Les statues statiques et les moulées stylées

Cher lecteur, tu dois sûrement te demander quel est le sujet de cet article ? Et bien, je pense que tu as dû le deviner. Mais, avant de dévoiler le sujet, nous tenons tout particulièrement à remercier nos professeurs, à savoir Mme Velot l’organisatrice de cette semaine si merveilleuse et les autres professeurs accompagnateurs, Mme Tarragoni, M. Vinit et M. McGill qui ont permis à tous les élèves qui ont effectué ce voyage de passer une semaine pleine de joie, de bonne humeur et de découverte. En parlant de découverte, nous avons eu la chance de découvrir de nombreux lieux, ainsi que de nombreuses découvertes aussi surprenantes les unes que les autres. Certaines ont plus retenu notre attention. Pour nous, comme l’indique notre titre, ce sont les statues et les moulages qui nous ont le plus… fascinées. Nous allons donc, cher lecteur, te souhaiter une bonne lecture et te laisser te remémorer ces moments.

Commençons par les statues. Tout d’abord, c’est durant notre visite au Musée Archéologique National de Naples que nous avons eu la possibilité d’admirer ces sculptures antiques. Au cours de cette visite, deux de ces œuvres ont particulièrement retenu notre attention : le Taureau Farnèse qui a été sculpté dans un seul et même bloc de marbre, ce fut pour nous un réel étonnement de savoir cela et de nous dire que l’auteur de cette œuvre n’avait droit à aucune erreur possible.

La deuxième statue est Atlas qui est condamné à porter le monde sur ses épaules. En effet, elle fut notamment très impressionnante pour nous, car il y a beaucoup de détails ce qui rend cette statue réaliste. Nous avions l’impression qu’elle allait prendre vie par son réalisme.

Enfin, toutes les statues de ce musée étaient splendides. Nous avons pu constater qu’il n’y avait aucune couleur à part le blanc qui symbolise le vide, la liberté et la pureté. Nous pensons qu’il y a cette couleur unique car s’il y avait des couleurs cela empêcherait de se consacrer pleinement à la finesse des détails. Pour conclure nous avons pu constater que cet art est un art oublié.

Ensuite, nous allons parler des moulages qui se trouvaient à Pompéi. Nous pouvions imaginer face à ces moulages la souffrance qu’avait pu ressentir ces êtres avant de mourir grâce aux positions étranges qui traduisent leur douleur. Aussi, à travers ces positions nous pouvons voir que ces personnes ont eu peur et qu’elles avaient conscience qu’elles allaient mourir. En outre, il est incroyable de se dire que les corps de ces personnes sont dans le plâtre. Il est ainsi tragique de dire « Le malheur des uns fait le bonheur des autres ». Ce qui n’est pas si faux… C’est par ce qui a provoqué la mort des habitants de Pompéi que nous connaissons leur vie. Ainsi, leur mort incarne paradoxalement leur vie.

Nous espérons que cet article vous a plu et a fait appel à vos souvenirs…

LESLIE & ANNE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *