Matin Brun / Franck Pavloff

Charlie et son copain veulent avant tout vivre comme avant et être tranquilles… C’est pour cela qu’ils ne réagissent pas lorsque la dictature s’instaure dans leur pays, supprimant peu à peu toutes les libertés. Au début, seuls les animaux ayant un pelage brun sont tolérés par l’État brun, officiellement pour des raisons scientifiques. Tous les autres animaux seront donc supprimés.

Bien que peinés, Charlie et son ami se plient à la nouvelle règle : ils se séparent de leurs animaux pour en prendre des bruns. Mais le nouveau régime ne compte pas s’arrêter là. Un nouveau décret impose l’arrestation de tous les propriétaires qui dans le passé auraient possédé un animal d’une autre couleur que le brun, ainsi que de leur famille, puis de leurs amis…

Charlie et son copain s’aperçoivent qu’ils ont obéi sans réagir, ni se révolter contre les décrets, chaque jour, nouveaux et de plus en plus liberticides…

Mais c’est trop tard !

 

Cette courte nouvelle montre comment un régime totalitaire peut se mettre en place rapidement pour peu que les gens ne fassent pas trop attention aux nouvelles règles imposées par le gouvernement…

L’auteur a décidé de l’écrire sur un coup de colère, lorsqu’en 1998, lors des élections régionales, la Droite s’allie au Front National pour remporter la présidence de certaines régions de France. Plus tard, en 2002, Jean-Marie Le Pen, qui représente alors le Front National, accède au second tour des élections présidentielles…

Matin Brun devient un véritable best-seller.

Ce petit livre a été traduit dans 25 langues et s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires à travers le monde. Il est devenu le symbole de la lutte contre le racisme et la privation des libertés.

Commentaires

Votre commentaire