Archive de mots clefs pour Education civique

Natura 2000 et le droit de chasse en France

En France, il existe une hiérarchie du droit. Le droit international est supérieur au droit national. Ainsi, puisque notre pays fait partie des 27 pays membres de l’UE, les directives européennes doivent être respectées en France. L’exemple de la directive européenne Natura 2000 montre que la mise en conformité du droit français avec le droit communautaire soulève parfois des polémiques. C’est ce que nous allons voir en étudiant l’adaptation du droit de chasse français à la législation européenne.

OBJECTIFS

  • Expliquer les rapports entre le droit européen et le droit français
  • Comprendre que la mise en application d’une directive européenne nécessite une concertation entre tous les acteurs

DOCS 1 : Les objectifs de la directive Natura 2000

DÉFINITION : Une directive européenne est une loi issue des institutions européennes qui s’applique dans tous les pays de l’Union européenne

En 1992, au sommet de la Terre de Rio de Janeiro, l’Union européenne s’est inquiétée de la diminution de notre patrimoine naturel. L’UE s’est alors engagée à stopper la perte de la biodiversité sur ses territoires en créant un réseau de sites écologiques nommé Natura 2000. 25 000 sites terrestres et marins sont protégés parce qu’ils abritent des espèces de flore et de faune sauvage rares et fragiles.

La Directive « Oiseaux » de 1979 et la Directive « Habitats » de 1992 ont pour objectifs

  • d’assurer la survie des espèces
  • d’assurer le maintien des habitats particulièrement menacés

La faune c’est l’ensemble des espèces animales.

La flore c’est l’ensemble des espaces végétales.

.

sources : Ministère de l’Ecologie et du Développement durable

DOC 2 : La directive met-elle fin aux activités humaines dans les zones Natura 2000 ?

DOCS 3 : Une vidéo de 2001 montre l'inquiétude des chasseurs français par rapport à la directive Natura 2000

"Activité sociale et culturelle toujours vivante en Bretagne, la chasse s'affirme parfois comme une forme d'attachement à un territoire. Plus qu'une tradition ou qu'un art de vivre, c'est pour les chasseurs un moyen d'être en contact direct avec la nature. Les chasseurs en Bretagne sentent leur activité de plus en plus menacée dans le contexte social et environnemental actuel, au-delà de la réglementation à laquelle elle est soumise. Les contestations au sujet des dates d'ouverture et de fermeture de la chasse ne sont qu'un pan des divergences existant avec les associations de protection de la nature, et une partie du grand public.

En 2001, l'inquiétude des chasseurs est renforcée au moment de la promulgation des premiers décrets qui dotent la France d'outils réglementaires pour la désignation des sites « Natura 2000 » (…). Une partie des chasseurs estiment qu'ils participent par leur activité au maintien de la biodiversité. Concrètement, les chasseurs remplissent une fonction écologique, aidant à la reconstitution de la population de la faune sauvage, à l'exemple du gibier. La loi chasse de 2001 définit d'ailleurs l'activité comme un mode de gestion durable de la faune sauvage."

DOC 4 : La directive Natura 2000 en débat à l'Assemblée nationale

"Pourrons-nous continuer à pêcher et à chasser dans les zones Natura 2000 ?". Le 5 mai 2010, le ministre de l'Ecologie et du Développement durable, Jean-Louis Borloo est interpellé à l'Assemblée nationale par le député Jérôme Bignon.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xd81rr_jerome-bignon-interroge-jean-louis_news[/dailymotion]

 

 

Histoire des arts : le dessin animé de propagande

Dès que l’on évoque le dessin animé, nos regards se portent presque immédiatement de l’autre côté de l’Atlantique. Pourtant, Walt Disney n’a que 7 ans lorsque le cartoon fait son apparition. C’est en 1908 que le Français Emile Courtet (dit Emile Cohl) invente le dessin animé cinématographique en peignant sur des cartons transparents des personnages qui se déplacent sur des fonds de décor.

 

Cet artiste complet âgé de 51 ans met ses talents de caricaturiste au service du cinéma d’animation et marche ainsi dans les pas de George Méliès, « l’inventeur du spectacle cinématographique » en 1896. Fantasmagorie, son premier dessin animé projeté à Paris, est un petit bijou de candeur et de poésie. En France, le cinéma d’animation prendra son essor avec des dessinateurs attirés par le 7ème art comme Paul Grimault.

 

 

Le cinéma d'animation est utilisé à des fins publicitaires, pédagogique et pour mettre en mouvement les bandes dessinées comme Les aventures des Pieds Nickelés (1917). Durant la Première Guerre mondiale, il est utilisé à des fins de propagande. En 1918, l’Américain Winsor McKay réalise The Sinking of the Lusitania. Le Lusitania est le paquebot britannique torpillé par les Allemands en 1915 qui fut une des causes de l’entrée en guerre des États-Unis aux cotés de la Triple Entente.

 

 

Comme le note Sébastien Roffat, auteur d'un livre de référence ("Animation et propagande : les dessins animés pendant la Seconde Guerre mondiale", L'Harmattan, 2005), The Sinking of the Lusitania est bien un film de propagande :

 

"Pour renforcer la cruauté allemande, la dernière image est celle d'une mère qui maintient son enfant à la surface avant de couler tous les deux. Le texte de conclusion déclame : 'L'homme qui a déclenché le tir a été décoré pour cela par le Kaiser ! Et ils nous disent qu'il ne faut pas haïr le Boche !'".

 

Le dessin animé, une arme psychologique

 

La guerre joue un rôle décisif dans le développement du dessin animé de propagande. En 1934, Goebbels, ministre de la Propagande et de la culture populaire de l'Allemagne nazie,  estime que le cinéma est « l’un des moyens de manipulation des masses les plus modernes» et il veut rivaliser avec la force de frappe des studios américains. En Allemagne, Mickey et les dessins animés Disney ont la cote. Même si la montée du nazisme et de ses principes sont parfois la cible des productions américaines, il semblerait qu'Hitler et Goebbels affectionnaient particulièrement les cartoons américains.

 

 

Entre 1939 et 1945, les Etats-Unis produisent à Hollywood 125 cartoons par an. En 1943, 65% des dessins animés font référence à la guerre. L'attaque de Pearl Harbor (7 décembre 1941) marque un tournant dans l'utilisation faite par les Américains de cette arme psychologique qu'est le cinéma. Le gouvernement encourage les studios hollywoodiens à participer à l'effort de guerre et à mobiliser l'arrière. Le dessin animé fait vibrer la fibre patriotique et contribue à forger une représentation du bien et du mal dont le message politique est aisément assimilable.

 

 

Dans "The Thrifty Pig", le Grand Méchant Loup porte l'uniforme nazi. Il en est de même dans le pastiche des Trois petits de cochons réalisé par Tex Avery (Bliz Wolf, 1942) où le loup est directement associé à Hitler. C'est sous l'apparence d'un canard qu'Hitler est représenté dans "The Ducktators". A peine sorti de l'œuf, ce canard déjà fanatique s'exclame "Heil !". L'endoctrinement des jeunes allemands est dénoncé avec force et dramaturgie dans "Education for Death" (1943).

 

 

Au vu de la richesse et de la diversité de ces réalisations, la Seconde Guerre mondiale constitue un âge d'or pour le cinéma d'animation. Instrument au service du politique et du militaire, le dessin animé a eu un impact tout relatif durant ce conflit. Comme le note Sébastien Roffat "les dessins animés ne peuvent intégrer l'actualité immédiate et ils n'ont été que très peu projetés". Reste que ce programme de persuasion par l'image est exceptionnellement riche pour comprendre cette période de l'Histoire. Le dessin animé a permis de caricaturer ou ridiculiser l'ennemi tout en alertant les civils sur la nécessité de se mobiliser. Une arme psychologique dans une guerre intégrale où l'art est convié à faire sa part du travail.

 

 

Dans cette playlist Youtube, j'ai sélectionné plusieurs dessins animés sur la Deuxième Guerre mondiale. Cette source de documents est particulièrement intéressante à exploiter avec les élèves dans le cadre de l'Histoire des arts en 3ème.

 

 

Aller plus loin :

 

 

Ressources pédagogiques

 

Prépa’brevet #1 : avoir des connaissances, des repères et une méthode de travail

Le changement c’est maintenant ! Les nouveaux programmes en HGEC ont été l’occasion de repenser l’épreuve du Brevet des collèges. Ce Prezi permet de visualiser les attentes de cette nouvelle formule (clique sur le lien sous l’image).

BREVET 2013 : l’épreuve d’Histoire-Géographie et d’Education civique on Prezi

 

1. Un nouveau look

 

Le sujet 0 permet d’avoir une idée de ce qui vous attend en juin. Dans cet article, nous allons d’abord insister sur la place des connaissances et des repères dans la nouvelle épreuve…tout en rappelant qu’une méthode de travail est nécessaire pour réussir. Dans le Prepa’brevet #2, nous verrons comment analyser un document.


2. L’importance de connaître son cours et ses repères

 

Pour réussir, il est essentiel d’apprendre régulièrement ses leçons. Aucune impasse n’est possible puisque les questions font appel à des connaissances comprises dans des chapitres différents.

 

L’épreuve d’Histoire : des connaissances et des repères

Pour répondre à une question, je suis ce modèle en 2 ou 3 temps :

 

  • je reprends l’intitulé de la question
  • je réponds
  • je justifie

 

Ce modèle de réponse permet de ne pas oublier la consigne et de justifier ce que l’on écrit

 

L’épreuve de Géographie : connaissances et repères…comme en Histoire


Pour localiser et situer des repères spatiaux, le travail d’apprentissage des cartes doit commencer tôt… Vous trouverez sur la [email protected] plusieurs articles permettant de réviser.

 

 

Certaines questions de cours (en Histoire comme en Géo) demandent un développement plus long mais vous n’aurez pas de documents sur lesquels vous appuyez. La consigne est :

« En rédigeant un développement construit… »

La place laissée et le nombre de points accordé à la question montre bien qu’il faut développer une réponse organisée. Pour répondre à ce style de question, il ne faut pas partir tête baissée.

                                                                

METHODE

 

1. Il est nécessaire de faire un brouillon pour poser ses idées et les organiser. La carte mentale est un bon moyen d’y arriver sans perdre son temps (voir article [email protected]).

2. Sur ta carte mentale, il faut décortiquer le sujet

3. Il faut penser aux mots-clés, aux personnages, aux dates, aux lieux et aux cartes. Par exemple, la question 2 de l’épreuve de Géographie vous demande de connaître la carte sur les axes et les nœuds de transport majeurs de l’espace français (dans le chapitre : La France intégrée dans l’Union européenne).

 

 

Source carte : La manuel numérique Hachette éducation

 A venir Prépa’brevet #2 : Analyser un document

Brevet des collèges 2012 : dernière ligne droite

Dernière ligne droite pour les élèves de 3ème qui préparent le Brevet des collèges. Afin d’aborder au mieux le sprint final, voici quelques conseils et quelques liens pour réviser sereinement. A la fin de l’année, votre cahier et votre manuel de 3ème sont vos meilleurs alliés pour mémoriser :  vous connaissez ces cours et ces documents, il ne reste plus qu’à vous rafraichir la mémoire.  Cependant, pour réviser autrement, pour comprendre l’épreuve et les attentes du correcteur, vous pouvez utiliser les ressources d’Internet.

Une sélection de liens pour réviser malin 


Une bonne méthode de travail

 

BB-carte-mentale3214

 

  1. Une bonne copie commence par un bon brouillon: avec les élèves, nous avons beaucoup travaillé la carte mentale, moyen efficace pour organiser rapidement ses idées au brouillon.
  2. L’objectif final de l’analyse de documents est de vous aiguiller pour réussir un bon paragraphe argumenté. Cet article vous explique la démarche à suivre pour exploiter au mieux les documents et répondre avec méthode aux questions posées.
  3. Un bon paragraphe argumenté : relisez quelques corrigés réalisés par les élèves du collège Waldeck Rousseau. Certifiés conformes !
  4. Les sujets des années précédentes sont archivés sur le site France examen pour l’Histoire-Géographie et l’Education civique: jetez-y un œil sans y passer trop de temps. Le sujet 2012 de Pondichéry est disponible ici.
  5. Les attentes au Brevet : un exemple de corrigé (Brevet blanc) avec le barème fixé par le professeur.

 

Revoir l’essentiel en quelques clics

 

image-4

 

  1. Révisez quelques chapitres d’Histoire et de Géographie grâce au site officiel de l’Académie en ligne. Le site propose une fiche de synthèse pour les grandes questions du programme.
  2. Révisez les repères spatiaux et historiques grâce aux articles de la [email protected]
  3. Une sélections de liens pour revoir une partie du programme d’Histoire-Géographie de façon chronologique.
  4. Les révisions de dernière minute du Web pédagogique : des quizz, des cartes et quelques synthèses pour revoir l’essentiel

 

Révisions Brevet des collèges

 

[Facebook] Sur le groupe la [email protected] Histoire-Géographie, des vidéos et d’autres liens pour réviser malin !