Triskellion tome 2 : la marque de feu / Will Peterson

triskellion2

Attention il ne faut surtout pas lire ce résumé si vous n’avez pas lu le tome 1 !

Dans le village de Triskellion,  la quête du triskèle a attiré aux jumeaux beaucoup d’ennuis. L’exhumation des deux corps entrelacés a révélé le secret des origines de Rachel et d’Adam, secret bien gardé par tous les villageois et aussi par Célia leur grand-mère et le commodore Wing, leur grand-père.

Maintenant , ils sont emmenés chez eux en hélicoptère par leur amie Laura Sullivan et leur mère les accompagne… Tout va bien donc, le cauchemar est fini ! Enfin c’est ce que Rachel croit…

Elle se réveille dans sa chambre à New York. Mais est-ce bien sa chambre ? Il y manque un petit quelque chose…

Une alarme dans sa tête lui indique que quelque chose ne va pas du tout…elle se lève, sort dans un couloir qu’elle ne connaît pas, découvre une porte avec le nom de son frère dessus.

Où sont-ils ? Où est leur mère ? Et surtout pourquoi les a-t-on emmenés dans  ce drôle d’endroit…la cellule ESPOIR ?

La peur au ventre, les deux adolescents drogués et endormis vont tenter de le découvrir. Ils rencontreront d’autres jumeaux, enlevés et emprisonnés comme eux et retrouveront le mystérieux et fascinant …Gabriel.

Poursuivant leur quête à la recherche du deuxième triskèle, ils vont réussir à s’enfuir direction la France d’abord, puis l’Espagne…et le Maroc ! Les pouvoirs surnaturels  de Gabriel vont heureusement les aider !

Mais le danger les attend à chaque halte car il n’y a pas que la cellule ESPOIR en travers de leur chemin…

Au fait les agents n’auraient-ils pas fait exprès de les laisser échapper ?

Comment vont-ils sauver leurs vies ?

Ce que j’en pense :

Un deuxième tome palpitant et riche en évènements ! Le lecteur comme nos héros, n’a pas le temps de se poser entre deux départs. De nouveaux personnages apparaissent…et prennent des risques pour aider les enfants. Les pouvoirs des jumeaux se renforcent…et le mystère s’intensifie au grand plaisir du lecteur !

Commentaires

Votre commentaire