Archive de mots clefs pour Le collège Waldeck Rousseau

Les Trente Glorieuses : la consommation, une arme de séduction massive ?

Cette publicité réalisée en 1959 par Moulinex (fabricant français d’électroménager) illustre à merveille la société de consommation née des Trente Glorieuses.

Les publicitaires nous offrent une scène de ménage heureux. Dans une cuisine, où une ménagère est toute à sa préparation culinaire, arrive un homme au complet rayé. Il rentre du bureau et se glisse derrière sa belle et tendre pour lui offrir un cadeau. Cette femme est le stéréotype de la cuisinière modèle : tablier ajusté, cuisine étincelante, plats mitonnés avec amour.

Aux anges, elle semble dire à son mari : « Mais quelle merveille m’as tu encore apporté ? J’apprends tout juste à utiliser le merveilleux robot-charlotte et tu me couvres encore de cadeaux !« . Les mains jointes en signe de rêve exaucé, elle est sûre que son cher mari a pensé à la dernière nouveauté de chez Moulinex : le batteur électrique qui lui allégera bien la tâche pour monter ses œufs en neige…

Le mari a le beau rôle : il travaille et assure le bien être de sa petite famille. En 1959, les indicateurs (PIB, PNB) sont au vert et il peut compter sur une promotion professionnelle (le costume) et sociale (une belle résidence, les cadeaux). Généreux, il n’en reste pas moins intéressé dans ses offrandes puisque son regard oblique clairement vers les tomates farcies. Son regard approbateur montre que la cuisine de sa compagne le met en appétit. Il continuera à l’équiper pour leur plus grand plaisir car comme le dit le slogan :

« Pour elle, un Moulinex

Pour lui, des bons petits plats »

Cette publicité offre une vision assez machiste (l’homme travaille, la femme cuisine) d’un couple de Français. On y voit clairement que l’achat fait le bonheur dans une société de consommation. Dans une époque où le portefeuille devient une arme de séduction massive, le chansonnier Boris Vian écrit la “complainte du progrès (les arts ménagers) », une satire pétillante de la consommation de masse. Ecoutez bien cette chanson écrite en 1955 : il semble bien que les publicitaires de Moulinex aient écouté Boris Vian pour vanter les mérites de leurs mixers, batteurs et des robots géniaux.

“Autrefois pour faire sa cour, on parlait d’amour…Aujourd’hui, c’est plus pareil, ça change, ça change. Pour séduire le cher ange, on lui glisse à l’oreille : Oh Gudule, viens m’embrasser et je te donnerai un frigidaire, un joli scooter…et une tourniquette pour faire la vinaigrette…”

NB : Cette publicité a été analysée en classe (manuel - 2 p 174-) selon la méthode habituelle (1. Présenter 2. Décrire 3. Interpréter) que je reprends d'ailleurs ici.

Pour aller plus loin :

- "Au petit bonheur la France" : une réflexion sur le pouvoir d'achat et les indicateurs du bien-être aujourd'hui :

- Boris Vian (1920-1959) est un chanteur, trompettiste de jazz, écrivain, un artiste touche à tout. Nous pourrons aborder une autre de ses chansons "Le déserteur" évoquant son refus de combattre pendant les guerres coloniales françaises (1954 : guerres d'Indochine et d'Algérie)

 

Les bonnes feuilles du Brevet blanc

Après la correction, le temps est venu de faire le bilan du Brevet blanc. Des élèves sont passés à côté par manque de compréhension, de travail ou de volonté, d’autres ont « fait le métier » comme on dirait dans le jargon sportif. Certains voient leurs efforts couronnés d’un bon voire d’un excellent résultat. Bref, rien de bien surprenant sous la plume du correcteur… Cependant, l’écart entre les bons et les mauvais résultats s’accroît. N’ayant corrigé que la moitié des copies (heureusement…), je ne vous propose pas de moyenne mais seulement quelques chiffres :

  • Sur les 48 copies corrigées, 29 ont obtenu la moyenne.
  • 11 élèves atteignent ou dépassent la note de 30/40
  • 13 élèves ont une note inférieure ou égale à 15/40

La semaine prochaine, nous ferons le bilan de cette épreuve et ciblerons les oublis et les erreurs fréquemment commises. Les corrections et les séances de PrépaBrevet vous permettront de (re)voir les recettes de la réussite.

Pour que la correction vous soit profitable, je mets en ligne les « bonnes feuilles » des Waldeckien(nes) c’est-à-dire quelques copies de qualité. Il fallait faire un choix et je ne pouvais pas rendre honneur à toutes les « bonnes feuilles ». Les autres perles resteront encore un temps dans mon cartable…


Une bonne méthode de travail, des connaissances précises et en bonus un brouillon sous forme de carte mentale…

Document1

Matricule 3214

BB 3214392

BB carte mentale3214

BB 3214

Document1 - copie

Matricule 3316

BB 3316

BB 3316 suite

Matricule 3408

BB 3408

Abd al Malik, la divine interview

CIMG7392-3Début novembre, une divine surprise attendait les élèves de Waldeck Rousseau… Profitant de la venue d’Abd al Malik à Firminy, M. Florin, enseignant d’anglais au collège Waldeck Rousseau, saisit sa chance  et contacte le manager du chanteur pour organiser une interview. Rendez-vous pris le 14 novembre…

Avant qu’Abd al Malik parte défendre sur la scène du Firmament son dernier album « Dante », des élèves de 3ème ont eu le plaisir d’échanger avec l’artiste. Des questions bien senties sur son parcours, son art ou son attachement à la langue française. Abd al Malik livre aux élèves un état d’esprit positif et la genèse de « Dante ». Il parle d’un déclic pour l’écriture : une fois ses problèmes de dyslexie dépassés, Abd al Malik a « été pris d’une envie de tout lire et de tout écrire« . Une soif de connaissances qui aurait pu le mener vers l’enseignement… Depuis une salle de classe, il aurait sûrement transmis avec la même sincérité et simplicité les valeurs humanistes qu’il défend sur les planches.

Plus d'infos :

Le site officiel d'Abd al Malik

Waldeck euro Tv news, le projet des 3ème euro du collège Waldeck Rousseau encadré par M. Florin

Le compte-rendu du concert d'Abd al Malik à Firminy

Welcome to Waldeck euro TV news !

Euro tv news est un projet tout neuf, mené par M. Florin, enseignant d’anglais au collège Waldeck Rousseau. Diffusés sur You Tube, les reportages des apprentis journalistes de la 3ème euro mêlent la pratique de l’anglais au  traitement de l’actualité. Et si un prochain animateur de la petite lucarne ne faisait pas déjà ses classes sur Euro Tv News ?!

Pour ce premier numéro, les 3ème euro dressent le portrait de Barack Obama, président américain lauréat du Prix Nobel de la paix 2009.

Enjoy !