Jean Jaurès

Docteur en philosophie , Jean Jaurès est élu député du Tarn de centre gauche. La grève des mineurs de Carmaux en 1892 le marque profondément : il découvre alors la lutte des classes et acquiert la conviction que la révolution est inéluctable. Il fonde dès lors un journal, ‘La petite République ‘, dans lequel il défend le socialisme républicain. Il prend la défense de Dreyfus, faisant paraître les ‘preuves de son innocence’. Farouche partisan de l’unité socialiste, il est l’un des principaux artisans de la fusion des différentes sensibilités de gauche au sein de la SFIO (Section française de l’Internationale ouvrière) et du journal L’Humanité qu’il a créé. Dans le même esprit, il milite pour un dialogue entre les partis et les syndicats. Anticolonialiste, pacifiste, il s’insurge contre l’entrée en guerre de la France en 1914. C’est la raison pour laquelle il est assassiné par Raoul Villain, un nationaliste, en plein coeur de Paris. Ses cendres sont transférées au Panthéon dix années plus tard. Son talent d’orateur  et la force de ses convictions continuent de frapper les mémoires.  Dreyfusard: Personne convaincue de l’innocence de Dreyfus et prenant son parti.


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.