Photomontage !

Pendant qu’un groupe bourdonnait à Ursa Minor autour des premiers calendriers, un autre se réunissait en salle informatique pour découvrir un logiciel, THE GIMP, et des premières images de la Biennale d’Art Contemporain.

Utiliser GIMP est plus complexe qu’il n’y paraît, mais Enzo, Imad, Léo, Lou, Marka ou encore Laura se sont révélés être des infographistes particulièrement enthousiastes.  Ils ont rapidement pris en main le petit loup pour lui faire réaliser tout ce dont il est capable : découpage, superposition, répétition, changement des couleurs, de la saturation, et même quelques supernovae ont peu à peu surgi au milieu des œuvres exposées au Musée d’Art Contemporain de Lyon.

Chouettes, chevaux à bascule, étranges bêtes violettes, sucettes géantes se sont alors animés et mêlés aux images poétiques de l’artiste vidéaste Takao Minami pour fabriquer une affiche pour la

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *