Archive

Archives pour la catégorie ‘Enseignement Moral & Civique’

Les libertés et la règle: le graffiti

Dans le cadre du premier chapitre d’EMC (enseignement moral et civique) consacré aux libertés, je vous propose d’étudier le rapport du graffiti à la loi.

Pour définir le graffiti, 3 vidéos sont proposées:

  • La salamandre d’Atome dans le cadre du Wonderwall Cognac, 2015

Image de prévisualisation YouTube

  • Les peintures rupestres contemporaines de Selor, Bordeaux, 2015

Image de prévisualisation YouTube

  • La bande-annonce du film « Wild Style » de Charlie Ahearn, 1983

Image de prévisualisation YouTube

République et citoyenneté: le quiz

Marianne dans tous ses états! Vous pouvez essayer de trouver les célébrités qui ont servi de modèle au buste qui trône dans les mairies. Source et réponses: http://marianne-republicaine.over-blog.com/article-30201997.html

La première évaluation approche, ce quiz devrait permettre de mesurer vos connaissances sur le premier chapitre d’Éducation civique:

A.S.S.R. 1 & 2 (Attestation Scolaire de Sécurité Routière)

Affiche de la sécurité routière en 2011: en respectant ce slogan l’obtention de l’ASSR devrait être une simple formalité…pour en être sûr, cliquez sur l’image pour accéder à un site qui vous permettra de vous entrainer.

Un article du blog qui date de 2010 avec plus d’explications et d’autres jeux sérieux pour bien préparer cette épreuve importante puisque

l’ASSR2 est indispensable pour passer les permis A (moto) et B (voiture):

https://lewebpedagogique.com/lastrolabe/2010/03/12/attestation-scolaire-de-securite-routiere-1-2/

L’identité, droit fondamental

Affiche de l’UNESCO en faveur du droit à l’identité

Aujourd’hui nous avons commencé un nouveau chapitre d’Éducation Civique, consacré à l’enfant.

Un des droits les plus essentiels de l’enfant est celui à l’identité et à la nationalité.

C’est essentiel pour accomplir ses rêves comme l’expliquent Salif et Samira dans les vidéos ci-dessous:

Plan France (les garçons)

Plan France (les filles)

Chaque année près de 50 millions d’enfants naissent et grandissent sans identité reconnue.

Regardez ce reportage réalisé par l’UNESCO pour en apprendre plus:

Image de prévisualisation YouTube

 

Petite histoire de l’état civil en France:

XIIème siècle: le prénom se systématise ; l’enfant prend le nom du saint du jour de sa naissance, il est enregistré par l’Église catholique lors de son baptême.

1539: l’ordonnance de Villers-Cotterêts signée par François 1er rend obligatoire la tenue de « registres de baptêmes et de sépultures » en langue française ; 40 ans plus tard les mariages seront eux aussi enregistrés, par les prêtres, dans chaque paroisse.

1691: Louis XIV met en place les greffiers d’état civil qui archivent les registres paroissiaux.

1787: les non catholiques (protestants, juifs) obtiennent le droit à l’état civil grâce à une ordonnance de Louis XVI.

20 septembre 1792: avec la révolution française et la Première République, l’état civil est retiré aux prêtres au profit des maires.

1965: le cas des Français nés à l’étranger sont centralisés dans l’antenne du Ministère des Affaires Étrangères situé à Nantes.

Aujourd’hui,en France, il est toujours difficile pour certains enfants d’être reconnus par l’état civil:

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Pour tout savoir sur l’acte de naissance et l’état civil en France, cliquez sur l’image ci-dessous:

La Défenseure des Enfants

Eh oui on dit bien « la Défenseure des Enfants », Mme Dominique Versini actuelle occupante du poste depuis 2006 y tient beaucoup.

Le Défenseur des Enfants, créé en 2000, incarne la volonté de l’Etat français d’oeuvrer à la protection de l’enfance, comme il s’y est engagé en signant la Convention internationale des droits de l’enfant de 1989.

Tous les enfants qui se sentent en danger ou qui pensent que leurs droits sont menacés peuvent directement faire appel à elle en lui écrivant. Elle leur permet ainsi d’entamer des démarches judiciaires qu’ils ne peuvent pas accomplir seuls car mineurs.

En 2009, un projet de loi proposa la fusion du Défenseur des Enfants avec le Défenseur des Droits qui serait chargé de venir en aide à toutes les personnes, mineures et majeures. Ce projet a provoqué la colère de Mme Versini mais aussi des représentants de l’UNICEF (organisation internationale chargée de la protection de l’enfance) et de la Ligue des Droits de l’Homme.

Je vous propose donc de visiter le site dont nous avons parlé en classe et d’apprendre à connaître vos droits grâce à un sympathique jeu de l’oie sponsorisé par Astérix!

Le site du Défenseur des Enfants (cliquez pour y accèder)

Capture d'écran du jeu "Astérix et le tour des droits" (cliquez pour y accéder)

Capture d’écran du jeu « Astérix et le tour des droits » (cliquez pour y accéder)