Archive de mots clefs pour chansons

Sacco et Vanzetti – Playlist 10 titres –

Le 23 août 1927, Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti meurent sur la chaise électrique et entrent dans la postérité. « Ce dernier moment est le nôtre. Cette agonie est notre triomphe«  : depuis le box des accusés, Vanzetti lance cette prophétie au tribunal qui les condamne à mort pour hold-up et meurtres alors qu’ils n’avaient cessé de clamer leur innocence. Pour ceux qui demandent activement la révision du procès, la justice fait fausse route. Plus préoccupée par le pedigree des accusés (immigrés italiens et anarchistes) que par la recherche de la vérité, elle commet une terrible erreur judiciaire. Au début des années 1920, « l’amalgame entre étranger, anarchiste et assassin devient courant » dans des Etats-Unis en crise. Délit de sale gueule, procès politique, cette affaire devient l’archétype d’un scandale judiciaire qui mobilisera l’opinion publique jusqu’à la reconnaissance officielle de l’innocence de Sacco et Vanzetti en 1977.

Adaptée au cinéma et au théâtre, l’affaire Sacco-Vanzetti se raconte aussi en musique. Woody Guthrie y trouve l’inspiration pour un album entier tandis que Joan Baez en fait le tube de l’été 1971 en France. En 2010, le groupe de punkrock Cartouche pose ses accords sur le poème de Louis Aragon « Sur le port de Dieppe ». On n’a toujours pas fini de parler du « jour de Sacco Vanzetti »…


#1. Joan Baez et Ennio Morricone – Here’s to you –
#2. Scott Walker – The Ballad of Sacco and Vanzetti
#3. Woody Guthrie  – Sacco and Vanzetti
#4. Cartouche – Sacco et Vanzetti
#5. Woody Guthrie — Two Good Men
#6. Sine frontera – Sacco e Vanzetti
#7. Kento – Sacco o Vanzetti
#8. Christy Moore- Sacco & Vanzetti
#9. George Moustaki – La marche de Sacco et Vanzetti
#10. Ennio Morricone – Hope for Freedom

 

Images : Merci Matt !

Pour en savoir +

 

Dead end – Playlist 5 titres –

Sociale, politique ou amoureuse, l’impasse a souvent été mise en musique comme le montrent les cinq pistes de cette playlist. En 1966, The Kinks atteignent le haut des charts anglais avec leur single « Dead end Street », une chanson qui décrit l’impasse où une partie de la population anglaise se trouve… encore aujourd’hui ?

« What are we living for?
Two-roomed apartment on the second floor.
No money coming in,
The rent collector’s knocking, trying to get in.

We are strictly second class,
We don’t understand,
Why we should be on dead end street.
People are living on dead end street.
Gonna die on dead end street. »

#1. The Kinks – Dead End Street
#2. Eric Clapton & J.J. Cale- Dead End Road
#3. Them Crooked Vultures – Dead End Friends
#4. Dead End – No i won’t
#5. Dead Kennedys – Dead End

 

[L’ACTU : les troubles en Angleterre d’août 2011]

Pour l’universitaire Gus John, les émeutes anglaises de 2011 pourraient s’expliquer par les difficultés que connaissent certains jeunes à voir leur avenir se dessiner : « Je pense qu’il y a une explosion de colère longtemps réprimée contre la police, mais aussi une frustration sociale plus générale. Ce sont des gens qui ne se voient aucun avenir« . Si le No future refait surface, certains expliquent les troubles par « une criminalité pure » qui n’a rien à voir avec des raisons politiques ou sociales (en France, on parlerait de « bandes de casseurs, de pilleurs »). Un journaliste du Guardian nuance en relatant que « ces émeutes sont autant l’aboutissement d’une mauvaise conduite des forces de l’ordre que d’un comportement inapproprié des délinquants« . Comme souvent les racines de la colère sont complexes à démêler mais depuis samedi 6 août les émeutes ont déjà fait trois morts.]