histoire de l’arsenal

mardi 9 février 2010

  

  

  

  1. (suite…)
Tags : , , ,

Support d’écriture au Moyen Age

dimanche 7 février 2010

 letrineu Moyen Age le support sur lequel on pouvait écrire était le papyrus jusqu’à ce que l’Egypte en interdise l’exportation. On a du alors trouver un autre support qui a été le parchemin (du grec pergamênê, « peau de Pergame »). Nous allons voir dans un premier temps la fabrication du parchemin. Et dans un second ce qu’il devient après sa fabrication.


Le parchemin provient du dépeçage de certains animaux. Sa fabrication met à peu près six à douze semaines. Elle suit une méthode très précise exécutée par des parcheminiers:

    • Le pelanage : après le dépeçage la peau est trempée dans un bain de chaux frais afin d’extirper les poils et d’éliminer l’épiderme. Lorsque la chaux est plongée dans l’eau, elle garde pendant plusieurs jours un pouvoir corrosif et stérilisant.
    • L’effleurage : la peau est ensuite soigneusement raclée avec un instrument métallique afin d’arracher le reste de chair et d’araser le grain.

 

    • Le rinçage : puis la peau est rincée soigneusement afin d’enlever toute trace de chaux.

 

    • Le séchage : pour ensuite être fermement accroché à un cadre de bois.

 

    • Le ponçage du « côté poil » : et enfin on ponce un seul côté afin de faciliter l’enroulage sur divers matériaux tels que le bâton pour formé un volumen.

 

On peut observer une dernière étape qui est plus de forme esthétique que utile. En effet les parcheminiers ponçaient aussi le côté chair pour donner une singularité des deux côtés. Et pour finir ils pliaient le parchemin obtenu selon les dimensions que le copiste souhaitait.


parchemin vierge

Le parchemin est ensuite envoyé aux copistes, qui ont d’abord été des religieux (moines qui recopiaient les textes dans des monastères isolés) pour ensuite se diversifier vers des copistes athés. Cela explique que les premiers textes écrits sont des textes religieux. Les parchemins étaient ensuite cousus entre eux pour former un codex ou un volumen (pour la formation d’un codex les parchemins sont cousus de façon à être superposable et pour celle d’un volumen on cout les parchemins l’un à la suite de l’autre pour les enrouler ensuite autour de bâtons). La fabrication des codex est très coûteuse et donc en posséder était une forme d’extrême richesse.


Ainsi le support papier au Moyen Age est avant tout le parchemin qui permet une longue et résistante conservation des textes qui y sont écrits. Mais la fabrication coûte cher et l’arrivée de l’imprimerie par Gutenberg au XVème siècle le remplace très vite.


Vincent, Arthur, Maxime !

Tags : , ,