Archive de mots clefs pour éco-collège

Copenhague 2009, hope and flop

L’histoire-géographie donne les clés pour comprendre le monde d’aujourd’hui… Pour vous en persuader, la séance qui ouvre le programme de 3ème sera d’actualité. Une foule de sujets potentiels se présente mais puisque nous nous trouvons dans un éco-collège et que nombre de professeurs intègrent la préoccupation envionnementale dans leurs cours, un bilan du sommet de Copenhague constitue un bon départ.

En décembre 2009, les dirigeants du monde se sont réunis à Copenhague pour le sommet climatique des Nations Unies. Des objectifs ambitieux pour l’environnement et la réduction des émissions de CO2 doivent être annoncés. En juin 2009, un débat sur France 24 « Climat, le temps presse ! » expliquait les difficultés pour arriver à un accord entre les pays riches et les pays en développement. Au final, l’espoir placé dans cette conférence internationale (hope en anglais) a fait un « flop ». Un échec expliqué en partie par ce court reportage de France 24.

humanfootprint

L’objectif de la séance est de revenir sur les enjeux de cette conférence et d’expliquer les raisons de l’échec. Au cours de la séance, divers documents (vidéos, cartes, dessin de presse, texte) vous seront proposés pour questionner notamment la notion d’empreinte écologique. Le travail de comparaison de cartes à l’échelle mondiale permettra d’expliquer les variations de l’empreinte écologique selon les régions du monde. Une course contre la montre s’est engagée  sur la question du dérèglement climatique (comme en témoigne cette vidéo de l’ONG Oxfam) et la mobilisation doit être mondiale.

L'année dernière en IDD, un groupe d'élèves de 4ème du collège Waldeck Rousseau avait aussi fait passer leur message : "Ne la laissons pas tomber, elle est si fragile".

Mais la mobilisation citoyenne se heurte à une réalité économique et politique. Sur son site Globecartoon, le dessinateur Patrick Chappatte expose en quelques coups de crayon une des raisons du fiasco de Copenhague.

Aller + loin :

En attendant, vous pouvez estimer votre empreinte écologique sur le site de la Cité des sciences… Après avoir fait le test, je constate que "si tout le monde consommait comme moi, il faudrait 2,7 planètes pour subvenir aux besoins de la population mondiale". Il est bien temps de changer d'ère…

image-1

Sources :

  • Le dessin de presse intitulé "Ressources naturelles" est l'œuvre de  Nerilicon. Il est disponible sur caglecartoons.com.
  • Le dessin de presse intitulé "Escargot danois" est l'œuvre de  Frederick Deligne. Il est disponible sur caglecartoons.com.
  • Le dessins de presse de Patrick Chappatte "Développement contre écologie" est à retrouver sur globecartoon.com.
  • La carte vient du site de l'université Columbia de New York.
  • La copie d'écran vient du site de la Cité des sciences.

Waldeck Rousseau, les apprentis reporters présentent l’éco-collège

Le blog scolaire Waldeck Info inauguré il y a un an et demi avait pour but est de former des apprentis reporters. Par leur travail, les élèves sont amenés à traiter des sujets d’actualité.… mais pas seulement. Citoyens en devenir, les élèves doivent s’impliquer dans la vie du collège et de leur ville. Avec le blog, ils donnent leur angle de vue sur des épisodes de la vie à Waldeck ou sur des d’autres sujets. L’objectif est que chaque élève prenne conscience qu’il a un rôle à jouer en société et dans le débat public. Avec ce reportage sur « Waldeck Rousseau, un éco-collège dans l’air du temps », les élèves de 4°2 ont été responsabilisés et se sont bien investis… Voici le fruit d’un travail mené sur un mois et demi, en sachant que le montage vidéo a été réalisé par M. Florin faute de temps.

L’article en intégralité sur Waldeck Info, le blog qui débloque tous les sujets !

« Pour ce projet, nous allons parler de la conférence de Copenhague, une conférence sur le climat où il faudra mettre tout le monde d’accord au sujet du dérèglement climatique. Notre projet vidéo présente notre éco-collège et ses actions au moment où se tient le sommet. Nous avons réalisé deux vidéos.

Le « teaser » a pour but d’annoncer notre projet.

Notre reportage de 10 minutes amène des réponses à cette question :

Pourquoi un éco-collège à Waldeck Rousseau ?

Maintenant, à vous d'agir !

Ne laissons pas tomber la planète, elle est si fragile !"


Copenhague 2009 : le rendez-vous des éco-citoyens

Le chapitre sur la citoyenneté touche à sa fin mais l’actualité nous amène à parler du rapport entre l’habitant et l’environnement. Conscients de ce qui joue aujourd’hui pour le sort de la planète, des éco-citoyens agissent. Ils sont au rendez-vous du sommet sur le climat qui s’ouvrira lundi à Copenhague.

En classe, nous avons parlé des armes dont peuvent s’emparer les citoyens pour faire entendre leur voix. Pour cette séance, j’ai sélectionné plusieurs actions que des éco-citoyens de tout poil prennent en ce moment. Que l’on soit membre d’une O.N.G (Organisation Non Gouvernementale), simple citoyen ou élève, tout le monde peut agir.

Note : cet article peut-être lu par tous les esprits curieux. Pour les élèves de 3ème, nous l’utiliserons comme support de travail pour valider des compétences du B2I (3°3, lundi de 10h à 11h en salle info / 3°2, mardi de 10h à 11h si la salle info est libre).


SE RESPONSABILISER


D’abord, faisons honneur aux productions made in Waldeck. En IDD, un groupe de 4ème du collège Waldeck Rousseau travaille actuellement pour présenter en deux vidéos notre éco-collège de Firminy (Loire). Un teaser est déjà en ligne et les élèves y délivrent leur message…

Visionne le teaser.

  • Quels messages ont voulu faire passer les élèves ?
  • Que veut montrer cette vidéo en passant de l'échelle mondiale (la planète) à l'échelle locale (Firminy) ?
  • Après avoir apprécié leur travail, peux-tu dire que ces élèves de 13 ans sont des citoyens ?

MANIFESTER


Visionner la vidéo du début jusqu'à 3.10.

  • Qui manifeste ? Quel message veulent-ils faire passer ?
  • Pourquoi avoir choisi l'Assemblée nationale pour mener cette action ?
  • Qui commente ? Pourquoi peut-on parler de coup médiatique ?

PROPOSER


Cependant, le citoyen ne peut pas se contenter d'afficher son mécontentement, il doit aussi être une force de proposition.

ultimatum climatique

Rends-toi sur le site suivant : http://www.copenhague-2009.com/appel

  • Qui est à l'origine de cet appel ?
  • Lis le 1er et le 3ème paragraphe : Pourquoi parlent-ils d'ultimatum climatique ?
  • Lis le 6ème et le 7ème paragraphe : Que proposent-ils ?

COMMUNIQUER


Aujourd'hui, la coutume est de lancer des grands "plans com'" pour occuper sans relâche l'espace médiatique… La communication est ainsi devenue un cheval de bataille à dompter pour tous ceux qui veulent faire passer leurs idées. D'ailleurs, toutes les autres formes d'action étudiées jusque là ont toutes été médiatisées. Lors d'une visite sur le site Arrêts sur image, je suis tombé sur une affiche d'anticipation…

Le document : Une affiche que Greenpeace placarde actuellement dans l'aéroport de Copenhague. Les grands chefs d'état y sont représentés vieillis. Ici, Greenpeace se projette en 2020 et fait dire à Nicolas Sarkozy  : "Désolé, nous aurions pu stopper le catastrophique dérèglement climatique… Nous ne l'avons pas fait."


Sarkozy, vieilli, Copenhague

  • Pourquoi est-il essentiel d'utiliser les médias pour faire passer son message ?
  • Pourquoi cette affiche sera placardée lundi dans l'aéroport de Copenhague ?
  • Quel est le message de cette affiche ?

Le constat


Finalement, dans quel état d'esprit sont les éco-citoyens à la veille du sommet de Copenhague ?


Pour aller plus loin :

Clim’city : un jeu écologique en ligne

Après Sim City, gérer une ville durable avec Clim’city !

http://climcity.cap-sciences.net/#h

Un jeu en ligne pour sensibiliser les élèves aux questions environnementales : voici le défi de Clim’city édité par Cap science ( le centre de culture scientifique d’Aquitaine). Le début de l’aventure, c’est l’état de notre bonne vieille planète Terre : 

« Pas de doute, la Terre prend un bon coup de chaud ! La fièvre s‘est même emballée durant ces dix dernières années. Si la Terre a de la fièvre, la majorité des scientifiques pensent que l‘homme en est majoritairement responsable. Premier accusé : le dioxyde de carbone (CO2).(…) Notre environnement est déjà en train de se modifier : apprêtons-nous à changer de comportement, à changer de vie !« 

Plus question de devenir le roi du pétrole mais le maire d’une ville durable ! Une fois connecté sur le site, vous voilà aux commandes d’une cité où l’objectif est de réduire par quatre l’émission de gaz à effet de serre d’ici à 2050. L’article des Clés juinors explique que pour y arriver, « le joueur dispose de 50 ans et de « 250 actions » qu’il choisit d’appliquer comme le développement des transports en commun sur la ville, le recyclage des déchets, etc. À chaque joueur d’établir son programme. Toutefois, attention ! Il est difficile de gagner, même pour un adulte !« .

 

A défaut de remporter le jeu, on apprend une foule de choses en passant « la souris sur le  paysage (ce qui) actionne des vignettes bourrées d’informations sur les sources de pollution, les énergies écolos… On découvre ainsi qui sont les gros producteurs de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique.« 

 

Clim’city, le « Sim city écolo », un jeu qui devrait plaire aux collégiens de Waldeck-Rousseau…comme à leurs professeurs.

La presse en parle :

Les Clés juniors : http://www.lesclesjunior.com/rubriques/monde/climat/le-roi-de-clim2019city

Le Monde :  http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/01/06/clim-city-une-ville-durable-au-bout-de-la-souris_1138373_3244.html

Source images : capture d’écran du jeu Clim’city (http://climcity.cap-sciences.net/#h)

E.G