Un élevage à l’honneur (53)

L’élevage de Prieto de la Cal vient de l’achat que le père et époux des propriétaires actuels (Tomás et Mercedez Picón) a réalisé en 1945 de celui qui avait appartenu à Marcial Lalanda (au nom de son épouse) mais en remplaçant ce bétail par celui d’origine Vázquez que possédait José Enrique Calderón. Celui-ci provenait du cheptel acquis par Juan Pedro Domecq (mais qu’il n’ a pas conservé même si le fer est toujours le sien) provenant de la ganadería du duc de Veragua. Cet élevage provenait lui-même de celui de Fernando VII.  Il s’agit donc d’un patrimoine génétique à préserver en tant qu’unique descendant de cet encaste.

Aguardentero, Prieto 2012Aguardentero, qui reçut la vuelta à Céret en 2012

Encaste : Veragua

Devise : écarlate et or

Ancienneté : 1919

Mayoral : José Doblado

__________________________

Ces animaux paissent près de Huelva, dans le domaine de La Ruiza de la commune de San Juan del Puerto.

La Ruizale cortijo

Farolero fut déclaré meilleur toro de la corrida-concours de Saragosse en 2008 après avoir pris 6 piques et Pajarraco fut un grand toro dans les mêmes conditions l’année suivante. Auparavant, le renouveau avait commencé à Parentis, d’abord en 88 puis l’année suivante avec enparticulier Hocicón, qui prit la bagatelle de huit piques, mais peut-être aussi et surtout à Bayonne avec une grande novillada en 98.


Laisser un commentaire