Archive de mots clefs pour rédaction

L’Encyclopédie, par Olyvan

Pendant trois séances, vous avez travaillé par groupes de 4 autour de deux  objectifs : 

Le défi était d’exposer à l’oral l’essentiel sur l’Encyclopédie tout en organisant vos idées et votre passage. Il fallait commenter au tableau les documents du manuel et arriver à formuler des phrases à partir d’un brouillon sans phrases complètes.  Pour une première expérience, vous vous en êtes bien tirés. Olyvan (4°4) a bien voulu mettre par écrit le travail de son groupe. Bonne lecture !

___________________________________________________________

« En 1751, deux philosophes des Lumières, Diderot et d’Alembert décident de créer des ouvrages parlant des sciences, d’arts et de métiers. Ces livres porteront le nom d’Encyclopédie. Pourquoi l’Encyclopédie est-elle une oeuvre majeure de l’Europe des Lumières ?

L’Encyclopédie voit le jour en 1751 grâce à Diderot et d’Alembert. En effet, à cette date, ils décident de créer des livres consacrés aux connaissances (principalement scientifiques). L’Encyclopédie est destinée aux personnes aisées. Cette oeuvre présente un avantage : elle est illustrée et donc en partie accessible aux analphabètes. Mais les pauvres ne peuvent pas s’en procurer car ils n’en n’ont pas les moyens. Le document A présente l’architecture et la maçonnerie (sur l’image, il y a une grue et une cage à écureuil). Aussi, l’Encyclopédie a un but précis, celui de rassembler les connaissances sur notre planète pour les générations futures.

Le roi Louis XV, qui a régné de 1715 à 1774, interdit la publication de l’Encyclopédie le 7 février 1752. Il l’interdit car elle est néfaste pour lui. Le texte C montre que le roi critique ces deux volumes car « on essaie de détruire la domination royale ». Les personnes contournent l’interdiction en commandant l’Encyclopédie dans leur maison de campagne.  Le clergé veut supprimer l’Encyclopédie mais le gouvernement fait un sacrifice: il autorise la distribution de celle-ci à l’étranger et en province et l’interdit à Paris. La diffusion de l’Encyclopédie se fait principalement dans les villes comme Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse et Besançon.

Pour conclure, l’Encyclopédie est une oeuvre majeure de l’Europe des Lumières car un grand nombre d’homme décident de braver l’interdiction du roi pour se cultiver. Aujourd’hui, nous utilisons toujours des encyclopédies. »

_____________________________________

Aller + loin

A l’origine, le projet était de traduire l’ouvrage de l’Anglais Ephraïm Chambers, la Cyclopaedia (1728). Un libraire nommé Le Breton demande en 1745 à D’Alembert et Diderot de se lancer dans l’aventure avec lui. Mais les deux compères vont vite délaisser la simple traduction de la Cyclopedia pour se lancer un objectif plus ambitieux : écrire une œuvre originale et unique, un dictionnaire collectif auquel participent des noms illustres (Voltaire, Montesquieu, Rousseau, …).

Certaines idées contenues dans l’Encyclopédie dérangent car elles remettent en cause l’autorité royale et religieuse. Cela explique l’interdiction dont parle Olyvan. La première édition était réservée à l’élite de la cour ou de la société. 4000 exemplaires ont été vendus pour un prix d’environ 1000 livres (monnaie de l’époque). 

Carte mentale : du brouillon à la rédaction

Les dernières séances de Prépa’Brevet ont eu pour thème « Utiliser la carte mentale ». Après avoir présenté les avantages de cette méthode de travail, les élèves de 3ème ont pu se rendre compte des applications concrètes en classe. Un groupe a réalisé une fiche de synthèse sur l’URSS de Staline, un autre a travaillé la prise de notes à partir de l’interview d’Abd al Malik. L’objectif affiché est de vous permettre de réinvestir cette méthode dans toutes les disciplines et, bien évidemment, de l’utiliser le jour du Brevet pour arriver à réaliser deux brouillons pour les épreuves d’Histoire-Géo et d’Education civique.

Angeline et Morgane (3°2) ont assisté à la séance du Prépa’Brevet sur la carte mentale. Lors de la dernière évaluation d’Education civique, elles font partie des élèves ayant réalisé leur brouillon de paragraphe argumenté sous forme de carte mentale. J’ai scanné leur travail et pour Angeline, je mets aussi son paragraphe argumenté pour vous montrer comment on passe du brouillon schématique à une rédaction organisée.

Note : En éducation civique, les 3ème ont travaillé les notions de citoyenneté, de nation, de république et de démocratie. L’évaluation  contenait des questions de cours, une analyse de textes (un article du Bondyblog après le match France-Maroc de 2007 où la Marseillaise avait été sifflée / Une interview de Djamel Debbouze sur « sa fierté d’être Français » ) et le sujet suivant :

En France, comment les citoyens peuvent-ils se faire entendre ?

La carte mentale de Morgane

carte mentale377

La carte mentale d’Angeline et son paragraphe argumenté

carte mentale374

carte mentale375

carte mentale376

Pour aller plus loin :

Cliquez ici pour retrouver tous les articles évoquant la technique de la carte mentale sur la [email protected]

Work in progress…

Renzo, élève de 6ème, me donnera vendredi sa carte mentale effectuée suite à un travail vidéo faisant la synthèse du chapitre d’Histoire sur « La cité des Athéniens ».