Archive de mots clefs pour collège

Prépa’brevet : l’analyse de documents

Pour l’épreuve d’Histoire-Géographie du Brevet, l’analyse de documents est un exercice incontournable. Cela nécessite de maîtriser plusieurs compétences :

  • lire et comprendre un texte, une image, un tableau, un graphique ou une carte
  • prélever les informations de façon précise
  • citer le document pour justifier sa réponse
  • porter un regard critique sur le document

 

* Dans un premier temps, il faut regarder attentivement chaque document et lire deux fois les questions.

* Avant de répondre au propre, il ne faut pas hésiter à écrire sur la feuille d’examen, à faire des flèches, à souligner, à entourer, … Ainsi, on repère les éléments importants du document et on réveille les connaissances du cours. Au Brevet, les documents fournis sont de nature différente : un texte, une image, un graphique, un tableau ou une carte.

Pour illustrer mon propos, j’ai repris les sujets d’Histoire et de Géographie du Brevet 2010.

 

1. Le document 1 est une photographie, voici la question : « D’après la photographie n°1, à quels soldats et à quel moyen matériel l’armée française recourt-elle ?« 

Sur ma feuille d’examen, je repère deux catégories de soldats et un moyen matériel utilisé par l’armée. Ce document montre que la guerre de 1914-1918 est mondiale car les soldats viennent de continents différents (Europe-Afrique). Pour répondre, je suis ce modèle en 2 ou 3 temps:

  • je reprends l’intitulé de la question
  • je réponds
  • je justifie

Au Brevet des collèges, certaines questions ne demandent pas de justification particulière, c’est le cas pour le document 1. Au lycée, une justification sera attendue. Il est bon de prendre dès le collège les bons réflexes.

Réponse : « D’après ce document, l’armée française recourt aux soldats de métropole et des colonies (ici des Malgaches). Le ballon d’observation permet de prendre des informations sur le camp ennemi afin d’élaborer une stratégie pour le vaincre.« 

 

2. Le document 2 est un texte, voici la question : « Quelles sont les trois catégories de population qui doivent participer à l’effort de guerre ?« 

Pour étudier un texte, il faut d’abord s’intéresser au titre et à la source pour pouvoir répondre à ces questions :

  • C’est quoi ? Un discours, une lettre, une loi, …
  • Qui est l’auteur ?
  • A qui s’adresse t-il ?
  • Quand ?
  • Pourquoi ?

En lisant le texte, je souligne, entoure ce qui est important (je pars d’abord du document pour répondre) et je reporte mes commentaires en marge (mes connaissances personnelles apportent un plus à ma réponse).

Réponse : « Les trois catégories de la population qui participent à l’effort de guerre sont les travailleurs, les femmes et les soldats car Georges Clémenceau parle des « soldats de l’usine« , des « vieux paysans« , des « robustes femmes au labour » et de « ceux des tranchées« . Le ministre de la guerre évoque aussi bien le front que l’arrière. Tout le monde est mobilisé pour mener une guerre totale. »

Cette méthode de travail est aussi valable pour l’étude d’une carte, d’un tableau ou d’un graphique. Je vous laisse imaginer mes réponses à partir de ce que j’ai fait ressortir sur le document.


Question sur la carte : « Dans quelles parties du monde se situent majoritairement les pays dont l’IDH est très élevé ? Sur quel continent l’IDH est-il le plus faible ?« 

 

Je relève directement sur la carte les informations permettant de répondre. Il ne me reste plus qu’à formuler ma réponse.

Question sur le tableau : « À partir des exemples du Brésil et du Mozambique, relevez trois éléments qui montrent les inégalités de développement entre les pays du Sud.« 

Si l’on vous donne un tableau, c’est qu’on attend une réponse chiffrée et comparative.

Carte mentale : du brouillon à la rédaction

Les dernières séances de Prépa’Brevet ont eu pour thème « Utiliser la carte mentale ». Après avoir présenté les avantages de cette méthode de travail, les élèves de 3ème ont pu se rendre compte des applications concrètes en classe. Un groupe a réalisé une fiche de synthèse sur l’URSS de Staline, un autre a travaillé la prise de notes à partir de l’interview d’Abd al Malik. L’objectif affiché est de vous permettre de réinvestir cette méthode dans toutes les disciplines et, bien évidemment, de l’utiliser le jour du Brevet pour arriver à réaliser deux brouillons pour les épreuves d’Histoire-Géo et d’Education civique.

Angeline et Morgane (3°2) ont assisté à la séance du Prépa’Brevet sur la carte mentale. Lors de la dernière évaluation d’Education civique, elles font partie des élèves ayant réalisé leur brouillon de paragraphe argumenté sous forme de carte mentale. J’ai scanné leur travail et pour Angeline, je mets aussi son paragraphe argumenté pour vous montrer comment on passe du brouillon schématique à une rédaction organisée.

Note : En éducation civique, les 3ème ont travaillé les notions de citoyenneté, de nation, de république et de démocratie. L’évaluation  contenait des questions de cours, une analyse de textes (un article du Bondyblog après le match France-Maroc de 2007 où la Marseillaise avait été sifflée / Une interview de Djamel Debbouze sur « sa fierté d’être Français » ) et le sujet suivant :

En France, comment les citoyens peuvent-ils se faire entendre ?

La carte mentale de Morgane

carte mentale377

La carte mentale d’Angeline et son paragraphe argumenté

carte mentale374

carte mentale375

carte mentale376

Pour aller plus loin :

Cliquez ici pour retrouver tous les articles évoquant la technique de la carte mentale sur la [email protected]

Work in progress…

Renzo, élève de 6ème, me donnera vendredi sa carte mentale effectuée suite à un travail vidéo faisant la synthèse du chapitre d’Histoire sur « La cité des Athéniens ».

Débat argumenté : vers la fin du portable au collège ?

gif_portable_interdit

Dans le cadre du chapitre d’Education civique sur « Etre libre«  (4ème), vous allez débattre sur un sujet de société. Récemment, un projet d’article de loi agite beaucoup les médias et les cours de récréation :

« Dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges, l’utilisation par un élève d’un téléphone portable est interdite« 

Le premier débat argumenté de l’année aura pour sujet la question suivante :

Faut-il interdire le téléphone portable au collège ?

Cette question en pose d’autres :

– Est-il utile d’avoir un portable au collège ?

– Comment vivre au quotidien avec les nouvelles technologies ?

– Ce projet de loi limite t-il la liberté de communiquer des élèves ?

– Finalement, qu’est-ce que la liberté ?


1. Pour préparer le débat, il faut d’abord se documenter sur ce projet de loi. Voici quelques liens pour en savoir plus :

Une dépêche de l’Agence française de Presse (AFP) résume l’objectif de la loi.

La santé : un argument avancé par les sénateurs qui parlent de « principe de précaution ».

le « happy slaping » : les Clés juniors relatent une grave dérive de l’utilisation du portable… Un argument de plus pour  interdire l’utilisation du portable à l’école ?

Un sondage sur l’utilisation par les jeunes du téléphone portable : « des chiffres édifiants » selon Le Point…

Comme vous le voyez, la loi n’est pas encore votée et on entend chacun défendre ses arguments. Un argument est une preuve montrant que notre raisonnement tient debout.

2. Grâce aux liens ci-dessus et aux vidéos mises en ligne, rechercher les arguments pour et les arguments contre cette éventuelle loi.

Qu’en pense l’inévitable « opinion publique » ? Quelques avis de Français(es) …

Qu'en pense Luc Chatel, le ministre de l'Education nationale ? Avancez la vidéo jusqu'à la minute 5.42.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xapv5m_luc-chatel-rtl-la-votation-sur-lave_news[/dailymotion]

Au passage, on n'entend pas souvent parler de savoir-vivre et de vie en société… Nous évoquerons cette dimension essentielle du sujet en classe.

3. Après t'être documenté(e), tu dois avoir une opinion sur le sujet. Ecris ton avis sur ton cahier d'Education civique.

4. Maintenant, tu dois être comprendre les mots-clés essentiels pour le débat :

  1. avoir des arguments
  2. avoir une opinion sur le sujet
  3. projet de loi
  4. savoir-vivre
  5. vie en société
  6. principe de précaution
  7. ondes électro-magnétiques
  8. "happy-slaping"
  9. "Digital natives"

B2I : un article sur la [email protected], les compétences à la clé

 

document1

La rédaction d’un article sur la [email protected] peut vous permettre de valider quatre compétences du B2I

1.1 : Je sais m’identifier sur un réseau ou sur un site et mettre fin à cette identification

= vous vous identifiez sur la [email protected] (waldeck)

1.6 : Je sais faire un autre choix que celui proposé par défaut

= vous classez votre article dans la bonne catégorie et vous indiquez les mots-clés de votre article.

2.7 : Je mets mes compétences informatiques au service d’une production collective

= vos productions enrichissent la [email protected]lle et sont utiles à vos camarades de classe et d’ailleurs…

3.3 : Je sais regrouper dans un même document plusieurs éléments (texte, image, vidéo, …)

= vous illustrez votre article : l’insertion de vidéo (Youtube / Dailymotion) est simple. Par contre, l’insertion d’image nécessite de passer un hébergeur comme imageshack. Il faut alors se demander si l’on peut utiliser l’image (illustration personnelle, libre de droit, demande à l’auteur, indication rigoureuse des sources).

Exemple : Guillaume montre ses aptitudes informatiques grâce à son article « Le monde au chevet de la Terre« . Un autre exercice lui permettra de montrer qu’il maîtrise ces compétences.