Sortie «  mobylette et histoire »  au camp de Voves

Mercredi dernier, nous nous sommes rendus à Voves à mobylette dans le cadre du projet des 3ème intitulé « mobylette et histoire ». Nous sommes partis de l’établissement avec nos nouvelles mobylettes toutes neuves offertes par la Région Centre. L’objectif était d’aller visiter le camp de Voves qui fut utilisé pendant la deuxième guerre mondiale. C’est aujourd’hui un lieu de mémoire où l’on trouve un mémorial, un wagon de déportation et des restes de baraquements avec l’entrée du célèbre tunnel d’où se sont évadés 42 prisonniers le 6 mai 1944. Cette évasion exceptionnelle marqua l’histoire de ce camp par son ampleur : les évadés ont creusé de leurs mains un tunnel de 148 mètres de long à 2 mètres sous terre. Ce camp destiné à sa construction en 1918 à l’aviation, fut à partir de 1940 un camp de prisonniers de guerre français. En 1942, il devient un camp de concentration pour résistants-politiques. Et de 1944 à 1947, il reçoit des prisonniers de guerre allemands.

Image de prévisualisation YouTube

Nous avons été accueillis par Monsieur Egret, membre du Comité du Souvenir du Camp de Voves. Il nous a expliqué l’histoire de ce lieu de mémoire où s’est écrite une des pages de la Résistance française.

Ce qui m’a le plus impressionné au cours de cette visite, c’est le moment où nous nous sommes retrouvés enfermés dans le wagon des déportés.

A la fin de la visite, nous avons remercié Monsieur Egret pour ses nombreuses anecdotes historiques. Puis nous avons repris nos mobylettes pour le retour, encadrés comme à l’aller par les motards de l’association « Deux roues pour la vie ». Ils nous accompagneront également sur les plages du débarquement, toujours dans le cadre de notre projet « mobylette et histoire ».

Johan

Posted in Du côté de chez Truffaut Tagged ,

Concours de Unes 2015

Hier, mardi 24 mars, nous avons participé au concours de Unes de l’Académie de Créteil.

Tout d’abord, Mme Abiven nous a lu les titres des dépêches AFP reçues le matin. Nous avons choisi de ne garder que celles qui avaient une photo.

Ensuite, nous avons sélectionné les 5 informations qui nous semblaient les plus intéressantes, que M. Deneau a écrites au tableau :

  • Les éléphants d’Afrique menacés
  • Le virus Ebola, et son évolution depuis un an
  • Le Barça qui a dépassé le Real au classement
  • Une machine qui imprime des livres en temps réel
  • Les résultats du premier tour des départementales

Par groupe de deux, nous avons lu les articles et surligné les phrases les plus intéressantes, qui nous ont servi à écrire un titre, une accroche et une légende pour la photo. Nous nous sommes servis des 5 W : (qui ? quoi ? quand ? où ? pourquoi ?) pour nous aider.

Image de prévisualisation YouTube

Nous nous sommes ensuite mis d’accord, en votant, pour choisir l’information principale à mettre en Une, et la seconde à mettre en-dessous. Les trois autres ont été placées à gauche sur la maquette.

Pour terminer, nous sommes allés rédiger ces éléments de la Une sur l’ordinateur, et nous les avons envoyés par mail à Mme Abiven par Netocentre.

Les candidats ont jusqu’au 27 mars pour envoyer leur Une, alors il faudra patienter pour voir la nôtre, qui a été envoyée hier midi !

Jean-Baptiste, Benjamin, Cenk, Mathew, Thomas, Jefferson.

Posted in Du côté de chez Truffaut, Semaine de la Presse Tagged ,

A l’école d’autrefois

Mercredi après-midi, avant les vacances, nous sommes allés visiter le musée de l’ école de Chartres (12 place Drouaise à Chartres).

C’est un lieu où est reconstitué un décor de salle de classe des années 1900 avec son mobilier et son matériel d’époque: un tableau noir, des pupitres, un poêle pour le chauffage, des encriers, des porte-plumes…

Une dame nous a reçus pour nous expliquer comment se déroulait un cours dans une salle de classe d’ autrefois Elle nous a présenté des travaux d’ élèves réalisés à la plume. On pouvait remarquer qu’ils étaient très appliqués. L’écriture nous faisait penser à nos réalisations de calligraphie faites en classe avec notre prof Madame Choiseau et Monsieur Montigny, un calligraphe qui est venu nous apprendre cette technique d’écriture.

Avant de partir, on a pu écrire avec un porte-plume à l’encre violette et Kilian s’est habillé en costume d’écolier d’autrefois. Cette visite était vraiment très intéressante.

Justin et Thomas

Posted in Du côté de chez Truffaut Tagged

Des cookies en avant goût du séjour à Londres !

A l’occasion de la réunion d’information sur leur séjour en Angleterre, les élèves de la classe de 6ème ont souhaité préparer des cookies pour leur famille. Ils les ont fabriqués en atelier cuisine avec Mathilde. Ces gâteaux ont été servis avec du thé à la manière des anglais à la fin de la réunion.

Voici la recette de ces cookies « faits maison », si ça vous tente :

INGREDIENTS POUR 4 PERSONNES

  • 100 g de sucre en poudre
  • 100 g de beurre
  • 1 œuf
  • 1 paquet de sucre vanillé
  • 180 g de farine
  • 180 g de pépites de chocolat

PREPARATION : 15 Minutes

Préchauffer le four à 180°C thermostat 6. Verser le sucre, le sucre vanillé et le beurre dans un grand saladier. Mélanger à la fourchette pour obtenir un mélange le plus crémeux et lisse possible.

Ajouter l’œuf dans le saladier et remuer. Tamiser ensuite la farine sur la préparation et mélanger bien le tout.

Incorporer 100g de pépites de chocolat et garder le reste pour plus tard (on peut aussi ajouter du cacao en poudre pour obtenir des cookies bruns).

Déposer une cuillerée de la préparation sur une plaque de cuisson. Continuer ainsi pour faire onze autres cookies. Les aplatir un peu avec une cuillère. Parsemer le dessus avec le reste des pépites de chocolat.

Enfourner et laisser cuire 10 à 15 minutes. Les cookies doivent être d’un brun doré clair et moelleux au centre. Les laisser tiédir quelques minutes puis les décoller à la spatule et les laisser refroidir sur une grille.

CUISSON : 15 Minutes à 180°C.

Marouane et Enzo.

Posted in Les mitrons Tagged ,

Affiche ton poème !

Mercredi 11 mars 2015 après-midi, nous sommes allés à la médiathèque de Chartres, pour visiter l’exposition « Affiche ton poème »  dans le cadre du PRINTEMPS DES POÈTES 2015.  Nous avons parcouru attentivement l’exposition, et lu les poèmes affichés sur de grands panneaux. Ensuite, nous avons chacun choisi le poème qui nous avait le plus plu. De retour à l’EREA, nous avons écrit des poèmes en prenant exemple sur ceux de l’exposition. Nous les avons ensuite affichés au CDI pour créer notre propre exposition !

Merci à Myriam VALLOT-DELOGE, directrice adjointe des bibliothèques de Chartres, de nous avoir généreusement offert une affiche du Printemps des Poètes 2015 et de l’exposition « Affiche ton poème » ainsi que de la documentation.

 

 

 

Robin, Marouane et Benjamin

Posted in Bouquins volés Tagged , , ,

Au mois de mars, nous cuisinons avec des mars !

Lundi 16 mars 2015, en atelier cuisine, nous avons fait des muffins au cœur de Mars. C’était délicieux, l’intérieur au goût chocolat/caramel était très fondant !


Voici notre recette :

Ingrédients :

  • 4 grandes barres de Mars
  • 220g de farine
  • 50g de sucre
  • 2 œufs
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 15cl de lait
  • 8cl d’huile

Préparation:

  1. Préchauffez le four à 180°
  2. Mélangez la farine, le sucre et la levure ensemble.
  3. Dans un autre saladier, mélangez les œufs, le lait et l’huile.
  4. Versez ce mélange sur les aliments secs. Fouettez pour bien mélanger l’ensemble.
  5. Coupez les Mars en petits morceaux.
  6. Versez la préparation dans des moules à muffins puis placez un morceau de Mars au milieu de chaque muffin.
  7. Faire cuire 20 à 25 minutes.

Bonne dégustation !

Estève, Steeve, Gaëtan L. et Théo M.

Posted in Les mitrons Tagged ,

Balade à cheval

Le 10 mars, avec la classe de 4ème, nous sommes allés au Écuries du Val de l’Eure à Fontenay-Sur-Eure dans le cadre du projet Équitation.

Comme d’habitude, nous nous sommes séparés en deux groupes : un qui effectuait des petits travaux avec Mme ELAU et Denis (peinture de barrières) et un autre qui est parti en balade à cheval avec Salomé et Estelle.

Je suis monté sur une jument qui s’appelait Valse. Nous avons fait le tour du lac. C’était très beau et agréable !

Mais, quand on part en balade, il faut faire attention à certains dangers. Par exemple, les chevaux ont parfois eu peur des oiseaux qui s’envolaient, des chiens qui aboyaient et des voitures avec remorques. Il faut donc rester très prudents !

Merci beaucoup aux monitrices qui nous ont accompagnés.

Vivement la prochaine balade à cheval que l’on fera pendant le projet de fin d’année en Touraine !

Donovan

Posted in Du côté de chez Truffaut Tagged

Saint Valentin

Le mercredi 11 février 2015 avec Adrien B., Thomas B., Rémi, Benjamin, Jessy et Kévin D., nous avons participé à un atelier photo sur le thème de la St Valentin et de l’amour. Nous avons appris à utiliser un appareil photo et différentes techniques comme le « light painting », l’origami et les ombres chinoises.

Voici quelques exemples des photos que nous avons réalisées :

 

 

BONNE ST VALENTIN !!

Gaëtan C.F.

Posted in Du côté de chez Truffaut Tagged , ,

Moulin du Paradis, à Sancheville

Mercredi dernier, nous sommes allés visiter le moulin du Paradis à Sancheville avec M. Paré. On a même pu le faire tourner de 360° en poussant une grosse barre. Celle-ci s’appelle la queue du moulin. Elle est calée par une sorte de tréteau appelé «chèvre ».

On est monté à l’intérieur du moulin par des escaliers très étroits. Le responsable de l’association du moulin, M. Guy BORDIER, nous a expliqué le fonctionnement des mécanismes. On a visité la structure interne du moulin et on a même réussi à faire tourner ses ailes.

Le moulin date de 1625 (XVIIème siècle). Il a été rénové en 1994. C’est la commune de Sancheville qui en est aujourd’hui propriétaire.

 

En Beauce, il reste à ce jour 12 moulins à vent en état de fonctionner. Au XVIIème siècle, on en comptait à peu près 800. Un moulin à vent écrase en moyenne 200 kilogrammes de grains par heure. Les grains sont broyés par des meules. Ce sont de grosses pierres de 1200 kilogrammes, en pierre d’Epernon.

A la fin de la visite, nous sommes repartis avec de la documentation et un kilo de farine produite au moulin.

 

 

 

Valentin, Johan et Thomas

Posted in Du côté de chez Truffaut Tagged ,

Interview d’Ahmed Madani

Ahmed Madani. Source : http://www.ahmedmadani.com/

Puisque le bus nous attendait, nous avons pas pu rester après la pièce pour rencontrer les artistes. Avec Mme Lescure, nous avons rédigé des questions qu’elle a envoyé par mail. Voici ses réponses :

Bonjour à tous,
Je vous remercie de vos réactions suite à la représentation. Bravo pour vos textes personnels qui sont très beaux. Nous avons été très touchés par l’accueil du public de l’Atelier à Spectacle de Vernouillet. Le débat était très riche.

 

 

Pourquoi avoir choisi le prénom de Lakhdar ?

Je vais schématiser :
Du temps de la colonisation, puis de l’immigration dès les années 50, les colons, les soldats, l’administration, les patrons, les chefs d’ateliers usaient souvent de simplifications à connotation racistes pour nommer un Algérien, c’était un « Mohamed ».
…C’est pas les Algériens qui manquent par ici. Dans le bâtiment j’en ai connu un, Mohamed. On est resté longtemps ensemble. Un copain. Dommage. Il a filé à l’anglaise, j’sais pas pourquoi, mais je crois qu’il est au tunnel.
-Mohamed ?
-Y a qu’des Mohamed par ici.
In Le Polygone étoilé de Kateb Yacine
Mohamed est le prénom du prophète, il est très répandu dans la culture musulmane, il est en principe traditionnellement attribué au premier garçon d’une fratrie. Je n’ai pas souhaité utiliser ce prénom trop répandu. J’ai préféré opter pour un prénom moins connu, celui de Lakhdar me convenait à deux titres :

1)-Il est une référence et un hommage à Kateb Yacine un très grand poète et dramaturge Algérien. Lakhdar est un personnages récurent dans l’œuvre de ce poète. Dans Le Polygone étoilé Lakhdar est la figure de l’Immigré. Dans Le cadavre encerclé. Lakhdar est la figure du « héros Algérien » au sens grec du terme. Les hommes, les femmes et les enfants massacrés suite à une émeute (référence aux massacres de Guelma et Sétif perpétrés le 8 mai 1945 par la police et les milices de colons en Algérie qui ont fait des dizaines de milliers de morts), sont étendus dans une rue et c’est Lakhdar qui parle en leur nom : « Ici je suis né, ici je rampe encore pour me tenir debout… Ici est la rue des Vandales, des fantômes, des militants, de la marmaille circoncise, et des nouvelles mariées ; ici est notre rue. Pour la première fois je la sens palpiter comme la seule artère où je puisse rendre l’âme sans la perdre. Je ne suis plus un corps mais une rue. C’est un canon qu’il faut désormais pour m’abattre… Ici sont étendus dans l’ombre les cadavres que la police ne veut pas voir….Je dis Nous et je descends dans la terre pour ranimer le corps qui m’appartient à jamais ; mais dans l’attente de la résurrection, pour que, Lakhdar assassiné, je remonte d’outre-tombe prononcer mon oraison funèbre, il me faut au flux masculin ajouter le reflux pluriel, afin que la lunaire attraction me fasse survoler ma tombe avec assez d’envergure… Ici je me dénombre et n’attend plus la fin. Nous sommes morts. Phrase incroyable. Nous sommes morts assassinés. La police viendra bientôt nous ramasser. Pour l’instant elle nous dissimule, n’osant plus franchir l’ombre où nulle force ne peut plus nous disperser. Nous sommes morts, exterminés à l’insu de la ville…»
Dans Illumination(s) Le long texte que dit Lakhdar le crucifié est écrit dans un style qui se réfère à l’écriture de Kateb Yacine. C’est un héros katébien. La pièce démarre par une rixe. Le jeune homme qui tombe entre la vie et la mort est aussi l’évocation du Lakhdar de la rue des Vandales, lui-même entre la vie et la mort. Deux situations comparables à 50 ans d’écart. L’histoire se répète…

2)-Lakhdar signifie « vert » la couleur de l’espoir… Ce prénom porte l’espérance

Les acteurs ont ils vécu les événements dont ils se font porte-parole ?

Pour la scène de la rixe du début : certains acteurs se font fait rembarrer et tabasser à l’entrée d’une boite de nuit ou violenter par la police.
La scène du combattant sur la croix est une scène à laquelle j’ai assisté enfant. J’ai vu des militaires de l’armée française danser et chanter autour de deux cadavres de militants du FNL accrochés sur des camions et transportés de place en place. En ce qui concerne la torture, plusieurs personnes de ma famille, dont mon père ont été torturées pendant la guerre d’Algérie.

Pour la scène de Je me souviens : c’est la description de la vie de mon père et des pères des acteurs.
Pour la scène du mort et de l’Ange de la mort : aucun de nous ne l’a encore vécue.
Pour la scène de l’émeute : la plupart des acteurs ont participé activement à des émeutes, ils savaient précisément dire comment cela se déroule.
Pour les histoires personnelles racontées : elles sont toutes vraies et vécues par les protagonistes.

L’acteur qui joue de la guitare électrique, joue t-il vraiment ?

Eric Kun Mogne dit Coolze est guitariste professionnel, vous pouvez trouver ses compositions sur Youtube au nom de cool Z guitarist : https://www.youtube.com/watch?v=-0sjgehD0-I
Les acteurs chantent et dansent vraiment, les voix enregistrées dans le spectacle sont les leurs, sauf celles de la vidéo du départ.
Vous pouvez trouver sur Youtube des vidéos de Hajmo (celui qui raconte son paradis), de Toxik ( le percussionniste) et de Qalam ( le capitaine) qui sont tous trois rappeurs.

Est-ce que les acteurs qui jouaient les vigiles sont de vrais vigiles ?

Votre question contient déjà la réponse, si se sont des acteurs qui jouent, ils ne sont pas de vrais vigile ! Cependant certains d’entre eux ont travaillé dans la sécurité.

Avez-vous censuré certains propos de la pièce suite aux attentats de Charlie Hebdo ?

Aucune censure n’a été faite suite aux attentats de Charlie Hebdo et du Supermarché Casher de la Porte de Vincennes.

Revenez-vous bientôt pour cette même pièce ou autre dans le département du 28 ?

Nous poursuivons notre tournée jusqu’en mai. Nous reprendrons cette pièce de février à mai 2016, mais nous ne reviendrons pas dans le 28 avec ce spectacle.
Nous espérons revenir dans le département du 28 avec le second épisode de cette trilogie qui sera réalisé avec une équipe exclusivement féminine. La création est prévue à l’automne 2016 à Paris puis en tournée nationale.
Nous préparons également un troisième épisode qui lui sera mixte.
Vous pouvez écrire au directeur du théâtre pour demander qu’on revienne avec la suite…

Il existe un DVD d’ Illumination(s) que vous pouvez vous procurer pour 20€ sur le site :
www.axesud.eu/ Vous pouvez suivre nos actualités sur notre Facebook : madani Cie ou sur notre site : www.ahmedmadani.com

Merci beaucoup, M. Madani, d’avoir répondu à nos questions.

HL

Posted in La pièce d'à côté Tagged