Un élevage à l’honneur (13)

L’élevage de Concha y Sierra est considéré comme un encaste à part entière. Il vient d’être racheté par le français Jean-Luc Couturier qui a transféré ce bétail de San Bartolomé de la Torre (Huelva) en Camargue. Il avait été formé en 1873 par Fernando de la Concha y Sierra à partir d’animaux de Taviel de Andrade. Des croisements avec des animaux de Conde de la Corte ont été effectués avant 1993 sous la direction Litri, bien que le site de l’Union des éleveurs passe ce fait sous silence, mais il semblerait que ces produits aient tous été éliminés.

Encaste : Vázquez

Devise : blanc, gris et noir

Ancienneté : 1882

dddddddddddddddddddddddddddd

Depuis une cinquantaine d’années ces toros ne sont plus annoncés dans les grandes ferias. Une des dernières grandes corridas eut lieu lors de la feria de Malaga en 1967 où Litri, Antonio Ordóñez et Miguelín coupèrent 8 oreilles et 4 queues.

Avant cela le nom de Concha y Sierra résonnait fort sur la planète Toros comme en 1910 lorsque Vicente Pastor obtint pour ainsi dire la première oreille concédée à Madrid (la 3e en fait mais on commence véritablement là pour l’attribution des trophées) du toro Carbonero ou comme pour la faena de Juan Belmonte à Barbero au même endroit le 21 juin 1917.

En 2015 un superbe lot, avec deux toros au moins très complets, a été présenté à Aignan permettant une superbe course avec la sortie en triomphe d’Alberto Lamelas.


Laisser un commentaire