Archive de mots clefs pour crise économique

La crise : la fin de l’eldorado américain ?

Pour illustrer notre cours sur « les visages des Etats-Unis de Barack Obama« , voici une vidéo du Monde.fr intitulée :

« La crise aux Etats-Unis décourage les clandestins à la frontière mexicaine »

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x8wk8a_aux-etats-unis-la-crise-decourage-l_news[/dailymotion]

Ce photo-reportage met en lien plusieurs thématiques de notre cours (l’eldorado américain, l’immigration clandestine, la crise économique). Selon la journaliste, « la crise économique a réduit d’un quart le nombre d’immigrés  arrêtés à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis« . Le responsable d’un centre d’aide catholique affirme que les migrants « ne croient plus au rêve américain« . Pour la police des frontières américaines, c’est le renforcement de la surveillance qui explique cette diminution. Cependant, seule 1 personne sur 4 traversant illégalement est reprise à la frontière. Beaucoup de sud-américains continuent donc de tenter leur chance.

Ce constat fait en 2009 est repris aujourd’hui dans un article du Courrier International daté de mai 2012 et intitulé : « Les Etats-Unis ne font plus rêver les Mexicains ». Selon le Washington Post, c’est la première fois depuis la Grande Dépression que « les Mexicains sont plus nombreux à quitter les Etats-Unis qu’à y entrer ». La baisse de l’immigration mexicaine serait due « au renforcement des contrôles à la frontière, à la faiblesse du marché du travail et du secteur du bâtiment aux Etats-Unis, à l’augmentation du nombre d’expulsions et à la diminution du taux de natalité chez les femmes mexicaines« .

Cette carte trouvée sur le site d’un collègue d’histoire-géographie permet de comprendre les enjeux autour de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique (le Mexamérique).

Au lendemain de l’élection de Barack Obama, les médias insistaient sur les défis que le président fraîchement élu devait relever. Cette vidéo de France 3résume bien la situation et montre que la superpuissance américaine est vulnérable.

Source image : capture d’écran du site Le Monde.fr

Pour aller plus loin :

Un article intitulé « Mexique / Etats-Unis : frontière, immigrations, inégalités sociales«  publié sur le site de Géographie sociale

Les crises des années 1930, causes et conséquences

En 2008, une crise financière secoue notre société. Elle a souvent été comparée à une autre crise, celle de 1929. Toutes les deux sont le fruit d’un krach boursier : le cours des actions ou des marchandises s’effondre, le nombre de vendeurs dépasse celui des acheteurs et la crise commence. En 1929 comme en 2008, les états doivent engager beaucoup d’argent pour éviter que la crise économique et sociale ne fasse trop de ravages.

A l’aide de cette vidéo, identifie les causes et les conséquences de la crise de 1929.

Comme l'indique la vidéo, "la France qui semblait à l'abri est touchée à son tour en 1931, …

  • grèves dans le textile, …
  • grèves chez les dockers, …
  • grèves dans la batellerie, …
  • les commerçants protestent contre les mesures fiscales, …
  • les paysans manifestent parfois violemment contre les mesures agricoles, …
  • dans le Nord, les chômeurs marchent sur Arras pour attirer l'attention des autorités, …
  • dans Paris et dans les grandes villles, des soupes populaires viennent aider les sans travail."


La crise sociale : "du travail et du pain", une revendication d'une marche de la faim en 1933

Pour finir en musique,  vous pouvez écouter la playlist "La crise des années 1930 en chansons" concoctée l'année dernière. Bonne nouvelle !, un blog du monde.fr, consacrait en 2009 un billet aux chansons sur la crise en notant que …

"… les crises, depuis celle de 29, ont beaucoup inspiré la chanson française (…) Chanter pour dédramatiser, chanter pour dénoncer, chanter pour rêver des jours meilleurs : la chanson est un antidote très efficace pour digérer des grosses pilules."

 

Dans le lecteur Deezer de la [email protected], vous pouvez écouter l'amusant et enjoué "Je suis fauché" de Roland Toutain (voir texte) ou encore deux magnifiques chansons jazz qui commémorent le terrible jeudi noir ("Wall street wail" de Duke Elligton, Market street stomp de The Missourians).

"Bienheureux les gens qui ont des rentes !
Ma situation est différente
Il me reste un ticket d'autobus, pas plus !
Et la vie pour moi est un rébus

Je suis fauché, je suis fauché
Voilà c' que c'est que d'être un débauché
Je n'ai, j' vous l' dis, plus un radis
Plus un pélot, plus un maravédis

Faut pas se frapper, c'est la crise
Y a pas que moi qu'est dans la mouise

Je suis fauché, je suis fauché
Mais pour si peu, je n' vais pas pleurnicher

J'ai perdu tous mes sous à la Bourse
Et le reste, je l'ai perdu aux courses
Sur un canasson qui, à Auteuil, tout seul
Devait arriver dans un fauteuil

(…)

Quand on est comme moi, en chômage
Cela offre quelques avantages

L'homme du gaz, l' tailleur, l'épicier, l'huissier
J' leur réponds : Je n' peux pas vous payer !

Je suis fauché, je suis fauché
C'est pas d' ma faute si je suis débauché !
On n' me paie pas, je n' vous paie pas
On n' se paie pas, c'est simple et puis voilà !"


Pour aller + loin

Etats-Unis : les défis à relever pour Barack Obama

Après l’étude du territoire, des aspects de la puissance américaine, il convient de terminer le cours en évoquant les défis à relever pour le 44ème président des Etats-Unis. Pour cela, nous allons d’abord écouter le discours d’Obama au moment de son élection (novembre 2008). D’après lui, que représente son élection ?


Pour Obama,
le rêve américain n’est pas mort. « Tout est possible » ! La démocratie américaine fonctionne et la nation est ouverte aux différences. Cependant, il y a des dossiers difficiles à traiter.

Herrmann

Un article de France 24 évoque les sujets les plus épineux grâce à des reportages intéressants. A la veille d'une nouvelle élection présidentielle aux Etats-Unis, Obama a t-il été à la hauteur de l'espoir placé en lui ?

Cliquez ici - lien vers les vidéos de France 24

1. Le système de santé et la question de la dette publique

En 2008, les Américains pauvres mais aussi une partie de la classe moyenne ne bénéficient pas d’une couverture médicale efficace. La réforme du système de santé d'Obama a été contestée mais votée en mars 2010. Aujourd'hui, les Etats-Unis doivent faire des économies et ce programme risque d'être affecté.

2. Faire face à la crise

Il faut sauver les entreprises en difficulté (ex : l’état américain est venu en aide à Chrysler au bord de la faillite) et créer de l’emploi (2,5 millions d’emplois nouveaux). Un  plan de relance de 800 milliards de $ est mis en place. En 2011, des emplois ont été créés aux Etats-Unis.

3. Obama, la politique étrangère et le combat contre le terrorisme

Obama veut se rapprocher du monde arabo-musulman et retirer les troupes américaines d’Irak (courant 2011) en laissant une démocratie. La mort de Ben Laden est une victoire mais ne signifie pas la fin du terrorisme.


4. La question de l’environnement

En 1997, les Etats-Unis, 1er pollueur de la planète, ne signent pas  le protocole de Kyoto pour la réduction des gaz à effet de serre. En 2009, à Copenhague, le sommet sur le climat est décevant. La marée noire qui touche la Louisiane au printemps 2010 est un défi environnemental et économique à relever.

Obama oil

Sources dessins de presse :