Des espaces agricoles de faible densité à cause de raisons différentes

  1. La géographie au programme : les espaces agricoles de faible densité

    a) Pourquoi la densité est-elle faible dans les espaces agricoles de Nouvelle Zélande ?
    Compte-rendu de la première enquête :

    La consommation de produits laitiers augmente de 5 à 6 % par an en Chine c’est pourquoi Fonterra (coopérative qui collecte le lait en Nouvelle-Zélande et l’exporte en Chine) veut augmenter sa collecte de lait parce que la Nouvelle-Zélande exporte surtout son lait en Chine. Donc les producteurs de lait en Nouvelle-Zélande ont choisi un modèle hyper-productif qui permet de produire le plus possible. En effet, ils utilisent la traite à la chaîne pour récupérer le lait dix fois plus vite qu’en France et en plus ils utilisent des machines qui déversent 35 litres d’eau pour arroser l’herbe ce qui explique qu’ils ont pu agrandir la taille de leurs troupeaux et de leurs pâturages en en achetant à d’autres agriculteurs. Pour conclure, la densité est faible dans les espaces agricoles de Nouvelle-Zélande car les producteurs de lait n’ont plus besoin d’employés car les machines font le travail et les agriculteurs qui ont vendu leurs terres sont partis (mécanisation et concentration des terres).
    Texte de Mehdi modifié par la 6ème5. 

    b) Pourquoi la densité est-elle faible dans les espaces agricoles de la Creuse ?
    Compte-rendu de la deuxième enquête :
    Les agriculteurs ont des conditions de travail difficiles. Ils travaillent dur : ils vivent dans un mobil home, ont un bâtiment pour les bêtes et un vieux tracteur, ils doivent se lever aux aurores (lever du soleil) et se coucher à pas d’heure tous les jours de la semaine. Mais ils n’ont pas de quoi se payer un salaire. En effet, le prix du lait et des bêtes ne couvrent plus les prix de production. Car les tarifs des coopératives écrasent la vie des agriculteurs et les agriculteurs sont étouffés par les prix de la grande distribution (grandes surfaces qui achètent le lait aux agriculteurs). Donc ils vendent à perte (vendre en perdant de l’argent). C’est pourquoi certains agriculteurs se séparent de leur exploitation (ferme).
    Pour conclure, la densité est faible dans les espaces agricoles de la Creuse car les tarifs des coopératives font réduire la paye des agriculteurs, c’est pour cela que certains agriculteurs vont vivre en ville.
    Texte de Yasmine.

    c) Pourquoi la densité est-elle faible dans les espaces agricoles du nord du Sénégal ?
    Compte-rendu de la troisième enquête :
    Dans le nord du Sénégal, le désert du Sahara gagne du terrain sur les espaces agricoles. Donc l’augmentation de la température entraîne la sécheresse. Donc les conditions climatiques sont très difficiles dans le nord du Sénégal. En effet, la température a augmenté de 2 degrés durant les 50 dernières années et les revenus des habitants baissent et leur pauvreté s’aggrave. C’est pourquoi une partie de la population vivant de l’agriculture vivrière est obligée de migrer dans les grandes villes voisines (ex : Dakar et Saint-Louis). Mais les agriculteurs qui ne peuvent pas quitter leurs terres font face à une famine.La densité est faible dans les espaces agricoles du nord du Sénégal car cette zone se désertifie et la terre est donc moins fertile, c’est pourquoi certains habitants soit migrent vers le sud du pays, soit ils sont confrontés à une famine en restant.
    Texte de Selim modifié par la 6ème5.