Fév 13 2015

La Russie la reine du pétrole et du gaz (Hugo – Evann )

Publié par 5dhugo dans 5D, Exposés, Géographie, Gérer les ressources      

En Russie les plus grandes exploitation de pétroles sont : Petchora ,Caucase. En Russie les plus grandes exploitation de gaz sont : Chtokman,Yamal,Ourengoï .

Les contraintes qui rendent l’exploitation des gisement sont : les banquiste permanent, le sol gelée permanent,température très froide .Le gaz est transporter par des tubes appeler des gazoducs.

 

.22 % de la production mondiale de gaz

.150 000 km de pipelines (gazoducs).

.8 % du PIB1 de la Russie

.20 % des recettes 2 de l État fédérals.

L’explication du conflit entre la Russie et l’Ukraine est : que l Ukraine ne veut plus acheter le gaz de la Russie car leur gaz est plus cher donc il perderer de l’argent.

 

la situation mondial de Russie

La Russie est le 1er rang mondial de gaz avec 628 milliards de métré cube. La Russie est le 2 éme rang mondial de pétroles avec 470 millions de tonnes . Plus ont se rapproche de la mer plus  gaz est présent.

 

 

 

 

 

 

 revus de presse

1

La chute des prix du pétrole fera perdre à la Russie 160 milliards de dollars par an (Banque centrale de Russie)

  1. par Charles Sannat
  2. Édition du Jeudi 5 février
  3. lecontrarien.com

 

Résultat de recherche d'images pour "le gaz de russie"

2

La Russie enregistre une production record de pétrole

  1. Publié le 03-01-2015
  2. rfi.fr

Résultat de recherche d'images pour "le petrole"

3

Gazoduc South Stream : pourquoi la Russie a décidé de jeter l’éponge

  1. Jean-Michel bezat
  2. 02.12.2014 à 11h48
  3. lemonde.fr

 

Résultat de recherche d'images pour "le gaz"

4

La Russie avertit l’UE sur ses approvisionnements en gaz

  1. 14/1/15 – 18 H 10
  2. la-croix.com

 Résultat de recherche d'images pour "le petrole"

afiche

FIN

 


Fév 12 2015

La Prise de la Bastille (Sacha)

Publié par sachar4b dans 4B, 4ème, Histoire, LA REVOLUTION FRANCAISE      

Présentation rapide:
Le lieu de l’événement se nomme la Bastille ou la Bastille Saint-Antoine de son nom entier, c’était une forteresse élevée à l’emplacement de l’actuelle place de la Bastille à Paris. La Bastille a été entièrement détruite après la Prise de la Bastille (1789).

La Bastille était utilisée comme prison durant le règne de Louis XIV, les grands du royaume tels que Voltaire et les nobles qui y étaient emprisonnés, recevaient un traitement de faveur ; ils mangeaient « à la table du gouverneur » c’est-à-dire qu’ils dégustaient les même plats que lui et pouvaient même avoir un domestique, ils vivaient dans de grandes cellules chauffées à la cheminée, contrairement aux prisonniers communs qui étaient maltraités et presque pas nourris.

Événement:
Le 12 juillet 1789, au palais royal où demeure le Duc d’Orléans, Camille Desmoulins a l’intention à se rebeller contre le roi car on apprend à Paris la nouvelle du renvoi de Necker, et grâce à elle, des manifestations sont organisées.

Louis XIV organise une réunion avec les États Généraux pour leur faire valider les réformes fiscales auxquelles les privilégiés font obstacle. La situation lui échappe rapidement; le Tiers-état se rebelle à cause  des débats au sujet du vote par tête. Les Parisiens ne peuvent plus supporter les restrictions du roi et se révoltent.

Le 14 juillet 1789, le Tiers-état se rassemble au pied de la Bastille, avec les armes prises aux Invalides.  Dans la matinée, ils font une requête au gouverneur Launay, il les reçoit mais n’accepte pas de leur donner d’armes ou de se rendre. Le gouverneur de la Bastille Launay est massacré par la foule l’après-midi qui suit malgré les promesses qui lui avaient été données. La Bastille est assiégée par le peuple et est détruite. Ce jour marque la fin de l’«Ancien Régime» et la Révolution française commence.

 

histoiredelarevolutionfrancaise1_01012003

Bande dessinée sur la Prise de la Bastille de Georges Castellar et Jean-Marie Ruffieux en 1984

Prise_de_la_Bastille

La prise de la Bastille par Jean-Pierre Houël (1735-1813). Lieu de conservation : Bibliothèque Nationale de France

Capture

Extrait du film « La révolution Française » sur la prise de la Bastille par Robert Enrico et Richard T.Heffron en 1989

Conclusion:
L’événement est devenu rapidement célèbre grâce à sa grande portée symbolique. Il sera vite répandu dans l‘Europe entière. La Bastille montrait et symbolisait la puissance de Louis XIV ; sur simple lettre de cachet, et sans que personne ne puisse s’y opposer, il avait le droit d’y faire emprisonner (on disait embastiller) toute personne s’opposant à lui. En détruisant la Bastille, tout le respect du roi à été jeté à bas et l’a démuni de tout pouvoir. La prise de la Bastille à Paris, le 14 juillet 1789, est la première intervention du peuple dans la Révolution Française. Cette intervention met temporairement fin aux tentatives du roi d’avoir le pouvoir absolu qu’il a perdu auparavant en juin 1789.

Une année plus tard, le 14 juillet devient officiellement la fête de la Fédération, un grande fête de réconciliation, d’unité et de liberté pour tous les français.

Sources: Herodote Wikipedia L’internaute HIStoire Vikidia


Fév 12 2015

Marie-Antoinette (Dharma)

Publié par dharmav4b dans 4B, 4ème, Histoire, LA REVOLUTION FRANCAISE      

Marie-Antoinette.

Biographie :

Née à Vienne (Autriche) le 02/11/1755 ; Morte à Paris (France) le 16/10/1793

Épouse de Louis XVI, Marie-Antoinette reste l’une des plus célèbres reines de France. Par son comportement léger et irréfléchi, par son indifférence à la souffrance du peuple, elle a suscité la haine et l’a sans cesse alimentée. Contre-révolutionnaire convaincue, elle n’a cédé en rien aux insurgés, avec une force et un courage qu’on ne lui soupçonnait pas. Celle que le peuple appelait « l’Autrichienne » ou « Madame Déficit » semble avoir elle-même tracé son chemin vers l’échafaud.

Développement :

Devenue reine en 1774, face à la faiblesse de Louis XVI, on peut raisonnablement penser que c’est elle qui gouverne. Marie-Thérèse sa mère meurt en 1780 et ses conseils judicieux s’en vont avec elle. A partir de ce moment, Marie-Antoinette va cumuler les erreurs. Marie-Antoinette en 1785 est victime d’une escroquerie montée par une aventurière qui se fait appeler La Motte-Valois.

Marie-Antoinette est maintenant détestée par tout le monde et plus particulièrement par le peuple. Sa seule consolation est son amant Axel de Fersen, l’officier suédois qui lui a été présenté en 1774. Leur amour durera jusqu’à la mort de la reine. En 1792 elle pousse à la guerre, pensant que c’est de là que viendra le salut, la délivrance. Elle amène Louis XVI à l’idée de fuite : ils seront arrêtés à Varennes, le 20 juin 1791. Tous ses amis lui sont arrachés, emprisonnés, exécutés, massacrés. Après l’exécution de Louis XVI, le 21 janvier 1793, on la sépare de son fils âgé de huit ans. En ce jour du 16 octobre 1793, elle est condamnée à quatre heures du matin et conduite à l’échafaud quelques heures plus tard. Âgée de trente-huit ans, elle en paraissait alors soixante : depuis le retour de Varennes, ses cheveux étaient devenus blancs.

Conclusion:

Le 16 octobre 1793, Marie-Antoinette est guillotinée pour trahison inceste envers son fils.

image1

Marie-Antoinette, en 1787.

0.

-*-

 

image2

Éxécution de Marie-Antoinette, en 1793.

 

 

 


Fév 12 2015

Napoléon Bonaparte (Coralie)

Publié par coralier4b dans 4B, LA REVOLUTION FRANCAISE      

Biographie :

Napoléon 1, il a pour nom de baptême Napoleone di Buonaparte, et est baptisé à la Cathédrale NotreDame-de-l’assomption d’Ajaccio que le 21 juillet 1771 (acte de baptême qui ateste cette date, mais sur son acte de mariage avec Joséphine de Beauharnais, il signa Napoleone Buonaparte). Issu d’une famille faisant partie de la noblesse né le 15 août 1769 à Ajaccio, et mort le 5 mai 1821 sur l’île Sainte-Hélène (Royaume-Uni). C’est parents surnommés Charles Bonaparte et sa mère Maria Letizia Ramolino vivaient dans une dynastie appelé maison Bonaparte la maison familiales (transformée aujourd’hui en musée). Napoléon Bonaparte est un militaire, général dans les armées de la Première Révolution française, née de la Révolution, commandant en chef de l’armée d’Italie puis de l’armée d’Orient. Il parvient au pouvoir en 1799 par le coup d’Etat du 18 brumaire et est Premier consul jusqu’au 2 août 1802, puis consul à vie jusqu’au 18 mai 1804, date à laquelle il est proclamé empereur par un sénatus suivi d’un plébiscite. Enfin il est sacré empereur en la cathédrale Notre-Dame de Paris le décembre 1804 par le pape Pie VII.

images

Blason de la famille Bonaparte.

Développement de l’événement de la Révolution :

En 1789, la Révolution éclate. Bonaparte y prend part et se fait remarquer en 1793 lors du siège de Toulon contre les Anglais.

La Révolution est la période de l’histoire de France comprise entre l’ouverture des états généraux, le 5 mai 1789, et le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon Bonaparte,le 9 novembre 1799. Il s’agit d’un moment crucial dans l’histoire de France puisqu’elle marque la fin de l’Ancien régime et et le remplacement de la monarchie absolue Française par une monarchie constitutionnelle, puis la Première République. En tant que général en chef et chef d’état, Napoléon tente de briser les coalitions montées et financées par le Royaume de Grande-Bretagne et qui rassemblent depuis 1792 les monarchie européennes contre la France et son régime né de la Révolution. Il conduit pour cela les armées françaises d’Italie au Nil et d’Autriche à la Prusse et la Pologne ses nombreuses et brillantes victoires dans des campagnes militaires rapides, disloquent les quatre premières coalitions. Les paix successives, qui mettent un terme à chacune de ces coalitions, renforcent la France et donnent à son chef, Napoléon, un degré de puissance jusqu’alors rarement égalé en Europe.

Jacques-Louis_David_-_The_Emperor_Napoleon_in_His_Study_at_the_Tuileries_-_Google_Art_Project_2

Napoléon dans son cabinet de travail. Jacques-Louis David 1812.


Fév 12 2015

louis XVI ( Maxence )

Publié par maxencel4b dans 4B, Histoire, LA REVOLUTION FRANCAISE      

Biographie
Louis XVI est le petit fils de Louis XV. Il est né en 1754. Il règne à partir de 1774. Il monte sur le trône à l’age de 20 ans. Il est marié avec l’archiduchesse Marie-Antoinette d’Autriche, Louis XVI a quatre enfants.Louis XVI est le roi de France jusqu’au début de la Révolution. Après cela, on l’a tué. Ce roi passionné par la chasse et la serrurerie n’aime pas gouverner. Certains journaux qui détestent Marie Antoinette , la femme de Louis XVI la surnomment « l’Autrichienne ». Louis XVI n’a vécu que 39 ans. Il a été roi pendant 19 ans. Louis XVI épouse Marie Antoinette. Il aura quatre enfants. De ses quatre enfants, seule sa fille aînée, Madame Royale, survit à la Révolution mais sans descendance. A Versailles, Louis XVI vit en présence de ses frères, les futurs Louis XVII et Charles X, qui règne au XIX ème siècle.

Dauphin de France à la mort de son père, marié à Marie-Antoinette d’Autriche, il monte sur le trône à vingt ans. Il y est confronté, en particulier après l’intervention française aux côtés des colons américains, à des difficultés financières importantes accompagnées de spéculations boursières. Réformateur prudent, parfois hésitant, il tente de conduire avec ses ministres successifs des réformes à la monarchie. Il rétablit les parlements, réforme le droit des personnes (abolition de la torture en 1781 et 1788, abolition du servage dans le domaine royal en 1779, abolition du péage corporel des juifs d’Alsace en 1784, édit de tolérance des protestants en 1787) mais butte sur les réformes de la fiscalité et les finances du Royaume. Son projet d’instaurer un impôt direct égalitaire  contrôlé par des assemblées provinciales élues, bute sur l’hostilité des privilégiés, en particulier celle de la noblesse de robe, celle du Parlement de Paris et celle de la Cour de Versailles. Louis XVI essaie alors de passer outre leur opposition en présentant ses réformes devant une assemblée des notables (1787) puis devant les états généraux (1789).

LA RÉVOLUTION

Les exigences du tiers état et la révolte du peuple provoquent la Révolution française qui transforme le rôle politique du roi et le système de gouvernement de la France en mettant fin à la monarchie absolue de droit divin. Dans un premier temps, le roi Louis XVI accepte de devenir un monarque constitutionnel, mais en butte à une opposition de plus en plus hostile et après avoir tenté de quitter Paris où il avait été conduit sous la contrainte populaire, il contribue au déclenchement d’une guerre entre les monarchies absolues et les révolutionnaires. La progression des armées étrangères et monarchistes vers Paris provoque son renversement, le 10 août 1792, par les sections républicaines : la monarchie est abolie le 21 septembre. Dès lors, emprisonné, surnommé « Louis le Dernier » ou « Louis Capet » par les révolutionnaires, Louis XVI est inculpé pour trahison sur l’accusation de ne pas avoir respecté son rôle constitutionnel, d’avoir manœuvré secrètement contre la Révolution et d’avoir tenté de fuir la France en juin 1791. Jugé coupable par la Convention nationale, il est condamné à mort et guillotiné le 21 janvier 1793 sur la place de la Révolution à Paris, quelques mois avant Marie-Antoinette. Les monarchistes reconnaissent alors son fils, emprisonné à Paris, comme roi de France sous le nom de Louis XVII, mais l’enfant meurt en détention deux ans plus tard. Ce n’est qu’en 1814, lors de la chute de Napoléon, que la famille royale pourra revenir en France : le frère de Louis XVI règnera alors sous le nom de Louis XVIII.Après l’avoir considéré d’abord soit comme un traître à la patrie soit comme un martyr, les historiens français ont fini par globalement adopter une vue nuancée de la personnalité et du rôle de Louis XVI, décrit comme un honnête homme mû par de bonnes intentions, mais qui n’était pas à la hauteur de la tâche herculéenne qu’aurait représenté une profonde réforme de la monarchie .
le 23 août 1754 Naissance de Louis XVI Fils du Dauphin Louis de France et de sa seconde épouse Marie-Josèphe de Saxe, Louis Auguste naît le 23 août 1754 à Versailles. A sa naissance, Louis Auguste obtient le titre de Duc de Berry. Son père décède alors qu’il n’a que 11 ans et sa mère meurt deux ans plus tard. Il accèdera à la fonction royale le 10 mai 1774 sous le titre de Louis XVI, roi de France. 20 décembre 1769 La mort du Dauphin de France Louis de France est plus communément appelé le Dauphin Louis. Fils de Louis XV, il se tient à l’écart de la politique. Son décès, intervenu le 20 décembre 1769, proclame son fils Louis Auguste comme l’héritier du trône de France à la succession de Louis XV. Sous le nom de Louis XVI, ce dernier accédera au trône de France le 10 mai 1774. 16 mai 1770 Louis XVI épouse Marie-Antoinette , fille de l’empereur François Ier de Lorraine et de Marie-Thérèse d’Autriche, et le dauphin Louis, petit-fils de Louis XV, se marient à Versailles. Ils ont respectivement 14 et 16 ans. Le ministre Choiseul espère ainsi resserrer l’alliance avec l’Autriche et contenir l’agressivité de la Prusse et de l’Angleterre. Mais, les rancœurs anti-autrichiennes reprendront le dessus et Marie-Antoinette sera vite surnommée de manière péjorative l' »Autrichienne ». Les deux époux, victimes de la Révolution, seront guillotinés en 1793.  10 mai 1774 Louis XVI, roi de France Petit-fils de Louis XV, qui vient de décéder, Louis XVI accède au trône de France, en compagnie de son épouse, Marie-Antoinette. C’est un roi bon et intelligent qui prend les rênes du pouvoir. Mais il souffre d’une timidité presque handicapante qui l’empêche de s’imposer véritablement. Au bout de quelques années, le royaume souffrira d’une crise financière catastrophique, causée notamment par la guerre d’Indépendance américaine et également attribuée aux dépenses capricieuses de la reine. La situation empire, jusqu’à l’éclatement de la Révolution française. Le 12 novembre  retour des parlementairesPar le lit de justice du 12 novembre 1774, Louis XVI, rétablit les parlements. Cette décision lui vaudra la difficulté de mener à bien plusieurs de ses réformes et déstabilisera sespouvoirs.

Louis_XVI_en_habit_de_sacre

Louis XVI en habit de sacre, Joseph-Siffrein Duplessis, 1777, Musée Carnavalet.

image louis XVI

Source : www,noblesseetroyautes,com

Date : 29 novembre 2011

Auteur :Thierry Binisti

Titre: Louis XVI , l’homme qui ne voulait pas etre roi

ExecutionLouis16

titre :exécution de louis XVI

Date :21 janvier 1793

Auteur :Louis Capet

Source :

Proces-Louis-XVI

Titre: procès de Louis

Date : 20 juin 1792

Source : www.cosmovisions.com

Auteur : Jacques GUERMEUR à la Convention Nationale


Fév 12 2015

Charlotte Corday (Manon)

Publié par manonb4b dans 4B, Histoire, LA REVOLUTION FRANCAISE      

Charlotte Corday

 

1•Biographie

Marie-Anne-Charlotte de Corday d’Armont retenue par l’Histoire sous le nom de Charlotte Corday, née le 27 juillet 1768 à Saint-Saturnin-des-Ligneries. La France en 1793 est en pleine Révolution, chacun essayant d’asseoir ses idées. Charlotte Corday vient d’une famille modeste, son père étant obligé de travailler sa terre comme un paysan. Il ne digère pas sa situation et passe sa vie à faire des procès, ce qui marque la jeune fille. Elle perd sa mère a 13 ans, son père n’est alors plus en mesure d’élever ses enfants, il les placent dans une abbaye. Charlotte reçoit une bonne éducation, mais reste solitaire et lis durant des heures. Il faut savoir qu’elle a pour ancêtre Corneille, cela la pousse à lire ses tragédies et ses œuvres, peut-être s’en est-elle inspirée plus tard.

Une fois l’abbaye fermée, elle prend ses quartiers chez une parente éloignée et c’est là qu’elle se rend compte de l’ampleur de la Révolution.

En juin 1793, Charlotte commence à participer aux réunions politiques qui se tiennent dans sa ville. Elle assiste surtout aux réunions politiques des Girondins (hommes politiques républicains, conservateurs) et se rapproche d’eux, tout en ayant un peu honte d’eux. Elle entend également parler de diverses bavures ou massacres, qui ont tous pour seul maître un homme, Jean-Paul Marat. Tout cela ne tarde pas à monter a la tête de cette jeune passionnée, elle comprend vite que cet homme, même s’il n’a pas pris part aux manifestations, les a toujours soutenues et défendues, ce qui est à ces yeux à elle, intolérable.
Elle s’est fait guillotinée le 17 juillet 1793 pour avoir tué Marat,

->Wikipédia, justice.gouv.fr

charlotte corday 2Portrait de Marie-Anne Charlotte de Corday
Par Jean Jacques Hauer

 

 

2•La mort de Marat
Le 13 juillet 1793, prétextant avoir des nouvelles de la plus haute importance en provenance de Caen, à transmettre à Marat, Charlotte est autorisée à rentrer. Il lui accorde un entretien, sans sortir de son bain, seul remède pour soulager l’eczéma qu’il avait contracté en 1791 en tentant de fuir par les égouts les sympathisants du roi qui souhaitaient l’éliminer.Seuls, ils discutent un petit moment puis elle sort son couteau et le frappe à la poitrine.

Arrêtée immédiatement, elle est interrogée sur place par le commissaire qui a été alerté par la foule. Elle ne se débat pas et avoue son crime.
-> justice.gouv.fr
maratReprésentation de l’assassinat de Marat au XIXe siècle par
Baudry, 1860

 

?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????Portrait de Jean-Paul Marat, par Joseph Boze, 1793

3•Son exécution

 

Charlotte Corday s’est fait guillotinée le17 juillet 1793 a 24 ans pour avoir assassiné Marat.

C47HMT~LConduite à la guillotine par Artura Michelena

 

4•Conclusion

 

Aujourd’hui, Charlotte Corday est vu comme une victime, une victime de la Révolution.
Dans tous les cas, elle a réussi son entreprise avec succès, puisqu’elle est devenue un symbole de la Révolution dans les livres d’histoire et son nom est connu de tous les historiens.

5•Source

wikipédia, jusitce.gouv.fr, mystere.tv


Fév 11 2015

Robespièrre (Johany)

Publié par johannyo4b dans 4B, Histoire, LA REVOLUTION FRANCAISE      

 

 

Portrait de Maximilien de Robespierre, peint par Adélaïde Labille-Guiard en 1791.

 

Biographie:

Maximilien Robespierre est né le 6 mai 1758 à Arras, est un avocat et un homme politique français il a était très important pour la révolution française, enfant il a étais abandonné par sa mère et son père, il a étais élevé par son grand-père du coté de sa mère. 

Son histoire avec la révolution:

Il a était élu député au tiers état et aux état généraux de 1789,il est l’auteur de la devise « liberté, égalité, fraternité » membre du club des jacobins il siège parmi les montagnards  il était pour l’abolition de l’esclavage et de la peine de mort et de l’égalité des droit de l’homme .Il décide de réglementé la Bourse. Par son intransigeance il étais surnommé «l’Incorruptible». Il s’oppose à La Fayette et soutient la chute de la royauté. Il a était membre de la commune de Paris. Après les journées du 31 mai et du 2 juin 1793,il prend la tête du gouvernement révolutionnaire et deviens le principale artisan e la Terreur, contre la guerre civile ( de Vendée…).À la suite de la victoire des comités, il fait voter le décret du 18 floréal, par  lequel «le peuple français reconnaît l’existence de l’être suprême, et l’immortalité de l’âme», et la loi de Prairial, dite de «Grande Terreur»(car cette loi permet d’arrêter et d’exécuter le moindre suspect).Attaqué et isolé au sein de la Convention par d’anciens dantonistes(Danton)et des envoyés en mission rappelés, mais aussi au sein du gouvernement révolutionnaire par le Comité de sûreté générale et des collègues du Comité de salut public,  mais ne parvient pas à imposer ses idées. 

La fin de sa dictature:

La dictature de Maximilien de Robespierre prend brutalement fin le 27 juillet 1794. Une arrestation turbulente La veille, à midi, l’Incorruptible est monté à la tribune de la Convention et a tenu un discours lourd de menaces dénonçant une «ligue de fripons» mais sans donner de noms. Les députés s’inquiètent car la loi de Prairial lui permet de faire ce qu’il veut des gens. Tous ceux qui ont quelque chose contre Robespierre prennent peur et se dévoilent. Parmi eux Collot d’Herbois , qui proteste contre la «dictature de la vertu», Billaud-Varenne, Barras et Fréron qui se sont impunément enrichis à Marseille, Fouché qui a aussi profité de son autorité pour s’enrichir. On le montre du doigt, un député, lance à la tribune sa mise en accusation. Il est arrêté ainsi que son frère, tous les membres du Comité de Salut public (le gouvernement de la France).Les prisonniers sont transférés à l’Hôtel de ville de Paris et se retrouvent sous la protection des sans-culottes. C’est la fin, dans la confusion, Robespierre est blessé a la mâchoire et il serras guillotiné le 28 juillet 1794 avec ses amis et son jeune frère.

Robespierre et ses partisans allant à l’échafaud (gravure du XIXe siècle).

Définition:

Montagnard: groupe de députés plus proche des idées des sans-culotte. Ils siègent en haut de l’assemblée, près du peuple.

Terreur: situation de grande violence engendrée par les mesures prises contre des ennemis de la Révolution.

Sans-culottes: personne qui porte des pantalons et pas des culottes comme les nobles ou les bourgeois ils sont utilisé pour forger scier… ils sont utilisé pour les travaux difficiles.

 

 

 


Fév 11 2015

Robespierre (Amandine)

Publié par amandineg4b dans 4B, Histoire, LA REVOLUTION FRANCAISE      

 

COURTE BIOGRAPHIE DE ROBESPIERRE:

Maximilien ROBESPIERRE est né à Arras en 1758 . Il est issu d’une famille assez riche et fait des études pour devenir avocat puis juge. A cette époque, il se passionne pour les idées de ROUSSEAU (philosophe des Lumières). En 1789, qu’ il soit issu d’une famille de petite noblesse, il représente le Tiers État d’Artois aux États Généraux de mai. Durant les premières années de la Révolution, il est membre du club politique des Jacobins . En septembre 1792, il est élu député de Paris à la Convention (Assemblée nationale) et devient l’un des chefs du parti des Montagnards. En janvier 1793, il joue un rôle important dans le procès de Louis XVI. En mai 1793, il fait voter la loi des suspects. Pendant presque un an, il exercera une sorte de dictature à la tête du gouvernement révolutionnaire et dirigera la Terreur. Lui et ses proches feront guillotiner et certains sans-culottes, Danton ; des Montagnards et tous ceux qui seront considérés comme « ennemis du peuple ». Il est guillotiné en juillet 1794.

(SITE du Collège Pierre et Marie)

2eme photo  robespierre.jpeg

TITRE :Maximilien de Robespierre
AUTEUR :lithographie de François-Séraphin Delpech, reproduite par Henri Grevedon
DATE:XVIIe-XIXe siècle
SOURCE :Wikimedia commons

 

LA FEMME DE ROBESPIERRE:
Marie-Éléonore Duplay , dite Cornélie, née en 1768, décédée à Paris le 26 juillet 1832, est la fille de Maurice Duplay et de Françoise-Éléonore Vaugeois, qui accueillirent Maximilien de Robespierre chez eux de 1791 à sa mort en 1794.
Nous savons peu de chose sur elle. Elle avait un caractère droit et fier . Elle étudiait la peinture et se révélait assez douée mais ne voulait pas en faire son métier.
Selon la légende de la famille Duplay, Éléonore serait devenue la fiancée de Robespierre pendant son séjour dans sa famille.

DISCOURS DE ROBESPIERRE :( au club des Jacobins 21 Novembre 1793)
Condamnation de l’athéisme .
On a supposé qu’en accueillant les offrandes civiques, la Convention avait proscrit le culte catholique : non la Convention n’a pas fait cette démarche et ne le fera jamais; son intention est de maintenir la liberté des cultes qu’elle a proclamée.
Il est des hommes qui veulent aller plus loin; qui, sous le prétexte de détruire la superstition, veulent faire une sorte de religion de l’athéisme lui-même.
Tout philosophe, tout individu peut adopter là-dessus l’opinion qui lui plaira; quiconque voudrait lui en faire un crime serait insensé; mais l’homme public, mais le législateur serait cent fois plus insensé qui adopterait un pareil système.
La Convention nationale l’abhorre : elle est un corps politique et populaire. L’idée d’un grand être , qui veille sur l’innocence opprimée et punit le crime triomphant, est toute populaire. Le peuple, les malheureux m’applaudissent; si je trouvais des censeurs, ce serait parmi les riches et parmi les coupables.
J’ai été, dès le collège, un assez mauvais catholique; mais je n’ai jamais été ni un ami froid ni un défenseur infidèle de l’humanité : je n’en suis que plus attaché aux idées morales et politiques que je viens de vous exposer.
Si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer.

(Site :la toupie)

ARRESTATION DE ROBESPIERRE:

La dictature de Maximilien de Robespierre prend brutalement fin le 27 juillet 1794.

LA RECONSTITUTION DU VISAGE DE ROBESPIERRE 

:robespierre
TITRE :Le visage de Robespierre reconstitué

AUTEUR :Philippe Froesch

DATE :Décembre 2013

SOURCE :L’OBS

Il a le regard dur, la peau percée de cratères et une grosse tête. Voilà « le vrai visage » de Robespierre, présenté la semaine dernière  par un spécialiste de la reconstruction , qui dit avoir utilisé les techniques du FBI et du cinéma, et un médecin, qui en a profité pour donner la liste des maladies dont souffrait le révolutionnaire.

CONCLUSION:

Avocat à Arras il est élu aux Tiers Etat de l’Artois. Mauvais orateur il s’impose par sa force de persuasion à la Constituante et au club des Jacobins. Hostile à la guerre en 1792. Elu à la Convention, il est d’emblée pris pour cible par les Girondins. Il fait bloc aidé de Marat et de Danton et sera leur principal accusateur en mai 1793. Entré au comité de Salut Public il doit partager sa popularité avec Danton et Hébert qu’il éliminera successivement. Resté seul maître son gouvernement devient rapidement une dictature sanglante. Il est arrêté et exécuté en juillet 1794.


Fév 11 2015

Armand Gaston Camus (Salomé)

Publié par salomel4b dans 4B, Histoire, LA REVOLUTION FRANCAISE      

Armand Gaston Camus

Brève biographie :

Armand Gaston Camus est né le 2 Avril 1740 à Paris et mort le 2 Novembre 1804 à Montmorency en Seine-et-Oise.

Il est le fils de Pierre Camus, procureur au parlement de Paris. Il est avocat, jurisconsulte et homme politique français, qui joua un rôle important dans le déclenchement de la Révolution. Proche du mouvement janséniste, il participe activement à la Fronde Parlementaire, contribue à la fondation du club Breton avec Le Chapelier, devient député du Tiers-état pour Paris avec Bailly et Guillotin, puis prend l’initiative de rédiger et de faire voter la Constitution civile du clergé, avec l’aide de Lanjuinais.

 

biographie de A.G Camus Dessin original anonyme, gravure par Vérité. — gravure colorisée fin du XVIIIe s

 

Son parcours politique :

 

Membre du Société des amis de la constitution, Armand-Gaston Camus est rédacteur avec Bailly et Guillotin du Cahier de doléances de Paris où il demande la démolition de La Bastille. C’est l’un des premiers à prêter le serment du Jeu de paume. C’est lui qui collationne, fait imprimer et communique à ses collègues de la Convention nationale une liste de pensions secrètes payées par le Trésor royal appelée le Livre rouge.Armand-Gaston Camus se fait haïr par ses anciens clients, en rédigeant et en faisant voter la Constitution civile du clergé. Il fait également supprimer les annates versées à la papauté, et pousse à l’annexion du comtat Venaissin. Transférés à Mons, où est le quartier général du prince de Cobourg, ils sont avertis par le baron de Mack qu’ils sont retenus en otages pour sauver la reine Marie-Antoinette et son fils, et que leurs têtes en répondent ; détenus par la suite à Maastricht, Coblence et Olmütz, ils sont échangés à Bâle le 4 nivôse an IV contre la fille de Louis XVI, Madame Royale, et rentrent en France après trente-trois mois de captivité.

Auteur : CONSTITUANTE. Constitution civile du clergé   Titre : Décret sur la Constitution civile du clergé du 12 juillet 1790 Langue : français Date : 1790   Contient le Tableau des métropoles et des évêchés Localisation : A.D. Hauts-de-Seine – Bibliothèque André-Desguine

 

Ses dates importantes de son parcours politiques :

Le 13 mai 1789 : élu député du tiers état aux États généraux par la ville de Paris.Du 28 Octobre 1789 au 11 Novembre de la même année : élu président de l’assemblée constituante.

Le 14 août : nommé archiviste à la Commission des archives de l’Assemblée constituante, il est à l’origine de la création des Archives nationales.Le 30 juillet 1791 : il obtient la suppression des titres de noblesse.

Le 5 Septembre 1792 : élu à la Convention par le département de la Haute-Loire , il est en mission lors du jugement de Louis XVI, mais il écrit, le 13 janvier 1793, qu’il vote « la mort sans appel et sans sursis ». Dès son retour, il est nommé membre du comité de salut public.

Le 3 Avril 1793 : Il est envoyé en Belgique comme commissaire de la Convention près l’armée du Nord, commandée par le général Dumouriez, qui le fait arrêter ainsi que ses collègues, et les livre aux Autrichiens.

Conclusion:Armand Gaston camus est né dans un famille aisée. Durant sa vie il a participé à de nombreux regroupement politique et, est même allé en prison pour sauvé la reine Marie-Antoinette et Louis joseph (le fils de Marie Antoinette). C’est un des premier à avoir prêté serment au jeu de paume. Il a prit des initiatives seul comme faire voter la constitution du clergé etc…

Il conserve la fonction de commission des archives de l’assemblée constituante jusqu’à sa mort.

Conclusion:

Armand Gaston camus est né dans un famille aisée. Durant sa vie il a participé à de nombreux regroupement politique.. C’est un des premier à avoir prêté serment au jeu de paume. Il a prit des initiatives seul comme faire voter la constitution du clergé etc…

Il conserve la fonction de commission des archives de l’assemblée constituante jusqu’à sa mort.

Sources:

wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Armand-Gaston_Camus

http://www.comoria.com/327842/Armand-Gaston_Camus

http://www.codes-et-lois.fr/feeds/wikipedia/_ede63b6283526803366bcf9d8898c015


Fév 11 2015

Louis XVI (Mathis)

Publié par mathish4b dans 4B, Histoire, LA REVOLUTION FRANCAISE      

 

 

 

BIOGRAPHIE

Louis XVI est né à Versailles le 23 août 1754 et mort à Paris le 21 janvier 1793. Il fut un roi de France et de Navarre de 1774 à 1791 puis roi des Français de 1791 à 1792. Son père était le Dauphin Louis-Ferdinand de France et sa mère Marie-Josèphe de Saxe. Il succède à son grand-père Louis XV en 1774. Il a eu 2 frères : des futurs rois Louis XVIII et Charles X .

Louis de France (son père) 

Le dauphin par Anne Baptiste Nivelon (1764).alt=Description de cette image, également commentée ci-après

                                                                                Marie-Josèphe de Saxe (sa mère)

                                                                                  alt=Description de cette image, également commentée ci-après

La dauphine Marie-Josèphe de Saxe
par Jean-Martial Fredou.

 

Dauphin de France à la mort de son père, marié à Marie-Antoinette d’Autriche, il monte sur le trône à vingt ans. Rapidement il est confronté à des difficultés financières importantes. Il essaie de mener avec ses ministres successifs des réformes à la monarchie. Il rétablit les parlements, réforme le droit des personnes (abolition de la torture en 1781 et 1788, abolition du servage dans le domaine royal en 1779, …) mais butte sur les réformes de la fiscalité et les finances du Royaume. Son projet d’instaurer un impôt direct égalitaire (en remplacement de la taille inégalitaire) ne réjouit pas des privilégiés, en particulier celle de la noblesse de robe, celle du Parlement de Paris et celle de la Cour de Versailles. Louis XVI essaie alors de détourner leur opposition.

Les exigences du tiers état et la révolte du peuple provoquent la Révolution française qui transforme le rôle politique du roi et le système de gouvernement de la France en mettant fin à la monarchie absolue de droit divin.

Dans un premier temps, le roi Louis XVI accepte de devenir un monarque constitutionnel, mais il contribue au déclenchement d’une guerre entre les monarchies absolues et les révolutionnaires. La progression des armées étrangères et monarchistes vers Paris provoque son renversement, le 10 août 1792, par les sections républicaines : la monarchie est abolie le 21 septembre.

Dès lors, emprisonné, surnommé « Louis le Dernier » ou « Louis Capet » par les révolutionnaires, Louis XVI est inculpé pour trahison sur l’accusation de ne pas avoir respecté son rôle constitutionnel, d’avoir manœuvré secrètement contre la Révolution et d’avoir tenté de fuir la France en juin 1791. Jugé coupable par la Convention nationale, il est condamné à mort et guillotiné le 21 janvier 1793 sur la place de la Révolution à Paris, quelques mois avant Marie-Antoinette.

 

 

LE RÈGNE ( 1774-1793)

Personne ne pensait que Louis XVI, dernier roi de France de l’Ancien Régime, était capable d’affronter la crise finale de la monarchie absolue. Il n’avait ni les qualités de dirigeant ni la passion pour le pouvoir. « Prince de la tradition », plus sensible que ses prédécesseurs aux malheurs de son peuple mais plus porté vers les plaisirs de l’étude, voire des activités manuelles, il a vu son destin se sceller à force d’indécision et de revirements.

 

Louis XVI en habit de sacre, Joseph-Siffrein Duplessis, 1777, Musée Carnavalet.

TITRE: le règne de Louis XVI

DATE: roi de France et de Navarre le 10 mai 1774 au 4 septembre 1791 et roi de France le: 4 septembre 1791 au 10 aout 1792

SOURCE: http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_XVI

Le règne avant la Révolution (1774-1789)

Sacre

Louis XVI en costume de sacre, Antoine-François Callet, 1788, château de Versailles.

Le 11 juin 1775 en la cathédrale de Reims, il est sacré selon la tradition remontant à Pépin le Bref

Le règne sous la Révolution (1789-1792)

 Ouverture des états généraux (5 mai 1789)

Ouverture des États généraux à Versailles, 5 mai 1789, Auguste Couder, 1839, Musée de l’Histoire de France (Versailles).

Les états généraux s’ouvrent le 5 mai 1789 vers 13 heures par une séance solennelle d’ouverture  à Versailles. Le roi trône au fond de la salle ; à sa gauche siègent les membres de la noblesse, à sa droite ceux du clergé et, en face, sont assis ceux du tiers-état. Louis XVI a revêtu pour l’occasion le manteau fleur de lys de l’Ordre du Saint-Esprit et un chapeau à plumes.

La cérémonie débute par un bref discours du roi dans lequel il déclare notamment : « Messieurs, le jour que mon cœur attendait depuis longtemps est enfin arrivé, et je me vois entouré des représentants de la Nation à laquelle je me fais gloire de commander « . Il expose ensuite brièvement le cap de redressement des finances.

 

Serment du Jeu de paume (20 juin 1789)

Le Serment du Jeu de Paume, 20 juin 1789, Louis-Charles-Auguste Couder (1790–1873), 1848, Musée de l’Histoire de France (Versailles).

Le 20 juin, les députés du Tiers découvrent que la salle des Menus Plaisirs est close et barrée par des gardes-françaises. Officiellement, on y prépare l’assemblée du 23 juin ; en réalité, Louis XVI a décidé de fermer la salle car il se sent trahi par un tiers état qui lui échappe et ne souhaite pas de réunion jusqu’à l’assemblée du 23. Les députés du Tiers décident alors, sur proposition du célèbre docteur Guillotin, de trouver une autre salle pour se réunir. C’est alors qu’ils entrent dans la salle du Jeu de paume, située à deux pas. 

Prise de la Bastille (14 juillet 1789)

La Prise de la Bastille.
 L’annonce du renvoi de Necker met Paris en effervescence. À partir de ce moment, les manifestations se multiplient à Paris ; une d’entre elles est réprimée aux Tuileries, faisant un mort côté manifestants.

Rappel de Necker et adoption de la cocarde tricolore par le roi (16 et 17 juillet 1789)

Le 16 juillet, le roi tient un conseil en présence de la reine et de ses deux frères. Le 17 juillet, Louis XVI prend la route de Paris pour aller à la rencontre de son peuple. Accompagné d’une centaine de députés, il a choisi de se rendre à l’Hôtel de ville, devenu le centre symbolique de la contestation populaire. Il est reçu par le nouveau maire, Bailly, sous les cris de « Vive la Nation ! » et il se fait apposer sur son chapeau la cocarde tricolore.

Cocarde plissée bleu-blanc-rouge
Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (26 août 1789)
 Un ordre de travail est donnépour la rédaction d’une Constitution débutant par une déclaration des droits. Cette déclaration devait servir à proposer à l’univers un texte « pour tous les hommes, pour tous les temps, pour tous les pays » et codifier l’essentiel de l’esprit des Lumières et du Droit naturel. L’idée était également d’opposer à l’autorité royale l’autorité de l’individu, de la loi et de la Nation.
Abolition de la Monarchie et derniers mois de Louis Capet (21 septembre 1792 – 21 janvier 1793)
La Convention nationale décrète, lors de sa première séance le 21 septembre 1792 que « la royauté est abolie en France » et que « l’An I de la République française » partira du 22 septembre 1792. Louis XVI perd alors tous ses titres.

LE PROCÈS (10 décembre 1792)

Le procès de l’ancien roi, jugé comme un citoyen ordinaire et désormais appelé sous le nom de Citoyen Capet, s’ouvre le 11 décembre 1792. À partir de ce jour, il sera séparé du reste de sa famille pour vivre isolé dans un appartement du deuxième étage de la maison du Temple, avec pour seule compagnie celle de son valet, Jean-Baptiste Cléry.

Son logement  mesure environ 65 m2 et comprend quatre pièces et sur un mur a été accroché un exemplaire de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, Le Barbier, 1789, huile sur toile, 71 x 56 cm, Paris, musée Carnavalet. La Monarchie, tenant les chaînes brisées de la Tyrannie, et le génie de la Nation, tenant le sceptre du Pouvoir, entourent la déclaration.

 

Le 1er interrogatoire a lieu le 11 décembre. Arrivé dans la salle du Manège au grand complet, l’accusé est accueilli par Bertrand Barère, le président de la Convention, qui le prie de s’asseoir et lui annonce : « Louis, on va vous lire l’acte énonciatif des délits qui vous sont imputés. »Les motifs d’inculpation sont nombreux : massacres des Tuileries et du Champ-de-Mars, trahison du serment prêté à la Fête de la Fédération, soutien des prêtres réfractaires, collusion avec les puissances étrangères, etc. Louis XVI soutient qu’il a toujours agi dans le respect des lois . Louis XVI accepte la proposition de défense que lui proposent trois avocats : François Denis Tronchet (futur rédacteur du Code civil), Raymond de Sèze et Malesherbes. Les interrogatoires se succèdent sans rien donner, chacune des parties campant dans ses positions.

La conclusion des débats revient à Barère le 4 janvier 1793, au moyen d’un discours dans lequel il souligne l’unité de la conspiration.  La reprise des délibérations est programmée pour le 15 janvier suivant, où trois points seraient abordés : la culpabilité du roi, l’appel au peuple et la peine à infliger. 

Verdict

L’issue du procès prend la forme du vote de chaque député sur les trois questions évoquées par Barère. Du 16 janvier à 10h00 au 17 janvier à 20h00 se déroule le vote relatif à la sentence à appliquer.  Le 17 janvier se déroule un nouveau scrutin : la mort immédiate obtient 361 voix contre 360 ; Louis XVI est donc condamné à mort à une voix près.

 

 

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/proces-de-louis-XVI/la_mort_02.jpg

 

TITRE: le procès de Louis XVI

DATE: 10 décembre 1792

SOURCE: http://louis-xvi.over-blog.net/article-10-decembre-1792-le-proces-de-louis-xvi-97393608.html

 

 

SA MORT

L’exécution de Louis XVI, en application du jugement de mise à mort du roi par décapitation prononcé par les députés de la Convention nationale à la suite de son procès, a eu lieu le 21 janvier 1793 à 10h22, à Paris, sur la place de la Révolution (ancienne place Louis XV, devenue en 1795 la place de la Concorde). C’est un événement majeur de la Révolution française, et plus généralement de l’histoire de France .

Hinrichtung_Ludwig_des_XVI

 

TITRE: la mort de Louis XVI

DATE: 21 janvier 1793

SOURCE: http://donarussia.ek.la/louis-xvi-c18353283

 louis XVIImage de prévisualisation YouTube

 

Conclusion:

Après l’avoir considéré d’abord soit comme un traître à la patrie soit comme un martyr, les historiens français ont fini par globalement adopter une vue nuancée de la personnalité et du rôle de Louis XVI, décrit comme un honnête homme avec de bonnes intentions, mais qui n’était pas à la hauteur de la tâche qu’aurait représenté une profonde réforme de la monarchie.