Accueil > 3ème, Histoire, Les années 1930 > Le Front Populaire en France (1936-1938)

Le Front Populaire en France (1936-1938)

Un petit article pour faire le point sur le Front Populaire…

Ravitaillement des grévistes de la fosse d'Aremberg, 1936, Compagnie des Mines d'Anzin (domaine public)

Au lendemain du 6 février 1934, la gauche dénonce une tentative de coup d’Etat fasciste. Pour le contrer, les trois principaux partis de gauche (le PCF, la SFIO et le Parti radical) s’unissent pour former un Front populaire.

(source: wikimedia commons)

En mai 1936, le Front populaire remporte les élections législatives et Léon Blum (SFIO) devient Président du Conseil (= chef du gouvernement). C’est un gouvernement moderne, jeune et où pour la première fois sont nommées des femmes.

Léon Blum (1872-1950), président du conseil du Front Populaire

Des grèves éclatent dans les usines pour célébrer cette victoire et demander des décisions rapides.


Les accords Matignon signés en juin 1936 donnent plus de droits et plus de salaires aux travailleurs. Deux autres lois (les 40 heures et les congés payés) marquent ce court gouvernement.

Image de prévisualisation YouTube

Les paroles de la chanson

Mais les résultats économiques du Front populaire sont décevants (pas de baisse du chômage, hausse des prix qui annule la hausse des salaires…) et les communistes quittent la coalition (à cause du refus de la France d’intervenir aux côtés des Républicains espagnols dans la guerre civile qui les opposent à Franco). Blum doit définitivement démissionner définitivement en avril 1938.

Pour aller plus loin:

– Le Front populaire sur le site Hérodote

– Un diaporama sur les symboles du Front populaire et la presse de 1936

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks
Vous devez être identifié pour poster un commentaire