Un Noël magique! Un Noël (presque) zéro déchet…

Tout d’abord, la déco: on installe presque tous chez soi un sapin de Noël avec son lot de guirlandes lumineuses et de petites boules en plastiques et aussi de jolies  décorations sur les vitres et autres bibelots de Noël partout dans la maison. Et bien, figurez-vous que rien que tout cela, ce n’est pas très bon pour la planète. Toutes ces guirlandes et boules de Noël en plastique que l’on jette parfois pour en racheter d’autres, ce n’est pas vraiment écolo, alors pour éviter de produire ces déchets inutiles, vous pouvez  fabriquer vos décorations vous-mêmes, en papier, en tissu, en laine, en carton, vous verrez c’est très joli, original et unique, vous serez fiers de votre créativité et en plus avec des matériaux de récup’ ça ne coûte pas très cher. Alors, je vous entends dire « oui mais je sais pas faire… » et bien, sur internet vous trouverez des milliers de tutos ! Ensuite, pour tout ce qui est décoration des vitres vous pouvez utiliser du blanc de Meudon avec des pochoirs faits maison et pour vos petits bibelots, faire des origamis, qui donneront un air très moderne à votre déco.

     

Enfin le sapin : vous vous doutez bien qu’utiliser un sapin cultivé à coup de pesticides et arraché de sa forêt natale pour ensuite le jeter n’est pas la meilleure des idées… Acheter un sapin en plastique, made in China (bonjour le CO2 !), pour ensuite le laisser traîner dans la rue, n’est pas mieux… A la place vous pouvez fabriquer vous-même votre sapin avec du bois flotté, des branches, ou de vieilles planches qui traînent dans le garage ou utiliser une plante d’intérieur comme arbre de Noël!

Ensuite, la table : oui, on aime tous épater nos invités avec une belle table, alors pourquoi ne pas remplacer la vaisselle (verrines, verres, couverts…) jetable par de la vaisselle lavable. Plutôt que des nappes et des serviettes en papier on peut miser sur du linge de table en tissu, ainsi on ne dépense pas un sou ! Et pour décorer la table que fait-on? Et bien, au lieu de mettre des petites paillettes et décorations en plastique qu’on jettera probablement après, on peut mettre des branches de sapins (attachées avec un joli ruban), des branches de houx, de gui, ces petites boules blanches et rouges typiques de Noël, ou alors des pommes des pin et des galets peints. Ces petites décos naturelles pourront faire l’objet d’une jolie balade en forêt en famille et d’une activité pour les enfants !

 

Une fois la table prête, occupons-nous du repas, d’abord les plats tout prêts sont à éviter, cela produira moins de déchet plastique et le repas n’en sera que meilleur. Les produits de saison sont à privilégier si possible (pas de fraises par exemple car les serres chauffées pour les produire sont une absurdité). Le mieux c’est d’acheter à un producteur local (au marché par exemple) ou aussi en vrac. Vous pouvez aussi essayer de cuisiner la juste dose pour éviter les restes et le gaspillage. Pour la boisson essayez d’éviter les bouteilles en plastique et privilégier le verre (limonade, Champomy, sirop, et jus…)

 

Et enfin les cadeaux ! Et oui, pour les petits et même les grands les cadeaux sont souvent ce qui fait le plus la magie de Noël et pourtant cette période de surconsommation, en plus de vider le porte monnaie, a un impact sur l’environnement (déchets, CO2, etc). Pour économiser de l’argent, agir pour l’environnement et faire encore plus plaisir à vos proches, voici quelques idées de cadeaux !

D’abord, si vous tenez vraiment à offrir un jouet, un objet ou un vêtement, le mieux est de l’acheter d’occasion, vous offrirez ainsi une deuxième vie à cet objet. C’est l’intention qui compte, pas le prix… Vous pouvez les acheter à des vide-greniers ou vide-dressings près de chez vous (renseignez vous il y en a sûrement plein !) ou sur des sites et applications telles que Leboncoin, Vinted ou Marketplace ou Back market (on y trouve des appareils reconditionnés comme les téléphones.)

Ensuite, il y a le DIY, vous pouvez en effet fabriquer vous-même vos cadeaux (bijoux, couture, dessins, Kit Cookies, petite carte où l’on dit au gens qu’on les aime…) vous pourrez trouver plein d’idées et de tutos sur internet.

Que ce soit des cadeaux d’occas’ ou du fait maison, optez pour des objets durables en bois ou en métal (évitez au maximum le plastique), réutilisables (donc solides) et utiles pour ne pas qu’ils finissent sur une étagère à prendre la poussière ou encore à la poubelle.

Pour les emballer, vous pouvez substituer le papier cadeau qui est le plus souvent non recyclable par des furoshikis, du papier journal ou de belles pages de revues, ou encore du papier kraft.

 

Et finalement une autre solution sont les cadeaux immatériels, c’est à dire offrir un moment, une expérience comme un week-end insolite (nuit dans une cabane dans les arbres, etc…),  une activité en famille ou entre amis (balade en cheval, Escape Game, parc d’attraction, accrobranche, après-midi à la foire, etc.) des cours de musique, de dessin, de couture, de cuisine ou toute autre activité qui vous passionne ou encore des places de concert, un spectacle ou des places de cinéma pour partager un moment à plusieurs ! Quoi de plus précieux que d’être avec ceux que l’on aime ?

Si vous choisissez de demander un cadeau coûteux (ce qui peut être le cas d’un cadeau d’expérience), il sera probablement suffisant pour vous combler de bonheur… un beau cadeau vaut peut être mieux qu’une multiplicité de petits cadeaux parfois sans âme… et si vraiment vous avez vu grand, une idée est de demander à plusieurs personnes de participer à ce cadeau inoubliable !

Maintenant vous avez tout ce qu’il faut pour passer un Noël (presque) zéro déchet et de quoi faire des économies !

Joyeuses Fêtes !

Article rédigé par Séléna (3°2) à partir d’une réflexion collective sur le sujet.

Mais au fait, pourquoi faire un Noël (presque) zéro déchet ?

Parce que cela permet de faire des économies : en réduisant les déchets on réduit automatiquement notre consommation…

Parce que cela permet d’éviter des gaz à effet de serre (responsables du changement climatique) causés par la fabrication et le transport de ce que l’on achète.

Parce que cela permet d’éviter la pollution de l’air, de l’eau ou des sols causée par les objets que l’on consomme qui deviennent souvent des déchets.

Parce que l’on revient à des essentiels, des petits bonheurs, des choses naturelles et que cela fait du bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *