Archive de mots clefs pour collège Waldeck Rousseau Firminy

Wall Art – Plan B avec Bulbe

Clap de fin pour l’atelier Wall Art, les élèves racontent leur atelier avec Bulbe et comment on a dégainé le plan B. Merci à l’équipe de Waldeck Tv et tout particulièrement à Fred ! 

Cette vidéo sera prochainement intégrée à une chronique sur le Web pédagogique :"En classe, plus ça rate, plus on a de chances que ça marche". 

Wall Art, un projet autour du street-art au collège

 

Les Petits [email protected] viennent de réaliser le premier montage vidéo autour du projet Wall Art. Ce groupe d’élèves de 6ème et de 5ème est emmené par M. Florin, l’expert vidéo au collège Waldeck Rousseau et l’initiateur de la 1ère Web Tv collégienne. Dans cette vidéo captée dans le vif du travail en classe, Nawaël et Nasser nous questionnent sur les objectifs de ce projet artistique et vidéo. Les premières réalisations des élèves sur les murs et tabourets de la salle d’Arts Plastiques sont exposées à la fin de la vidéo.

http://lesglobadours.free.fr/blagueurs/A4-brique.jpg

Les p'tits [email protected] ont réalisé ce montage avec l'aide de M. Florin

 

D’Otto Dix à Frankenstein, l’art des gueules cassées


« La partie de skat » d’Otto Dix (1920) a été étudiée par les élèves de 3ème dans l’optique de l’épreuve d’Histoire des arts (voir article de la [email protected]). Porte d’entrée à l’étude du bilan humain de la Grande guerre (1914-1918), cette peinture a été présentée, décrite et expliquée en cours d’Histoire. Pour prolonger le travail sur les gueules cassées, M. Valette (Arts plastiques) a été inspiré par le célèbre roman de Mary Shelley où le savant Henry Frankenstein façonne une créature qui hante toujours notre imaginaire. Le roman sera adapté au cinéma et l’interprétation de Boris Karloff dans le rôle de la créature de Frankenstein est saisissante.

???

La consigne du travail d’Arts plastiques :

Comme Henry Frankenstein, puisez dans des bribes de visages pour donner vie à une créature. Composez cette créature à partir des documents fournis (pas plus de 50%), le reste sera du domaine de la prothèse. Technique libre, bas relief possible.

Les documents fournis sont des morceaux d’images issus de photos de grands criminels de guerre ! On repère assez bien le nez d’Hitler ou encore l’œil de Staline…

capturedcran20101124131.png

Voici les réalisations des élèves de 3ème du collège Waldeck Rousseau. Des élèves ne seraient-ils pas encore plus fous que Frankenstein lui-même ? Espérons que les créatures de ces savants fous ne s’animent pas un jour…

Quelques dessins sont anonymes. Si vous reconnaissez votre travail, donnez votre prénom en commentaire de l’article car il faut toujours rendre à César ce qui lui appartient…


Aller plus loin

La bande-annonce de Frankenstein (1932)

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x54d9t_frankenstein-1932-bandeannonce_shortfilms[/dailymotion]


Copenhague 2009, hope and flop

L’histoire-géographie donne les clés pour comprendre le monde d’aujourd’hui… Pour vous en persuader, la séance qui ouvre le programme de 3ème sera d’actualité. Une foule de sujets potentiels se présente mais puisque nous nous trouvons dans un éco-collège et que nombre de professeurs intègrent la préoccupation envionnementale dans leurs cours, un bilan du sommet de Copenhague constitue un bon départ.

En décembre 2009, les dirigeants du monde se sont réunis à Copenhague pour le sommet climatique des Nations Unies. Des objectifs ambitieux pour l’environnement et la réduction des émissions de CO2 doivent être annoncés. En juin 2009, un débat sur France 24 « Climat, le temps presse ! » expliquait les difficultés pour arriver à un accord entre les pays riches et les pays en développement. Au final, l’espoir placé dans cette conférence internationale (hope en anglais) a fait un « flop ». Un échec expliqué en partie par ce court reportage de France 24.

humanfootprint

L’objectif de la séance est de revenir sur les enjeux de cette conférence et d’expliquer les raisons de l’échec. Au cours de la séance, divers documents (vidéos, cartes, dessin de presse, texte) vous seront proposés pour questionner notamment la notion d’empreinte écologique. Le travail de comparaison de cartes à l’échelle mondiale permettra d’expliquer les variations de l’empreinte écologique selon les régions du monde. Une course contre la montre s’est engagée  sur la question du dérèglement climatique (comme en témoigne cette vidéo de l’ONG Oxfam) et la mobilisation doit être mondiale.

L'année dernière en IDD, un groupe d'élèves de 4ème du collège Waldeck Rousseau avait aussi fait passer leur message : "Ne la laissons pas tomber, elle est si fragile".

Mais la mobilisation citoyenne se heurte à une réalité économique et politique. Sur son site Globecartoon, le dessinateur Patrick Chappatte expose en quelques coups de crayon une des raisons du fiasco de Copenhague.

Aller + loin :

En attendant, vous pouvez estimer votre empreinte écologique sur le site de la Cité des sciences… Après avoir fait le test, je constate que "si tout le monde consommait comme moi, il faudrait 2,7 planètes pour subvenir aux besoins de la population mondiale". Il est bien temps de changer d'ère…

image-1

Sources :

  • Le dessin de presse intitulé "Ressources naturelles" est l'œuvre de  Nerilicon. Il est disponible sur caglecartoons.com.
  • Le dessin de presse intitulé "Escargot danois" est l'œuvre de  Frederick Deligne. Il est disponible sur caglecartoons.com.
  • Le dessins de presse de Patrick Chappatte "Développement contre écologie" est à retrouver sur globecartoon.com.
  • La carte vient du site de l'université Columbia de New York.
  • La copie d'écran vient du site de la Cité des sciences.