Archive de mots clefs pour immigration clandestine

La crise : la fin de l’eldorado américain ?

Pour illustrer notre cours sur « les visages des Etats-Unis de Barack Obama« , voici une vidéo du Monde.fr intitulée :

« La crise aux Etats-Unis décourage les clandestins à la frontière mexicaine »

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x8wk8a_aux-etats-unis-la-crise-decourage-l_news[/dailymotion]

Ce photo-reportage met en lien plusieurs thématiques de notre cours (l’eldorado américain, l’immigration clandestine, la crise économique). Selon la journaliste, « la crise économique a réduit d’un quart le nombre d’immigrés  arrêtés à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis« . Le responsable d’un centre d’aide catholique affirme que les migrants « ne croient plus au rêve américain« . Pour la police des frontières américaines, c’est le renforcement de la surveillance qui explique cette diminution. Cependant, seule 1 personne sur 4 traversant illégalement est reprise à la frontière. Beaucoup de sud-américains continuent donc de tenter leur chance.

Ce constat fait en 2009 est repris aujourd’hui dans un article du Courrier International daté de mai 2012 et intitulé : « Les Etats-Unis ne font plus rêver les Mexicains ». Selon le Washington Post, c’est la première fois depuis la Grande Dépression que « les Mexicains sont plus nombreux à quitter les Etats-Unis qu’à y entrer ». La baisse de l’immigration mexicaine serait due « au renforcement des contrôles à la frontière, à la faiblesse du marché du travail et du secteur du bâtiment aux Etats-Unis, à l’augmentation du nombre d’expulsions et à la diminution du taux de natalité chez les femmes mexicaines« .

Cette carte trouvée sur le site d’un collègue d’histoire-géographie permet de comprendre les enjeux autour de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique (le Mexamérique).

Au lendemain de l’élection de Barack Obama, les médias insistaient sur les défis que le président fraîchement élu devait relever. Cette vidéo de France 3résume bien la situation et montre que la superpuissance américaine est vulnérable.

Source image : capture d’écran du site Le Monde.fr

Pour aller plus loin :

Un article intitulé « Mexique / Etats-Unis : frontière, immigrations, inégalités sociales«  publié sur le site de Géographie sociale