Le cahier des mots perdus / Béatrice Wilmos

le cahier des mots perdus (Medium)

L’histoire se passe en septembre 1940 à Marseille.

Jeanne, à 11 ans, se retrouve toute seule alors que sa mère, Blanche vient d’être prise dans une rafle, en même temps que son ami Thomas, qu’elle voulait absolument revoir avant son départ pour l’Amérique.

La jeune fille rejoint à travers les ruelles obscures, la chambre d’hôtel où, elle et sa mère, ont débarqué voilà quelques jours déjà.

Arrivée enfin dans la chambre, alors qu’elle guette, angoissée le retour de sa mère, Jeanne cherche à comprendre ce qui a poussé sa mère à s’exposer de la sorte…

Ses souvenirs affluent. Et le lecteur comprend peu à peu que c’est par amour que tout cela est arrivé, un amour difficile, voire impossible en temps de guerre.

Au milieu de la nuit, Jeanne se souvient aussi que sa mère trompait l’attente en écrivant dans un cahier. Alors, tout simplement la jeune fille l’ouvre et se met à le lire…

 

Au delà de l’histoire de Jeanne et de sa mère, et de l’histoire d’amour difficile de Blanche et Thomas, le lecteur découvre des événements peu connus de  la seconde guerre mondiale. Car ce roman explique comment Thomas, poète et écrivain dans son pays, parce qu’il a tout simplement voulu résister à la montée du nazisme, va être torturé, interné dans des camps, obligé de fuir l’Allemagne et de s’exiler loin de ceux qu’il aime et de son pays…

La littérature jeunesse parle peu des résistants allemands et du sort terrible qui leur a été réservé pendant la Seconde guerre mondiale.

A lire dès 14 ans.

Commentaires

Votre commentaire