Un élevage à l’honneur (22)

TORO VALDEFRESNO

Nicolás Fraile, l’éleveur de Valdefresno et le frère des ganaderos Juan Luis, Lorenzo et Moisés, est mort en 2014. Sans qu’il soit possible d’affirmer qu’il s’agisse d’une ganadería terrifique, il faut reconnaître qu’elle a su, grâce à son patron, garder une certaine personnalité. Elle est née en 1987 de la division de l’élevage Puerto de San Lorenzo lui-même créé en 1958 avec des animaux provenant par diverses voies d’Infante da Cámara. En 1977 la moitié de l’élevage de Lisardo Sánchez a été incorporée puis des vaches d’Atanasio Fernández dix ans plus tard et d’autres encore de Javier Pérez Tabernero (1 étalon et 50 vaches), de la même origine, en 2008.

Ces toros réputés braves sont aussi généralement moins forts que les « purs » atanasios.

Encaste : Atanasio (Fernández)-Lisardo (Sánchez)

Devise : rouge et jaune

Ancienneté : 1994

__________________________

Les fincas se situent dans la localité de Tabera de Abajo (province de Salamanque). Actuellement le cheptel est composé d'environ 200 vaches.

En 2012 c'est un lot de cet élevage qui permit à David Mora de sortir en triomphe des arènes Madrid comme Sébastien Castella le fit en 2007 grâce au dernier toro de la corrida de ce fer. En 2010, Rayito fut gracié à Barcelone mais c'est surtout du toro Lironcito dont se souviendront les aficionados, lui qui a vendu si chèrement sa peau et qui ce jour là, le 27 mai 1996, a permis à Enrique Ponce d'être reconnu à Madrid.


Laisser un commentaire