scènes de crimes (en piratant au préalable les ondes de la police à l’aide de sa radio…). Les bas-fonds de New York, la vie quotidienne et nocturne se déroulent sous son objectif : passionnant, lugubre et lumineux comme le montre très bien ce reportage d’Arte. La technique et l’art de la composition de Weegee ont influencé de grands noms comme le cinéaste Martin Scorsese ou l’artiste Andy Wahrol.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x6j2j6_weegee_creation[/dailymotion]

Summer, The Lower East Side (1937) par Weegee

De la terre à la ville, Lange et Weegee nous embarquent dans l’Amérique des années 1930. Leurs regards sont précieux car ils racontent l’essentiel, la vie des hommes, d’un territoire et d’une époque.


Aller plus loin