Le crime de l’horloge / The Agency tome 2 / Y.S.

 

 A Londres en 1859, Mary Quinn, membre aguerrie de l’association secrète The Agency, se voit confier une nouvelle mission : s’infiltrer dans un chantier de construction.

En effet, un maçon a été retrouvé mort en bas de la tour de Big Ben en construction. Meurtre ou suicide ? L’enquête, menée par Scotland Yard n’a pas suffisamment d’éléments. Les ragots parlent même d’un chantier maudit où un fantôme serait responsable de tous les malheurs…

Mary, habillée en garçon et rebaptisée pour l’occasion Mark, se fait embauchée comme apprenti et garçon à tout faire pour récolter des informations.

Mais la tâche se révèle encore une fois plus difficile que prévue : Mary  (Mark) découvre les difficultés de la vie quotidienne d’un jeune apprenti, elle qui connaissait déjà celle de gamin des rues, avec misère et violence au rendez-vous ; son habit de garçon (et ses conditions de vie) lui rappelle les mauvais jours qu’elle a vécue avant d’être recueillie par l’association ; elle doit s’intégrer dans un milieu totalement masculin ; les ouvriers se méfient d’elle (de lui !!) ; et de plus, le nouvel ingénieur recruté pour faire un rapport sur la sécurité du chantier se révèle être le séduisant James, revenue des Indes…bien affaibli car malade de la malaria ce qui ne l’empêche pas de percer immédiatement à jour la couverture de Mary !!

Un deuxième tome très prenant : des répliques pleines d’humour, de l’amour, romantique à souhait, une intrigue haletante qui amène le lecteur à échafauder des plans et maintient le suspense jusqu’au bout !

Et le + :  Le lecteur s’imprègne de l’ambiance particulière du XIX° siècle et découvre la vie quotidienne à Londres, au bord de la Tamise (véritable cloaque de la ville), dans les ruelles sombres, dans les quartiers misérables des ouvriers et, sur les chantiers durant la construction des monuments bien connus aujourd’hui…

Le tome 3 nous révèlera-t-il enfin le secret de ses origines ??

 

Commentaires

Votre commentaire