Un élevage à l’honneur (46)

Antonio Bailleres a racheté en 2015 l’un des fers les plus emblématiques de la famille Domecq, celui de l’un des trois fils ganaderos de Juan Pedro Domecq y Díez.

Il s’agissait à la base, au XVIIIe siècle, de l’élevage navarrais de Joaquín Zalduendo qui fut vendu par ses descendants à Martín Amigot en 1939 puis finalement repris par Fernando Domecq en 1987 comme contenant de sa part de l’élevage familial et en éliminant le contenu.

ZalduendoEl Fandi face à un zalduendo « faisant l’avion »

kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk

Encaste : Domecq (ligne Jandilla)

Devise : rouge et bleu

Ancienneté : 1817

___________________________

Ces animaux paissent désormais dans le domaine Los Guateles, racheté à l’ancien matador Miguel Báez « Litri », dans la province de Cáceres (Estrémadure).

Le réprésentant de l’élevage est l’ancien matador Antonio Barrera, également apoderado de Morante, qui, comme Talavante est sous le giron du magnat mexicain et qui, en s’associant à Cutiño semble vouloir faire main basse sur le mundillo espagnol en prétendant vouloir défendre la tauromachie sous l’appelation FIT (Fusion Internationale pour la tauromachie).

Parmi les zalduendos originaux, il convient de citer Chocolatero et Ligero graciés à Pampelune les 7 et 8 juillet (!) 1858 après avoir tué respectivement 10 et 9 chevaux ou encore Sillero, qui, comme il est indiqué dans terresdetoros.com, prit 28 piques après avoir tué un congénère au débarquement à Barcelone en 1871.

Pour les modernes, le toro Zarzal fut considéré comme le meilleur toro des Fallas 1997, Jarabito fut quant à lui primé lors de la feria d’Avril 1999 après avoir été brillamment toréé par Emilio Muñoz, Invencible fut gracié par El Juli lors de la feria du Riz 2001 et Encendido fit la vuelta en 2006 à Séville (prix au meilleur toro) et permis à Castella de couper deux oreilles. Cette même année Zalduendo reçut le prix au meilleur élevage à Bilbao et gracia deux toros dans une même corrida à Murcie. Ferrera obtient un grand succès (3 oreilles) à Madrid en 2019 avec un lot de ce fer.

 


Laisser un commentaire