Archive de mots clefs pour Histoire des arts

EMC 6ème – Les émotions à travers l’art

Pour vivre avec les autres, il faut déjà apprendre à se connaître et à gérer au mieux ses émotions. Comme nous n’avons pas tous un Jiminy Cricket sous la main, nous ferons ce travail ensemble en utilisant plusieurs œuvres d’art.

millennial-pinocchio

ACTIVITÉ 1 : Les émotions, mes émotions

  1. J’identifie les émotions et j’apprends à mieux les gérer
  2. Je comprends que l’art sert à exprimer des émotions
  3. Je comprends l’expression : ‘avoir conscience de’

ACTIVITÉ 2 : le migrant, un voyageur comme les autres ?

  1. Je suis sensible à l’art et à l’actualité
  2. J'étudie une sculpture de Bruno Catalano
  3. Je connais ce que dit la loi
https://1.bp.blogspot.com/-_m9CZSCkAPU/V4N8XGj6FLI/AAAAAAAFv8A/KyUviI1Qua4NnRlltCYFFI1L69V6PxtlwCLcB/s1600/Bruno%2BCatalano%2BTutt%2527Art%2540%2B%252846%2529.jpg

Les sculptures en bronze de Bruno Catalano. Le grand Van Gogh a été installé sur un quai de Marseille en 2013.

 
BIOGRAPHIE de Bruno Catalano
 
"Né au Maroc en 1960, d'origines multiples et méditerranéennes, Bruno Catalano et sa famille sont contraints à l'exil en 1975. Débarqué à Marseille avec l'espoir d'une vie nouvelle, il garde en mémoire la douleur du déracinement. Devenu marin à 18 ans, puis électricien, il rencontre l'art et la sculpture sur argile à 30 ans, à travers des artistes tels que Rodin, Giacometti, César. Il décide alors d'y vouer son existence."
 
EXPLICATION du travail de Bruno Catalano
 
"Une valise, un homme. Il s'en empare, et se lance vers l'inconnu. Voyage volontaire vers un horizon qu'on embrasse et qu'on voudrait infini, ou voyage forcé, contraint par l'exil et la souffrance, en quête de liberté et guidé par la survie. Le voyageur de Bruno Catalano est cet homme laissé à lui même, un homme propulsé dans l'infini du temps et de l'espace."
 

Voyager, migrer : ce que dit la déclaration universelle des Droits de l'Homme (1948)

"Article 13

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat. 
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Article 14

1. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays."

Ce qu'écrit le collectif National des Droits de l'Homme ROMEUROPE

"Tout citoyen de l’union européenne a le droit de circuler et de séjourner librement sur le territoire des Etats membres; la liberté de circuler est accordée pour trois mois, sous réserve de ne pas troubler l’ordre public et de ne pas être «une charge» pour le système d’assistance sociale.
 
Au-delà de trois mois, le droit au séjour des citoyens de l’
union est soumis à des conditions limitatives : travailler, étudier ou disposer de ressources suffisantes. Ces critères rendent l’exercice de la libre circulation beaucoup plus complexe pour les européens pauvres. Ils réduisent sensiblement leur possibilité d’accès au droit commun, d’autant qu’ils sont appliqués de façon beaucoup plus dure aux personnes vivant en bidonville et en squat."
 
 
 

Histoire des arts : Les joueurs de skat par Otto Dix

Cette peinture d’Otto Dix est notre porte d’entrée pour illustrer la violence de masse et le bilan humain de la Première Guerre mondiale. Nous en profiterons aussi  pour fixer précisément les exigences de connaissances et de savoir-faire attendus pour l’épreuve d’Histoire des arts.


L’artiste : Otto Dix, le peintre soldat

Otto dix les joueurs de Skat

1891 : Otto Dix naît en Allemagne.

1914-1918 : Après des études artistiques, Otto Dix s’engage dans l’armée allemande. Depuis le front, il dessine la guerre sur ses carnets la qualifiant de « retour à l’animalité ».

1920-1924 : Otto Dix consacre une série d’œuvres à la Première Guerre mondiale. Avec ce témoignage, il raconte son expérience de soldat et la sauvagerie du conflit. Il critique la guerre, ne ménage pas les anciens combattants et cherche à se sortir ces images d’horreur de la tête.

1933 : Hitler arrive au pouvoir en Allemagne et les œuvres d’Otto Dix sont qualifiées d’« art dégénéré » et en partie détruites. En 1937, ses œuvres sont retirées des musées allemands.

1944-1945 : Otto Dix retrouve le champ de bataille et sera fait prisonnier par les Français.

1969 : Otto Dix meurt, c’est un artiste reconnu pour son talent et son témoignage fort contre la guerre.

Le courant artistique : l’expressionnisme

L’artiste expressionniste livre sa vision de la réalité. Il laisse libre cours à son inspiration et exprime ses sentiments. Son travail interpelle, interroge ou choque. Ce mouvement est né en Allemagne au début du XX°siècle. C’est une peinture agressive qui n’hésite pas à critiquer la société comme le fait Otto Dix avec « Les joueurs de skat ».

 

Une œuvre célèbre du pionnier de la peinture expressionniste

Le cri du peintre norvégien Edvard Munch, 1893

Munch Otto dix les joueurs de Skat

L’œuvre : Les joueurs de skat ou invalides de guerre jouant aux cartes

(1920)

Il s’agit maintenant d’étudier cette œuvre d’Otto Dix. Le travail est à réaliser sur la fiche distribuée en cours. La méthode de travail reste la même :

  1. Je présente
  2. Je décris le tableau et les techniques utilisées
  3. J’explique
  4. Je suis sensible à l’art : note ce que tu as ressenti et retenu du tableau sur ce mur collaboratif

Pour vous aider

1. La meilleure analyse de ce tableau me paraît être celle de Sophie Delaporte disponible sur le site d’un peintre contemporain nommé Mik art.

2. La série 1 minute au musée consacre un vidéo à La partie de skat d’Otto Dix

3. Lors de l’épreuve d’histoire des arts, vous devez être capables de citer une autre œuvre du même auteur ou du même courant artistique que celle étudiée. 

Otto Dix a peint un triptyque intitulé ‘La guerre’ entre 1929 et 1932. La vidéo en commentaire vous propose une analyse détaillée de l’œuvre et un rappel sur le parcours d’Otto Dix. À écouter pour aller + loin que votre travail en salle info.

 

Une autre œuvre sur les "gueules cassées"

Défilé des mutilés, 14 juillet 1919, de Jean Galtier-Boissière.

 

Littérature et cinéma : la chambre des officiers

Le roman de Marc Dugain "La chambre des officiers" (1996) a été porté au cinéma par François Dupeyron cinq ans plus tard. Le tableau d'Otto Dix (1920) et "La chambre des officiers" nous renvoient à la même question :

Comment supporter son regard et celui des autres quand on est une gueule cassée  ?

La bibliothèque de Médecine de Paris a consacré une exposition virtuelle sur les "gueules cassées" : "La blessure au visage a fait d'eux des êtres hors normes qui suscitent chez l'autre des sentiments ambivalents : pitié, dégoût, sympathie, reconnaissance, peur."


Sources :

Le portrait d'Otto Dix en 1922 est disponible sur le site du musée Thyssen de Madrid.

Wall Art #2 : L’art au bout du rouleau

Avec du scotch, on rapièce, recolle, raccommode, répare. Inventé en 1925 par l’Américain Richard Drew pour le compte de la société 3M, le ruban adhésif (adhesive tape) devait faciliter le travail des carrossiers qui peignaient les voitures de deux couleurs différentes. Jusqu’alors, ils utilisaient des journaux pour protéger la partie déjà peinte mais le décollage abîmait la peinture.

Produit de consommation courante, le scotch est une matière première qui séduit aussi les artistes. Au bout du rouleau, ils créent des œuvres originales et saisissantes dans des styles complètement différents. Max Zorn (artiste allemand né à Amsterdam) a scotché la Toile avec ses vidéos. Armé d’un scalpel et d’un ruban de scotch marron, il fixe des visages et des paysages sur des surfaces vitrées.

Mais le tape-art (art du ruban adhésif), n’est pas apparu avec Max Zorn. Beaucoup d’autres artistes ont saisi les rouleaux pour modeler leur imaginaire.L’artiste américain Mark Jenkins moule des centaines de mètres de scotch pour donner vie à des personnages qu’il met en scène au coin d’une rue.

Plus coloré, le collectif slovène ORTO réveille le paysage urbain et chasse la grisaille comme le montre cette vidéo en stop-motion.

Avec un sac bourré de scotch multicolore, le new-yorkais Aakash Nihalani déroule des formes géométriques pour créer une illusion d’optique simple mais efficace (voir article sur + - x = )

"L.A Leaker" New Street Art Piece By Aakash Nihalani On The Streets Of Los Angeles, USA.

ACTIVITÉ : L'art au bout du rouleau

Consignes

  1. Réalise une anamorphose à l'aide de scotch adhésif à la manière d'Aakash Nihalani
  2. Utilise les vieilles cassettes VHS (qui prennent la poussière dans le placard de M. Grange) et leurs bandes pour créer quelque chose.

Wall Art#6 : Ceci est un cadre à photos !

Cet après-midi, deux affiches colorées ont fait leur apparition à l’entrée du collège. Elles ont été réalisées lors d’un atelier avec avec Ella & Pitr et collées dans des conditions dantesques ce vendredi 17 mai. En collant ces cadres dans les villes qu’ils parcourent, Ella&Pitr souhaite que les passants s’arrêtent et prennent quelques instants pour se tirer le portrait.

Vu le temps, nous n’avons pas eu la possibilité d’immortaliser l’aboutissement du projet Wall Art épisode1 mais ce n’est que partie remise ! 

Si vous passez devant, n’hésitez pas à prendre la pose et à envoyer vos photos à Ella&Pitr ([email protected]). 

Léa, Coline, Lisa et Amélie viennent de se prêter au jeu, à vous de jouer !

Tous les cadres sont archivés sur:

flickr.com/photos/ellapitrbackgrounds/

 

« Ella&Pitr, les papiers peintres

Les cadres sont des fonds à photographie.
Prenez vous devant et envoyez votre cliché à:
[email protected]

Merci ! »

[vimeo]http://vimeo.com/34704539[/vimeo]