Archive

Archives pour 02/05/2010

Ordos-la-Nouvelle (Chine), la ville que l’on n’habite pas!

Un air de fête dans une ville triste car sans habitant… (auteur: Gilles Sabrie)

Une ville chinoise pas comme les autres fait beaucoup parler d’elle sur la toile en ce moment.

Il s’agit d’Ordos en Mongolie Intérieure, au nord-est de la Chine.

C’est en effet une ville qui vient d’être créée de toutes pièces par le gouvernement chinois mais qui cherche encore ses habitants qui préfèrent, pour le moment, restés à Ordos (la vieille) située à 30 km de la nouvelle cité.

Le prix et l’éloignement empêchent cette ville de se développer.

Pourtant tout y est: les routes, les immeubles, la villa, le musée, la bibliothèque et les statues monumentales.

Photos d’Ordos extraites du blog « Un oeil sur la Chine » tenu par Gilles Sabrie:

Les rues d'Ordos, quasi-désertes (auteur: Gilles Sabrie)

La bibliothèque et ses employés (auteur: Gilles Sabrie)

Les villas de luxes attendent toujours leurs propriétaires (auteur: Gilles Sabrie)

Lien vers l’article complet: « La ville fantôme »

Un autre reportage photo sur le site du journal américain, Times: « Ordos, China: A modern ghost town »

Mis à part quelques touristes curieux et des fonctionnaires (personnes qui travaillent pour l’Etat) chargés de montrer l’exemple, il n’y a donc personne dans les rues de cette immense ville conçue pour accueillir 1 million de personnes.

Cette ville trouvera-t-elle un jour sa population (à l’image par exemple de Brasilia qu’on évoquait récemment) ou resterait-elle inhabitée, comme un triste exemple d’une certaine « folie des grandeurs » à la chinoise teintée de corruption (les projets immobiliers comme celui d’Ordos sont nombreux en Chine et permettent à certains de s’enrichir rapidement)?

Sur cette vue satellite (Google Maps) on peut voir l’ancienne (à l’ouest) et la nouvelle ville (à l’est), encore en construction:

Ordos, ville fantôme (capture d'écran GoogleMaps)

Ordos, ville fantôme (capture d'écran GoogleMaps, cliquez pour la voir en grand)

Si vous voulez en savoir plus, je vous recommande la courte vidéo disponible sur le site « Aujourd’hui la Chine » qui présente des témoignages très intéressants: cliquez ici.