Archive de mots clefs pour Clionautes

Adieu la vie, adieu l’amour …

C’est bien fini, c’est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C’est à Craonne, sur le plateau,
Qu’on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
C’est nous les sacrifiés !
« 

La chanson de Craonne (clique pour écouter)

Refrain le plus célèbre de la Grande Guerre, la chanson de Craonne laisse entendre la souffrance  et la colère des poilus. En 1917, le Général Nivelle lance les hostilités au Chemin des Dames (Aisne, à côté du village de Craonne). Voulant en finir avec la guerre de tranchées, cette offensive se solde par un échec complet transformant les soldats en « chair à canon ». Une vague de désobéissance touchera alors une partie de l’armée (les mutineries).

sum39_castelnau_01z

Cette chanson évoque le quotidien des soldats dans les tranchées, et aborde les mutineries, c’est une chanson engagée.
D’ailleurs, elle est interdite pendant le conflit, et la rumeur d’une récompense considérable pour celui qui dénoncerait son ou ses auteurs (un million de francs-or et la démobilisation immédiate) aurait circulée. En outre, cette interdiction dura en France jusqu’en 1974, date à laquelle le président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, en a autorisé la diffusion sur les ondes.(source)
_________________________________________________

Au moment de se pencher sur la notion de guerre totale, cette chanson raconte deux univers différents : le front et l’arrière.

Exercice :

  1. Comprendre la notion de guerre totale (fiche : lire une image en trois étapes)
  2. Ecoute la chanson de Craonne tout en lisant les paroles
  3. Comment est décrit l’arrière dans la chanson ?
  4. Pendant la guerre, quels contacts existent le front et l’arrière  ?
  5. Au terme de l’étude, réponds à la question suivante : « A l’arrière, tous des embusqués ?« 

Aller + loin : La chanson de Craonne étudiée par Sébastien Barbaud dans Le Labo son des Clionautes.

Une vidéo sur la bataille du Chemin des dames pour comprendre l’échec de l’offensive Nivelle et le désarroi des soldats

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x32ccp_chemin-des-dames-1[/dailymotion]

 

Source image :

Titre : Tranchée de première ligne : groupe de poilus devant l’entrée d’un abri, Hirtzbach, 16 juin 1916.
Auteur :Paul CASTELNAU (1880-1944)
Lieu de Conservation :Médiathèque de l’architecture et du patrimoine

[B2I] Avoir une attitude responsable sur Internet

Collégiens, collégiennes, vous appartenez à une génération qui a grandi avec les nouvelles technologies.  D’ailleurs, certains vous appellent les « Digital natives ». Le téléphone portable, les jeux vidéos, l’ordinateur et Internet sont votre quotidien. Le Web vous offre un espace de communication mondialisé et un support de création extraordinaire. Dans cet océan de liberté, 96% des 15-17 ans surfent régulièrement tandis que 72% des parents les laissent naviguer seuls… Alors, avant de prendre la mer, voici quelques conseils éclairés pour s’informer car sur Internet, comme dans la vie, il y a un cap à tenir et des règles à respecter.

Facebook : les limites d’un espace de liberté

Facebook est un réseau social qui regroupe en 2011 plus de 600 millions d’utilisateurs. Cependant, le site n’est pas ouvert à tous puisque dans les conditions d’utilisation, on peut lire que Facebook est interdit aux moins de 13 ans.

Ouvrir un compte Facebook nécessite de se fixer une règle de conduite. Vous allez vous construire une cyber-identité et laisser vos empreintes sur la Toile. Posez-vous deux questions simples :

  • Que dois-je partager sur Facebook ?
  • Avec qui le partager ?

Il est aussi possible de configurer des listes d'amis pour garder certaines données confidentielles (voir l'article : Facebook : qui veut entrer dans la toile de mon réseau ?). Derrière un écran, il est facile de déborder et le harcèlement virtuel est aujourd'hui une préoccupation de l'Etat. Au mois de de mai 2011, Luc Chatel, ministre de l'Education nationale, a annoncé une mesure concernant le harcelement virtuel : « La solution que nous avons mise au point est simple, a expliqué le ministre. Nous signalerons systématiquement à Facebook les élèves qui auront été convaincus de harcèlement sur ce réseau, et ils verront leur compte Facebook fermé.»

Le droit d'auteur et le droit à l'image sur Internet

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xbrwc4_droits-dauteur-sur-internet-photogr_lifestyle[/dailymotion]

La question du droit à l'image se pose dans les établissements scolaires et aujourd'hui des dispositifs ont été mis en place.

Le plagiat sur Internet

Cette vidéo canadienne explique simplement ce qu'est le plagiat. Il existe un code de conduite à respecter lorsqu'on veut utiliser des informations publiées sur Internet (ou sur d'autres médias).

En souvenir d'une aventure de la p@sserelle…

Par deux fois, un article de la [email protected] s'est retrouvé copié-collé sur le blog d'un collègue d'Histoire-Géo. J'avais répliqué sur le réseau des Clionautes (espace d'échanges entre profs d'HG) avec un "Google bombing" bien inoffensif… Une maladresse qui m'avait inspiré cette affiche "Un plagiat finit toujours par être repêché" et un formidable exemple pour le B2I.

plagiat internet

Les dangers d'Internet : deux spots de sensibilisation

Avoir une attitude responsable, c'est savoir se passer des nouvelles technologies. Vous êtes câblés, apprenez à vous débrancher !

Un quizz pour tester ses connaisances

Sources : J'ai réalisé cet article en m'appuyant sur le site Ctoutnet, un site "pour un usage citoyen de l'Internet et des nouveaux médias". Un quizz se trouve sur la page d'accueil : digital natives, testez-vous !

Image : Bébé branché, Nerilicon, dessin paru sur le site Caglecartoons

Le Labo : « Les voix de la France après la débâcle »

Les Clionautes regroupent des professeurs d’Histoire-Géographie. Depuis 1998, cette association œuvre pour diffuser l’usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement de l’Histoire-Géo. 

C’est avec plaisir que j’ai contribué à leur revue numérique appelée « Le Labo » en montrant que la Seconde Guerre mondiale pouvait être étudiée en chansons. « Maréchal nous voilà ! » et « Le chant des partisans » condensent l’Histoire de la France occupée par les Allemands.  En ces temps de guerre, la musique dépasse son effet distrayant pour devenir une arme politique et un outil de propagande. Après la débâcle, les voix de la France mobilisent les esprits et ouvrent deux voies, deux choix pour le pays : la collaboration ou la résistance.

A lire sur le Labo : « Les voix de la France après la débâcle » 

Les objectifs d’un telle démarche sont multiples. La chanson en classe permet d’estomper la frontière entre le monde quotidien et l’univers scolaire et d’ancrer chez l’élève une culture du questionnement face aux médias et à sa consommation musicale (quel sens donner à ce que j’écoute ?). 

Liens sur la [email protected]

La Seconde Guerre mondiale en chansons

L’hommage à Maurice Druon : « Ami, entends-tu … »