Nov 21 2011

Biographie de Staline par:Florian D et Charly P

Publié par 3dfloriand dans 3D, Histoire      

Joseph Staline de son vrai nom vissarionovich djougachvili qui abrégera par Joseph Staline en 1912 qui veut dire « homme d’acier ». Il est née le 21 Décembre 1879 en Géorgie et mourra le 5 mars 1953 à Moscou. Joseph Staline étais un homme d’état et étais le maitre incontesté de l’union soviétique. Staline symbolise la lutte du peuple soviétique contre le nazisme,et apparait comme le créateur d’un régime totalitaire. Joseph Staline est le fils unique d’un paysan qui étais du métier cordonnier. Et perdra a l’âge de 11 ans sa mère : Ekaterina était une ancienne serveuse qui travailler dur pour nourrir toute sa familles. Il fréquentera une école paroissial jusqu’à l’âge de 14 ans  puis rentrera au séminaire de Tiflis en 1893

son choix de Marxisme date au-moins de 1898. Date de la création de partis ouvriers-social démocrate de Russie. Il fut exclu de séminaire du fait de ses lecture scientifique et social. il deviendra alors un <<révolutionnaire professionnel>>. Jusqu’en 1910,le champ de ses activités se limitera a la Transcaucasie. Il fera ses propre armes dans le milieu ouvrier de Tiflis qu’il quittera brutalement en 1901,car il fut exclus par ses camarades sociaux et démocrate,qui lui reprocherons de calomnier le dirigeant local. La il est arrêter et condamner a 3 ans de prisons administrative en Sibérie,et enfin a Bakou dont il fait avec Chaoumian << le Lénine du Caucase>> le centre des activité bolcheviques dans la région-activité qui est stimulé par la révolution de 1905. Puis Staline fut arrêter plusieurs fois  a cause de sa brutalité a s’emporter et s’évadera au printemps 1911.Staline se consacra exclusivement en 1918 a 1921 au tache militaire,et se battra au coté de l’armée rouge durant la guerre civil.

Lorsque se déclare la maladie de Lénine,fin mai 1922,Staline est déjà prés a prendre sa succession.Il possède des atouts décisif,notamment un esprit pratique et réel et se débarrassera de Trotskie. C’est en 1930 qu’on  appellera << la stalinisme>> il s’agit du pouvoir absolu de Staline et d’une série de boulversement sociau qui modifira le visage du pays,la mentalité,la polétique;de l’élite communiste qui métra fin au bolchevisme social démocrate européennes 

Charly P et Florian D


Nov 21 2011

Biographie de Staline par Nabil & Forella

Publié par 3dforellav dans 3D, Histoire      

Staline

 1.Sa jeunesse

Joseph Staline est née le 18 décembre 1878 à Gori en Géorgie. Il mort à Moscou le 5 mars 1953. Sont père et sa mère sont d’anciens serfs (paysans qui appartiennent au seigneur).

En 1889, ont  lui annonce le décès de son père a cause d’une bagarre.

En 1894, Staline entre au séminaire orthodoxe de Tiflis mais il est renvoyé du séminaire en 1899 pour cause qu’il était trop souvent absent mais il rejoint alors les militants socialistes et marxistes qu’il fréquente depuis un an pour militer.


Socialistes :    La plupart des  socialistes sont des  membres de l’Internationale socialiste, qui regroupe depuis 1951 la majorité des partis.

Marxistes :   Le marxisme est un courant politique.

 

2. Son engagement politique et la prise du pouvoir

Staline a été arrêté en 1902 pour ses pratiques politiques, il est exilé 3 ans en Sibérie.En 1917, le peuple tente de tuer l’empereur Nicolas II. Un gouvernement provisoire se met en place,  mais il commet l’erreur de poursuivre la guerre contre l’Allemagne, alors que la population réclame la paix.De 1917 à 1921 la situation intérieure de la Russie s’aggrave. Les partisans de l’empereur c’est-à-dire les blancs, prennent les armes contre le pouvoir bolchevik. Les armées blanches obtiennent le soutien militaire des alliés, qui veulent en gros « tuer dans l’œuf »la révolution communiste russe. Dans ce conflit Staline est du côté du pouvoir bolchevik.La santé de Lénine se détériore à partir de 1922 : deux attaques le laissent paralysé.En mars 1923, la troisième crise le prive de l’usage de la parole. Les prétendants dont Joseph Staline se pressent autour de Lénine.Lénine meurt en 1924 en laissent le pouvoir a Staline mais un problème vient se poser car ils sont deux à se battre pour le pouvoir dont Trostki est d’abord chassé pas Staline politiquement  puis il est mortellement blessé  le 20 aout 1940 par un coup de pic à glace à l’arrière du crâne par un agent de Staline.

3. Les caractéristiques de son « règne » sur l’URSS
Staline ayant pris  la succession de Lénine, abandonne  peu à peu  la direction collégiale pour s’imposer sur  la bureaucratie (les gens qui travaille dans les bureaux qui tris les dossiers ……) née lors de la guerre civile. Le pouvoir oligarchique en mis en place progressivement  mais il est achevé à la fin des années 1980. Ce n’est qu’à l’époque de la perestitoka mise en place par Mikhaïl Gorbatchev que les crimes de Staline ont été dénoncés dans toute leur ampleur en URSS.


Nov 21 2011

Biographie de Staline par Axel et Mélanie

Publié par 3daxelj dans 3D, Histoire      

1- Sa jeunesse

Staline est d’origine géorgienne (il est né à Gori), son père  était cordonnier, il meurt lorsque Joseph à 11 ans. Sa mère, Catherine Guéladzé, fait entrer son fils au séminaire de en 1894, Joseph à 15 ans. Dans ses études il fit preuve d’une remarquable mémoire et d’une intelligence tout à fait à la hauteur de ce que demandent ses professeurs. C’est du côté de la foi que Joseph laissa à désirer. Il sera exclu du séminaire pour ses idées marxistes en 1899.  Dès lors il mena une activité révolutionnaire ce qui lui valu d’être déporté en Sibérie à plusieurs reprises. Joseph est alors connu sous son diminutif de Sosso puis sous le pseudonyme de Koba. En 1904, il rejoint  les bolcheviks dont il fut un militant exemplaire ; à nouveau déporté il s’évade et organise au Caucase en 1907 des «expropriations», qui sont en fait des hold-up, pour soutenir le Parti.

 

2- Son engagement politique et la prise du pouvoir

En 1912, Lénine le nomme membre du comité central du Parti ouvrier social-démocrate de Russie puis devient le premier directeur de la Pravda, c’est à ce moment qu’il prend le pseudonyme de Staline (=l’homme d’acier). En 1913, il sera à nouveau déporté et ne sera libéré que quelques mois avant la révolution d’octobre dans laquelle il ne joua qu’un rôle marginal. Lors de sa détention il écrivit Le Marxisme et la question nationale ; mais Staline n’est pas un théoricien et on peut dire que la matière de ses écrits lui a été largement inspirée par Lénine ; en tout ce seront cependant treize tomes d’écrits qui nous parviendrons : Les Fondements du léninisme (1924), Les Questions du léninisme (1926), Matérialisme historique et matérialisme dialectique (1938) Abrégé de l’histoire du Parti communiste (1937), enfin Les Problèmes économiques du socialisme. Ce sont pour la plupart des discours.).

Il se rallia aux « thèses d’Avril » de Lénine en 1917 et devint, après la révolution ,commissaire du peuple aux Nationalités, il le sera de 1917 à 1922. En même temps, de 1919 à 1922, il sera commissaire à l’Inspection ouvrière et paysanne ; il est, dès ce moment, en rapport étroit avec la Commission extraordinaire, la Tchéka. Il prendra une part active à la guerre civile, c’est lui qui organisa la défense de la ville de Tsaritsyne (le nom de Stalingrad de 1925 à 1961) contre les forces des Blancs de Denikine. Il participa également à la défense de Petrograd contre le général Ioudénitch.

Il a épousé en 1918 Nadejda Alliloueva une jeune fille de 17 ans qui est sa seconde femme. Elle se donnera la mort en novembre 1932, révoltée par la grossièreté de son mari et la cruauté de sa politique, elle lui laissera deux enfants: Svetlana, aujourd’hui américaine, et Vassili, mort en 1962.

En 1922, lorsque le poste de secrétaire général du Parti est crée, sentant l’importance de la fonction, Staline se porte candidat et obtint le poste. En 1924 il parviendra à succéder à Lénine bien que ce dernier ne fut pas tendre envers lui dans son « testament » politique ( en fait son testament est une lettre qu’il avait préparée pour le prochain congrès du parti dans laquelle il dénonce Staline comme étant trop « grossier » pour se maintenir à son poste. Il ne faut pas comprendre « grossier » par des écarts de langage (bien que…) mais par le fait que Staline n’est pas un théoricien et qu’il use de méthodes brutales.)

 

3- Les caractéristiques de son règne sur l’URSS

Staline va habilement jouer des alliances pour affaiblir ses adversaires, on dit qu’il était « prêt à toutes les trahisons ». Bientôt il aura assis son autorité incontestable au sein du Parti et de la société. Il développe la doctrine de la « construction du socialisme dans un seul pays » en opposition à ce qu’il appelle la «révolution permanente» de Trotski, il décide la collectivisation totale des terres (automne 1929) et de l’industrialisation (premier plan quinquennal en 1928). Il s’opposera violemment aux thèses de Trotski (commissaire à la guerre) . Pour combattre ce dernier il s’appuya dans un premier temps sur Kamenev et Zinoviev mais finit par les évincés avec Trotski en 1927. Staline s’adonna alors à une pratique qui allait devenir funestement célèbre : la purge.

En 1929, il « purge » la droite du Parti. Staline est désormais le chef incontesté qu’il souhaitait être. Devant les résistances paysannes et industrielles aux collectivisations, Staline déclenche en 1934, après l’assassinat de Kirov, des purges importantes au sein du Parti qui s’étendent de 1936 à 1938. Zinoviev, Kamenev, Smirnov, Boukharine et Rykov seront purgés août 1936 (procès des seize). Mais les purges ne se restreignent pas aux cadres du Parti, des millions d’hommes et de femmes (des officiers –dont le maréchal Toukhatchevski-, des anciens bolcheviks, des membres du Parti…) furent les victimes des terribles purges staliniennes. En 1939, on admet qu’ont été arrêtés plus de sept millions de citoyens, dont au moins trois millions ont péri.

Au niveau international Staline fut longtemps hésitant entre le camps des démocraties libérales et celui des fascismes. C’est parce qu’il ne fut pas convié aux accords de Munich en 1938 qu’il conclut avec Hitler le pacte germano-soviétique de non-agression d’août 1939..

Le pacte était accompagné d’une clause secrète sur les zones d’influences en Europe orientale (partage de la Pologne). Staline ne voulut pas croire à la possible rupture du pacte mais dut s’y résigner, il avait alors pris un sérieux retard dans l’organisation de la défense soviétique, après l’invasion allemande de juin 1941.

En mai 1941, Staline devient homme de guerre, il est élu généralissime et président du Comité d’Etat à la défense. La mobilisation fut général, dans un premier temps le pays plia, puis résista et enfin remporta la guerre. Staline se résigna à accepter l’aide matérielle des démocraties et démantela le Komintern (l’Internationale communiste) en 1943 pour satisfaire ses fournisseurs. En 1943, il participa à la conférence de Téhéran, en 1945 à celles de Postdam et de Yalta.

On ne sait que trop bien qu’après la guerre il plaça les pays d’Europe centrale sous l’influence, toujours plus dominatrice, de l’URSS. Les démocraties populaires florissaient au travers de l’Europe ; mais elles avaient comme funestes compagnes les inévitables purges. Staline réorganisa le Kominform (le Bureau d’information des partis communistes ; la nouvelle Internationale communiste) bien qu’il ne fut pas internationaliste (c’était avant tout la Russie qui l’intéressait) et engagea contre l’Occident, et principalement les Etats-Unis, la guerre froide. Le rideau de fer partageait désormais l’Europe en deux.

A la fin de son « règne » Staline organisa encore de nouvelles purges (« procès de Prague », complot des « blouses blanches »). On a bien saisit les aspects négatifs de l’action politique de Staline, mais il y eut aussi des effets positifs : la création de grandes industries, notamment d’armement, les grands canaux et voies de communication, les barrages et la production d’énergie, le charbon, l’acier, l’alphabétisation, la formation des cadres, la création à partir de 1935 d’une armée disciplinée et entraînée.

Il mourut en 1953 ; des centaines de millions de personnes, dans le monde entier, pleurèrent la disparition du « petit père des peuples ». Ses victimes se comptaient alors par dizaines de millions, exécutées dans les caves de la Loubianka, morts de faim (famines de 1932-33), déportés, victime de l’impérialisme soviétique ou « purgés ». En 1956, Khrouchtchev condamna, lors du 20ème congrès du parti communiste, les crimes de Staline et le culte de la personnalité qui lui avait été témoigné. Son corps fut retiré en 1961 du mausolée de Lénine ; Il repose désormais au pied du mur du Kremlin.

Axel et Mélanie


Nov 21 2011

Biographie de Staline par Alexia

Publié par 3dalexiap dans 3D      

1ere Etape :

 

Sa jeunesse : Joseph Staline de son vrai nom Iosif Vissarionovitch Djougachvili, est né le 21 décembre 1879 à Gori. Dans son enfance, le futur Staline est brutalisé par un père alcoolique et violent qu’il perd à l’âge de onze ans. Sa créé un profond désir de vengeance à l’encontre de quiconque s’opposerait à lui. Sa mère travaille trés dur pour l’envoyer à l’école religieuse de Gori. Il entre au séminaire orthodoxe de Tiflis  en 1893.  Il organise en 1907 au Caucase des «expropriations» pour financer le parti, provoquent des grèves. A cette époque, son caractère témoigne sa brutalité, et sa facilité à s’emporter.

 Son engagement politique et la prise du pouvoir :Le futur Staline n’adhère pas aux positions des socialistes réformistes  qu’il trouve trop lents à vouloir agir contre le pouvoir tsariste. Ses violentes attaques contre eux lui permettent de se faire remarquer par Lénine qui dirige l’aile radicale. Il est en prison à ce moment là et ne peut y assister. En février 1913, il est à nouveau arrêté et exilé en Sibérie, mais malheuresement, il ne parvient pas à s’enfuir. Il reste quatre années.  En 1922, la révolution soviétique menée par Staline et Trotski a triomphé de tous ses ennemis. Lénine meurt en 1924 et Staline se présente comme le seul garant de la stabilité du parti. En 1927 Staline isole définitivement Trotski et ses partisans en les excluant du parti. Il est à présent seul maître à bord.

 Les caractéristiques de son « règne » sur l’URSS : Le stalinisme contient des éléments propres à la révolution bolchevique, à l’héritage marxiste-léniniste, et des spécificités russes. La priorité est donnée aux industries lourdes afin d’élever l’URSS au rang de grande puissance industrielle. L’URSS (Union des républiques socialistes soviétiques) sort victorieuse de la guerre et Staline impose la domination soviétique sur les pays de l’Europe de l’Est. Il meurt le 4 mars 1953. Puis il est remplacé par Khrouchtchev qui dénonce au 20eme congrès du PCUS (Parti communiste d’U.R.S.S.)  les crimes de Staline et le culte de la personnalité qui lui avait été témoigné.


Nov 21 2011

Biographie de Staline par Ophélie et Fanny

Publié par 3dophelieg dans 3D, Histoire      

2ème étape: Culte de la personnalité : ensemble des caractères permanents constituant l’individualité d’une personne.

 

« Dans les jours joyeux de notre libération du joug des envahisseurs allemands… »

 Cette image est la période  qui opposait l’Urss de Staline aux nazis d’Hitler.Sur cette image, une famille, l’Homme, la femme, et l’enfant qui accrochent le Tableau de Staline au mur. La famille est heureuse, comme le montre l’enfant levé qui sourit, les parents eux aussi sourit. A l’arrière plan, On voit l’armée, et surtout on voit le drapeau soviétique rouge.


Nov 21 2011

Biographie de Staline par Gwen et Laura

Publié par 3dgwendolinep dans 3D, 3ème, Histoire      


(cliché M. Baret/Rapho) Affiche soviétique de 1944 .
Dominante rouge et orangée, en contraste les personnages gris et noirs. Là encore les diagonales dominent, drapeaux, soldats, canons, basculent vers la gauche de l’image = mouvement. Le généralissime Staline, sur fond de drapeau rouge occupe les deux tiers supérieurs de l’affiche. Il indique de son bras droit tendu la gauche de l’affiche, symboliquement la direction de l’Ouest là encore. Deux vagues de soldats, de canons et d’avions de combat s’avancent surmontés d’un « mur » de drapeaux rouges. En bas à gauche, plus pales, les murailles du Kremlin, siège du gouvernement soviétique à Moscou, dont les tours sont surmontées de brillantes étoiles rouges. Il n’y a que des diagonales dans l’image (les troupes, les drapeaux et les chars), sauf Staline qui est droit, ce qui montre une certaine stabilité.

 

  •                      Sa jeunesse :

Joseph Vissarionovitch Djougachvili connu sous le nom de Joseph Staline né à Gori (en Géorgie) le 18 décembre 1878 officiellement le 21 décembre 1879, et mort a Moscou le 5  mars 1953.Il était révolutionnaire. Il fut secrétaire général du Parti communiste de l’Union soviétique.

 

  • ·       Son engagement politique et la prise du pouvoir :

Il était révolutionnaire. Il fut secrétaire général du Parti communiste de l’Union soviétique.

 

  • ·       Les caractéristiques de son « règne » sur l’URSS :

Ce n’est qu’à l’époque de la perestroïka mise en place par Mikhaïl Gorbatchev que les crimes de Staline ont été dénoncés dans toute leur ampleur en URSS.

 

                               Définition :

Perestroïka : changement d’orientation de la politique soviétique se tournant vers le libéralisme, à partir de 1985, sous l’impulsion de M. Gorbatchev 

Culte de la personnalité : attitude donnant plus d’importance à l’image du chef politique qu’à la collectivité .


Gwen et Laura.


Nov 21 2011

Biographie de Staline par Sindy et Noëllie.

Publié par 3dnoellied dans 3D, Histoire      

 

Biographie de Staline

 1ère étape:

 1 : La jeunesse de Staline : Staline Joseph Vissarionovich Djougtchvili né en 1879 et mort en 1953. On le décrit comme intelligent, poète. Doté d’une excellente mémoire  plutôt doué pour le chant. Il apparaît comme taciturne , dissimulateur , rusé , fourbe , arrogant , cynique , amoral , intrigant , vindicatif , arriviste, allergique l’autorité  , cruel envers les animaux , dominateur et brutal avec ses camarades , rebelle et insolent envers ses professeur. 

2 : Son engagement politique et la prise du pouvoir : 

Le futur Staline accepte pas aux positions des socialistes réformistes il trouve trop lents a vouloir agir contre le pouvoir tsariste. S es violentes attaques contre eux lui permettent de se faire remarquer par Lénine qui dirige l’aile radicale, celle des bolcheviks. Les socialistes russes sont de plus en plus divisés .Il est en prison a ce moment la et ne peut assister a la conférence a Prague.

3 : Les caractéristiques de son « règne » sur l’URSS :  

Homme fort l’URSS pendant plus d’un quart de siècle, Staline fut l’un des acteurs majeur de l’histoire contemporaine. « Petit père des peuples » et fondateurs des goulags, il est à la fois vainqueur d’Hitler, le modernisateur de l’URSS et l’artisan d’une terreur généralisée dans son pays. Doté d’une réputation d’homme médiocre et peu cultivé. Il déploie en réalité un talent exceptionnel pour parvenir au sommet du pouvoir et y rester.

2éme étape :

 La définition de la personnalité est l’excessive d’un chef d’État dans un régime totalitaire. Par extension, elle peut s’appliquer à toute personne en vue bénéficiant d’un fort battage médiatique. L’image représente Staline avant qu’il meurt lors d’une représentation de « casse noisette « Staline se sens mal , il meurt le 5 mars abandonné comme un chien .

 

 

 


Nov 21 2011

Biographie de Staline par Hugo et Gabin.

Publié par 3dhugod dans 3D, 3ème, Histoire      

Staline

Biographie :

Jeunesse :

Joseph Staline de son vrai nom Iosif Vissarionovitch Djougachvili, est né le 21 décembre 1879 à Gori. Décédé le 05 mars 1953  (à l’âge de 73 ans) Dans son enfance, le futur Staline est brutalisé par un père alcoolique et violent qu’il perd à l’âge de onze ans. Cela a créé en lui un profond désir de vengeance à l’encontre de quiconque s’opposerait à lui.

Le grand garçon a sa maman :

Il est influencé par le nationalisme géorgien. Mais, il se révolte contre les règles de cette institution et ses idées marxistes lui valent d’être exclu du séminaire 1899

Dès lors, il mène une activité révolutionnaire qui sera marquée par plusieurs arrestations par la police tsariste, déportations en Sibérie et évasions. En 1904, il rejoint les bolcheviks et devient un militant exemplaire. Il organise en 1907 au Caucase des «expropriations» pour financer le parti, provoquent des grèves. Dès cette époque, son caractère témoigne de sa brutalité, de sa facilité à s’emporter.

Il symbolise à la fois la lutte du peuple soviétique contre le nazisme et apparaît en même temps comme le créateur d’un régime totalitaire qui n’avait rien à envier, en matière d’inhumanité, à celui mis en place par Hitler.

Il a épousé en 1918 Nadejda Alliloueva une jeune fille de 17 ans qui est sa seconde femme. Elle se donnera la mort en novembre 1932, révoltée par la grossièreté de son mari et la cruauté de sa politique, elle lui laissera deux enfants: Svetlana, aujourd’hui américaine, et Vassili, mort en 1962.

Les caractéristiques du règne Staline

Homme fort URSS pendant plus d’un quart de siècle Staline fut l’un des acteurs majeurs de l’histoire contemporaine. (petit père des peuples et fondateur des goulages)  

 Hugo et Gabin


Nov 21 2011

Biographie de Staline par Bryan et Florian.R

Publié par 3dflorianr dans 3D, 3ème, Histoire      

http://lesimagesdesdictateurs.l.e.pic.centerblog.net/9juziwm7.jpg

Joseph Staline s’appelait  Iosif Vissarionovitch Djougachvili, il est né le 21 décembre 1879 à Gori.

L’enfance de Staline a était brutalisée par sont père qui était alcoolique et violeur, sont père l’a quitté lorsqu’il avait 11 ans. Cet évènement lui a donné un désir de vengeance il entre au séminaire orthodoxe de Tiflis en 1893. Il se révolte contre les règles de cette institution ce qui lui vaut d’être exclu du séminaire en 1899, en 1904 il rejoint le les bolcheviks et devient un militant.

.Il participe à la révolution de 1905.En février 1913, il est à nouveau arrêté et exilé en Sibérie, le 25 mars 1917 il reprend la direction de la Pravda, cependant il ne joue pas le rôle majeur pour la révolution d’octobre 1917.

l’URSS est victorieuse de la guerre et Staline impose la soviétique vers les pays de l’Europe de l’est. Il créer en 1947 le kominform nouvelle dirigée par le parti soviétique, qui regroupe tous les parties staliniens Ceux-ci doivent une obéissance inconditionnelle aux ordres de Moscou. Staline règne sans partage sur le nouvel empire. e politique communiste

 

 http://lesimagesdesdictateurs.l.e.pic.centerblog.net/9juziwm7.jpg. Staline est représenter sur cette image qui montre l’armée russe qui est dirigée par lui, il est représenté comme le protecteur de la Russie par rapport à sa  taille disproportionnée.sur l’image il y a trois couleurs dont le noir, le blanc et le rouge, le rouge représente l’URSS. URSS : Union des républiques socialistes soviétiques. http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/leadership/disk/russie2_index.htm

Par: Bryan et Florian.R

 


Nov 21 2011

Biographie de Staline par Lisa et Ophelie M

Publié par 3dlisab dans 3D, 3ème, Histoire      

Sa jeunesse :

Joseph Staline est né en 1879 à Gori en Géorgie .Il  est mort en 1953 a Moscou. Son père Vissarion Djougachvili était  un cordonnier gagnant bien sa vie mais devint rapidement alcoolique. Sa mère Ekaterina Gavrilovna Gueladzé  était une couturière d’Ossétie (région massif du Caucase). En 1894, il réussi ses examens au séminaire de Tiflis et y restera jusqu’à 20 ans. Ensuite il suit un enseignement de seconde générale avec un fort aspect religieux. Surnommée le « Sac de pierre », l’école a sinistre réputation. Rapidement, Le jeune Djougachvili devient athée (n’a plus de religion) et commence à se montrer rebelle a l’autorité du séminaire. Il reçoit de nombreuses punitions pour lectures de livres interdits. Malgré les faveurs que lui accorde le recteur du séminaire, il en est expulsé en mai 1899, officiellement pour absence a l’examen de lectures bibliques.

 Son engagement politique et la prise du pouvoir :

Staline réussit a prendre le pouvoir par la succession de Lénine qui meurt en janvier  1924 a cause de sa santé qui c’est détérioré (deux attaques le laissent partiellement paralysé) .Pourtant Lénine portait un jugement impitoyable sur Staline, dont il dénonce la brutalité et ma grossièreté.

Il était révolutionnaire. Il fut secrétaire général  du parti communiste de l’Union soviétique le 27 mars 1922

Les caractéristiques de son « règne » sur l’URSS:

Grâce a un jeu de patience et a l’appui de la toute -puissante police politique, Staline imposa progressivement un pouvoir personnel absolu et transforma l’URSS (=Union des républiques socialistes soviétiques) en un régime de type totalitaire .Il fit nationaliser intégralement les terres, et industrialisa l’Union soviétique à marche forcée par des plans quinquennaux, au prix d’un lourd coût humain et social. Son long règne fut marqué par un régime de terreur et par la mise a mort ou l’envoi aux camps de travail de goulag de millions de personnes. Il fit aussi des déplacements de population massifs, dont la déportation intégrale d’une quinzaine de minorités nationales. Il nia aussi l’existence de la famines meurtrières de 1932-1933 (Holodomor) et de 1946 a 1947, après les avoir en parti provoquées par sa politique brutale. Le secret et la propagande systématiquement entretenus autour des ses actes firent du travestissement de la réalité et de la réécriture du passé une caractéristique permanente de son pourvoir absolu.

2eme partie:

Le culte de la personnalité signifie l’attitude qui donne le plus d’importance à l’image du chef politique qu’à la collectivité

Ce culte est omniprésent dans cette affiche de propagande car sur cette image Staline est comparé à un capitaine de navire qui dirige la barre du bateau URSS.

Il y a 2 symboles soviétiques représentés dans cette image :

  • le drapeau national avec un marteau et une faucille
  • le sigle du pays CCCP.

Source :

  • Wikipedia

 

Lisa Boulin et Ophélie Mailloux 3D