Un élevage à l’honneur (30)

L’élevage de Jandilla (nom de la finca-berceau de Vejer de la Frontera utilisé dès 1983 comme appellation de l’élevage) propriété de Borja Domecq depuis 1987, provient de celui acheté en 1930 par son grand-père mais véritablement géré par son père, Juan Pedro Domecq y Díez. Il a lui-aussi imprimé son style à sa ganadería, se démarquant de son frère Juan Pedro, en créant, aux côtés de son autre frère, Fernando (Zalduendo), une nouvelle branche de l’encaste d’origine qui est devenue la base d’un certain nombre de fers dont Fuente Ymbro, Daniel Ruiz, El Parralejo, Torrehandilla… Elle est présente dans toutes les grandes ferias.

jandilla

Encaste : Domecq

Devise : bleu

Ancienneté : 1951

Mayoral : Ángel Pérez Trinidad

___________________________

Les animaux de ce fer paissent dans les communes de Llerena et Mérida (Extrémadure)

Parmi les nombreux prix obtenus, citons celui du meilleur élevage à Pampelune en 2005 ou le toro Virtuoso qui reçut une vuelta à Séville la même année, comme Violonista ou Fotógrafo l’avaient fait à Séville et Pamplune respectivement l’année précédente. En 98, Pantalono avait fait un tour de piste posthume avant d’être déclaré meilleur toro de la feria. Notons aussi les grâces de Bienvenido par Ponce en 92 à Murcie et de Timonel par Serafín Marín en 2010 à Barcelone (source : terresdetoros.com). En 2017, c’est Hebrea, auquel Castella coupe une oreille, qui reçoit une vuelta à Madrid.


Laisser un commentaire