L’élue / Lois Lowry

Dans le monde de Kira, on ne donne pas un nom aux enfants dès leur naissance car ils ne sont pas considérés comme des êtres humains. Les enfants les plus robustes obtiennent un nom d’une seule syllabe. A l’adolescence, on leur donne un nom de deux syllabes, puis de trois à l’âge adulte. Enfin devenu vieux ce sont des quadrisyllabiques.

Dans ce monde, un enfant handicapé n’a pas le droit de vivre. Il est jeté en pâture aux bêtes féroces. La mère de Kira, déjà veuve, savait qu’elle n’aurait pas d’autres enfants. Elle a vu tout de suite que sa fille avait un don exceptionnel…et elle a tout fait pour la protéger.

A la mort de sa mère, Kira, qui est considérée comme handicapée car sa jambe est tordue, voit sa maison incendiée. Elle ne doit sa survie qu’à son don exceptionnel pour la broderie, don qu’elle a hérité de sa mère. Son défenseur, Jamison a même fait des projets pour elle. Elle ira vivre dans le Palais des Sages. Le Conseil des Seigneurs l’a choisie pour restaurer la Robe du Chanteur sur laquelle est brodée l’histoire du peuple. Elle doit y  broder l’avenir. Elle fait la connaissance de Thomas un jeune sculpteur, qui, comme elle sur la robe, doit sculpter l’avenir sur le Bâton du Chanteur.

Aidée par son jeune ami Matt, elle doit apprendre à faire les couleurs et sera aidée dans sa tâche par Annabella qui connaît bien les plantes tinctoriales.

Mais Kira va découvrir un terrible complot contre son peuple et en particulier contre ceux qui comme elle, ont le don. Elle découvrira qu’un groupe a pris le pouvoir et a instauré la hiérarchie actuelle de la société, éloignant ceux qu’ils jugeaient trop dangereux.

Kira a un long chemin à parcourir avec de découvrir qui elle est vraiment et quelle est l’étendue de son pouvoir…

Dans ce très beau roman haut en couleur 🙂 où les puissants asservissent les pauvres et les privent de tout même de beauté et d’art, il y a du mystère, de la violence et beaucoup de rites. Mais un autre monde existe où la beauté, la générosité, et le bonheur restent possible…

A lire absolument dès 12 ans par tous les amateurs de fantasy.

Commentaires

Votre commentaire