Nos gestes pour la planète, épisode 1

Comme nous avons beaucoup aimé « les 100 gestes pour la planète » conçus par des élèves d’écoles primaires avec la radio France Bleu Besançon, nous avons décidé de proposer nos gestes aussi.

(Nous saluons au passage, et nous félicitons,  tous les élèves du primaire qui se sont prêtés au jeu sur France Bleu. Nous sommes même un peu jaloux de ne pas y avoir pensé plus tôt 🙂 😉 )

Pour ce premier épisode, c’est Mattéo H. , qui s’y est mis avec plaisir et conviction.

Crédits musicaux :

Auteur: The Grammar Club
Track: Plastic Submarine
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/deed.fr
Source: Télécharger gratuitement The Grammar Club – Plastic Submarine

L’Equipe de « L’Emile » toute entière

Alerte aux poulettes

Avec les éco-délégués du collège, nous avons mis du temps à monter un projet. 2 ans !  Le projet « poules » !!!

Avec Mélissa M., Lilou C., Louise C., Emma R., Lucile D. et Jeanne E. R., nous avons eu l’idée (la drôle d’idée !) d’intégrer des poules dans l’établissement pour leur donner les déchets alimentaires de la cantine.

Crédits : Tom V. , Jeanne E.-R., Louis G., d’après une image extraite de Pixabay

Nous avons travaillé le jeudi et certains mardis midi pour répondre aux questions qu’on se posait… Beaucoup de questions ! Mais certaines étaient très difficiles et nous n’avons pas réussi à y répondre complètement. Les voici : que ferions-nous des œufs ? Comment ferions-nous pour les frais du vétérinaire ? La question des œufs était difficile car nous ne pourrions pas donner les œufs à la cantine pour des raisons sanitaires. Celle du vétérinaire était difficile, d’autant plus que nous n’avons pas de budget pour ce projet.

Nous sommes allées, ensuite, le jeudi 15 novembre 2018, voir M. Grandgirard, le principal, pour lui présenter notre projet. Nous avons eu la réponse la semaine d’après. Mais malheureusement, elle était négative. Nous ne pourrons pas avoir de poules dans notre collège.

Mais vous, vous pouvez peut-être essayer chez vous !

Lucile.D

Emma.R

Jeanne. E-R

Tim.C

Opération : relooking de Noël

Vous souvenez-vous de ce qu’il s’est passé le jeudi du repas de Noël, avant les vacances ? N’avez-vous rien remarqué ? Quasiment tous les professeurs et quelques élèves ne portaient-ils pas quelque chose d’étrange ?

Notre club a eu une idée spéciale mode pour Noël : customiser des pulls pour les rendre uniques en leur genre…

Et voilà, le travail ! Crédits : M. BOULEREAU

Une semaine avant le repas de Noël, nous avons décoré des pulls en version « Noël » avec des guirlandes, des pompons, des grelots, de la feutrine, des vieux tissus et plein d’autres choses glanées par ci par là. On en voyait de toutes les couleurs !

Une affaire d’équipe. Crédits : M. BOULEREAU

Des élèves, n’ayant pas de pull moche, portaient des bonnets de Noël, des accessoires de Noël, eux aussi.

Tout le collège était invité à porter des pulls « moches » et nous avons tous été englobés dans cet univers drôle de Noël.

Des élèves heureux de se faire enguirlander ! Crédits : N. ROSSE

Et si on refaisait la même chose  à Pâques avec des cloches !

Emma R.

Lucile D.

Bérénice L.

Il marche pour rencontrer son public

A peine arrivé à son piano, Manu se déchausse. Ses souliers qui ont beaucoup voyagé trônent sur le piano, tout au long du spectacle. Crédits : N. Rossé

A l’iniatitive de l’association En-vies d’ici , le samedi 8 décembre 2018, à 20 heures, dans la salle des fêtes de Melisey, Manu Galure est  venu poser ses chaussures (de marche) pour le plaisir de tous.

Manu Galure est un chanteur-musicien-marcheur. C’est à dire qu’il chante et joue de la musique en faisant sa tournée à pied. En temps que musicien, il fait du piano et chante des chansons qu’il a lui même écrites (Certaines viennent aussi de ses propres traductions). Il les a composées chez lui ou au cours de son long périple par monts et par vaux.

Il fait environ 20-25 kilomètres de marche par jour depuis un peu plus d’un an ! Il pense qu’il aura fait à peu près 11000 kilomètres, la tournée achevée.

Manu Galure m’a accordé plus qu’une simple et ennuyeuse interview ! J’ai vécu un entretien inouï grâce à sa bonne humeur. Je vous conseille, à vous lecteurs, d’ouvrir grand vos oreilles.

Devant la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, Manu Galure a évoqué sa passion pour Robespierre, qui déjà à l’époque défendait l’abolition de la peine capitale et de l’esclavage, l’égalité des droits pour tous, le suffrage universel. Crédits : N.Rossé

Ce troubadour moderne qui, « en off », m’a fait l’éloge de Robespierre et des Droits de l’homme, m’a servi tout cuit sur un plateau, son enthousiasme, son rire tonitruant, ses blagues et de vrais encouragements. Un artiste engagé, drôle et motivé.  Que du bonheur !

 

Les petits plus :

Pour suivre son parcours : En noir, se trouvent des lieux où il souhaiterait jouer. Regardez bien et contactez vos proches, s’ils vivent sur place, cela pourrait les tenter.

Pour l’écouter et le voir : si les textes et le petit grain de folie de cet artiste, pas mal poète, beaucoup conteur, souvent en(g)(r)agé, toujours drôle, vous tente, suivez ce lien vers ses disques, ou celui-là vers des vidéos.

En(g)(r)agé ? La vidéo qui suit n’est pas très bien filmée mais elle donne un avant-goût percutant de la prestation de Manu Galure en public.

Crédits vidéo : N. Rossé

Lucile D.