Ce jour-là j’ai apprivoisé les araignées / Jutta Richter

Eric est un garçon différent des autres. Livré à lui-même, délaissé par une mère qui boit et un père absent, il cache pourtant derrière ses silences une grande sensibilité. La narratrice (dont on ne saura pas le prénom) le sait bien, puisqu’ils sont devenus amis.

Tout a commencé lorsqu’il l’a aidé à vaincre ses peurs, celle du « chat de cave » d’abord qui l’empêchait d’y descendre seule, puis celle des rats de la maison hantée et des araignées. Mais d’être amie avec lui la sépare des autres. Alors quand Eric devient violent et frappe Matthieu, il lui faut choisir son camp : rester son amie pour toujours ou rejoindre ses camarades.

Le choix est difficile : il n’est pas facile de garder un ami que tout le monde rejette…

Derrière ce titre surprenant se cache un roman émouvant sur le thème de la différence et de l’amitié, mais aussi sur les sentiments de rejet et d’intolérance, sur  la violence et  la cruauté qui régissent les relations d’amitié.

Commentaires

Votre commentaire