Quand on s’embrasse sur la lune / Stephen Tunney

Depuis longtemps, la lune est colonisée par les hommes et de nombreuses familles.

Hyéronymus, le héros de l’histoire est différent des autres ados de son âge : il a un signe particulier, celui de voir différemment le monde qui l’entoure. De plus ses yeux ont une couleur impossible à voir, « la quatrième couleur primaire ».

Jusque là pas de problèmes me direz-vous ? En effet cette différence devrait le rendre plus attirant. Mais en fait c’est plus compliqué ! Si quelqu’un voit cette couleur il peut en perdre la raison voire en mourir.

Hyéronymus, comme tous ceux que l’on surnomme les « Cent pour cent lunaires », doit porter des lunettes spéciales pour que personne ne puisse le regarder dans les yeux. Dans le cas contraire, s’il enfreint la règle et retire ses lunettes, il sera condamné à la prison à vie sur la face cachée de la lune…

Un après-midi, alors qu’il est en sortie de classe, il rencontre une terrienne. Elle  va tout faire pour lui faire enlever ses lunettes…mais en échange, elle lui fait des révélations surprenantes.

Vous voulez savoir lesquelles ?

Vous voulez savoir ce que risque les ados 

pour un simple baiser sur la lune,

un simple regard yeux dans les yeux ?

Alors lisez ce roman de science-fiction…

C’est aussi un roman d’amour !

Ce que j’en pense : L’auteur nous propose un roman qui permettra aux ados de réfléchir sur une société où certains individus n’ont plus aucun droit et ne sont même plus considérés comme des hommes et, où tout ce qui est proposé à la population est censuré, simplifié, transformé…

A lire à partir de 13 ans car le démarrage est un peu long à se mettre en place. Il faut donc avoir le courage de passer les premiers chapitres, les nombreux flashbacks, entre le  premier  baiser et… la suite de l’action où peu à peu on comprend tout !

 

 

 

Commentaires

Votre commentaire