Archive

Archives pour 11/2011

Révisions: L’URSS de Staline

Bundesarchiv, Bild 183-S91405 / CC-BY-SA [CC-BY-SA-3.0-de (www.creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/de/deed.en)], via Wikimedia Commons

Portrait géant de Joseph Vissarionovitch Djougachvili Staline dans la partie soviétique de Berlin en 1949

Évaluation: lundi 13 décembre

Le drapeau de l’URSS (CCCP en russe: ???? ????????? ???????????????? ?????????)

L’emblème de l’URSS

La vidéo vue en classe sur la propagande stalinienne

http://www.dailymotion.com/video/xakxu6

Le Goulag (extrait du documentaire: « Les français du Goulag », images du KGB)

http://www.dailymotion.com/video/xblbcf

Des affiches de propagande de Staline analysées par des élèves de 1ère: (cliquez sur l’image pour y accéder)

Un Staline joueur dans les années 1930

Un quiz pour vérifier vos connaissances

Mise à jour:

Les films les plus marquants produits par l’URSS de Staline sont disponibles en streaming gratuit et légal (oui, c’est possible grâce à deux sites qui se proposent de recenser toutes les oeuvres libres de droits diffusées sur Internet: OpenCulture et Cinevault). Ces films sont l’oeuvre de Sergeï Eisenstein (1898-1948), ingénieur, cinéaste et membre de l’Armée Rouge qui a largement participé à la propagande stalinienne même si le « Petit Père des Peuples » se méfiait de l’artiste et que son travail, en plus d’être surveillé de très près par le Parti, fut plusieurs fois censuré (des scènes du film Octobre (1928) où apparaissaient Trotski furent coupées). Sergeï Eisenstein est un réalisateur hors-norme, il joue énormément sur le sens des images et du montage (on parle de montage intellectuel) en sortant des schémas narratifs traditionnels. Je ne vous demande donc pas de regarder les films en entier mais d’en regarder quelques minutes, quelques scènes-clés, pour découvrir le travail de cet artiste. Qui sait des idées de détournement pourraient émergées… Vous trouverez une biographie complète sur le site de la Cinémathèque (ICI) ou en anglais (ICI) pour les plus doués.

Octobre (Dix jours qui secouèrent le monde), 1928

Récit épique de la révolution bolchévique de 1917. Il s’agit d’une commande du gouvernement pour célébrer le 10ème anniversaire d’Octobre 1917.

Le film est considéré comme un classique de la propagande soviétique.

Les dix dernières minutes avec la prise du palais du tsar et la montée de Lénine à la tribune sont à voir.

La Ligne générale ou L’Ancien et le Nouveau, 1929

Ode au progrès et aux machines produites par les stakhanovistes de l’industrie soviétique qui sauvent les campagnes de la misère et de la désolation.

Ce film raconte la formation d’un kolkhoze qui permet la libération des paysans et dénonce la criminalité des koulaks, à travers l’histoire d’une jeune fermière. (la fiche du film sur le site d’Arte)

A voir absolument: la première et la dernière scène (voir ici pour le découpage des scènes)

Précision : il ne s’agit pas de la bande son originale!

 

Qui était Staline?

« Staline et Monroe », 1991. Leonid Sokov, artiste du courant Sots Art qui détourne les symboles de l'URSS. (source: rfi.fr)

 

Activité en salle informatique: 2heures

Objectifs:

réaliser une biographie de Staline, l’illustrer en expliquant le culte de la personnalité,

publier votre travail sur le blog L’Atelier de l’Astrolabe.

Compétences évaluées:

C4 – Maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication

  • (1) S’approprier un environnement informatique de travail (réseau et blog)
  • (2) Créer, produire, exploiter des données (document texte et article du blog)
  • (3) S’informer, se documenter (recherches)

C5 – La culture humaniste

  • (1) Avoir des connaissances et des repères relevant du temps (URSS de Staline)
  • (2) Situer dans le temps, l’espace, les civilisation (analyse d’une image du culte de la personnalité dans l’URSS de Staline)
  • (3) Lire et pratiquer différents langages (analyse d’une image du culte de la personnalité dans l’URSS de Staline)
  • (4) Etre capable de porter un regard critique sur une oeuvre (analyse d’une image du culte de la personnalité dans l’URSS de Staline)

 

1ère étape: Je cherche des informations sur Staline en les classant en 3 grandes parties pour rédiger sa biographie (25 à 40 lignes) :

  1. Sa jeunesse
  2. Son engagement politique et la prise du pouvoir
  3. Les caractéristique de son « règne » sur l’URSS

Aides disponibles:

=> Méthode pour écrire une biographie

2ème étape: Je défini le culte de la personnalité, je cherche et j’analyse une affiche de propagande qui montre que ce culte est omniprésent dans l’URSS de Staline

Aides disponibles:

=> Définition de culte de la personnalité

=> Sites internet pour trouver des images de la propagande stalinienne correctement présentées

=> Méthode pour analyser une image

 

Pour les étapes 1 et 2 vous devez travailler sur un document Open Office Writer ou Microsoft Word que vous enregistrez soigneusement sur le réseau.

Vous y indiquerez les sources (adresses des sites internet) utilisées pour réaliser votre travail.

 

3ème étape: Je m’identifie sur lewebpedagogique.com et crée un article pour présenter mon travail sur le blog L’Atelier de l’Astrolabe.

Aides disponibles:

=> Se connecter au blog

=> Intégrer une image du web dans un article

=> Publier un article

 

BON TRAVAIL!

3ème: vos détournements des symboles des Etats-Unis

AstroMix #6 Detroit

Michigan Central Station, symbole de la décrépitude de la Motor City (photo de Kate Sumbler, 2008, Flickr)

Alors que l’évaluation finale sur les Etats-Unis approche pour les 3ème je vous propose de revenir sur une des villes dont on a parlé en cours à partir du formidable programme « L’image satellite de la semaine » diffusé dans le magazine quotidien GlobalMag sur Arte (pour revoir la vidéo cliquez sur le lien suivant: Détroit, l’automobile en panne). L’histoire de Détroit (fondée en 1701 par un français) est intimement liée à l’industrie automobile puisque les trois grands (Ford, General Motors et Chrysler) y ont leurs sièges sociaux et leurs usines depuis le début du XXème siècle ; cela explique que la ville soit aussi connue sous les noms de Motor City ou Motown. Motown! le mot est lâché! Ce label fondé en 1959 par Berry Gordy, incarne la soul music, les plus grands sont passés dans ses mythiques studios et posés leurs voix sur les compositions d’Holland & Dozier jouées par le groupe The Funk Brothers: Stevie Wonder, Aretha Franklin, Marvin Gaye, Michael Jackson, Diana Ross ou encore The Temptations, pour ne citer qu’eux. Mais tout n’est pas funk à Détroit: le rock garage (Iggy Pop & The Stooges), punk (MC5) ou hard (Alice Cooper) sont très présents jusqu’à aujourd’hui avec les White Stripes de Jack White. Eminem est un des représentants emblématiques de la scène hip-hop avec Jay Dee ou le Insane Clown Posse. Enfin, Détroit est LA ville de la techno: elle y est apparue dès le début des années 1980. Le mouvement, porté par Derrick May, Juan Atkins, Jeff Mills, Carl Craig ou encore Claude Young, a connu plusieurs vagues et est internationalement reconnu. Si la ville est en crise (voir: ici pour les infos, ici pour les photos) sa musique est encore très riche et répond parfaitement au mot d’ordre de ces playlists: éclectisme!

 

La vidéo ci-dessus est une « playlist » tous les morceaux s’enchaînent et vous pouvez rapidement passer au suivant si cela ne vous plaît pas.

Les titres de la playlist:

01. JAY DEE feat. PHAT KAT – Welcome to Detroit (2001)

(Décédé en 2006, Jay Dee ou J Dilla était l’un des plus grands producteurs de hip-hop. Il était né à Detroit en 1974)

02. MARTHA & THE VANDELLAS – Dancing in the Streets (1964)

(la vague Motown diffuse son virus de la danse sur toute la planète )

03. DAVID BOWIE – Panic in Detroit (1973)

(les émeutes de 1967 et le mouvement révolutionnaire de Détroit vus d’Angleterre)

04. THE WHITE STRIPES  – Lafayette Blues (1998)

(la furie rock de Détroit a fini par envahir les stades!)

05. EMINEM – 8 Mile (2002)

(autobiographie du blanc-bec le plus célèbre de Détroit)

06. THE BLACK NASTY – Party on 4th Street, part.1 (1973)

(parce que le groove de Détroit ce n’est pas seulement la Motown)

07. MORGAN GEIST – Detroit (2008)

(musique électronique et industrie ont toujours fait bon ménage)

08. GIL SCOT-HERON We almost lost Detroit (1977)

(référence à un incident nucléaire en 1966 à Monroe dans le Michigan)

09. JOHN LEE HOOKER  Motor City is Burning (1943)

(les émeutes raciales, de nouveau; pour en savoir plus: l’histgeobox)

10. PATTI SMITH  25th floor (1978)

(furie rock, version féminine)

11. WAYNE KRAMER – Back to Detroit (1996)

(rock américain traditionnel aux majestueuses envolées de guitare)

12. JAY DEE – Welcome to Detroit (2001)

(hymne de bienvenue pour se quitter)

crédit photo: Kate Sumbler, Flickr

Pour aller plus loin: http://www.bbc.co.uk/musictv/detroit/

Categories: AstroMix Tags: ,

4ème: vos croquis de la ZIP de Shanghaï

Un laveur de carreaux shanghaïen et une vue plongeante sur les gratte-ciel de la ville-centre et l'imortant trafic de la rivière Huangpu, photo de Fumiko (wikimedia commons)

Chaque groupe devait rendre une carte réalisée sur ScribbleMaps et une carte sur feuille blanche.

Les 4ème B:

Les 4ème C:

(si quelqu’un reconnaît les auteurs des deux dernières cartes qu’il laisse un commentaire sous l’article)