Avec le temps… tout fout le camp

Après la prohibition catalane et la suppression de la mise à mort à Quito, c’est maintenant la capitale colombienne et Saint Sébastien qui sont touchées par la fin (provisoire on l’espère) de la Corrida. En France, le territoire taurin se réduit encore : après Floirac ou Fréjus, c’est cette année le tour de Collioure où un parking doit prendre la place des arènes. Puisse Saint Vincent y remédier !


Laisser un commentaire