Qui a tué Lady Winsley ?


Lady Winsley, une romancière américaine, est assassinée sur une petite île turque. Le célèbre inspecteur Fergan arrive d’Istanbul pour mener l’enquête.
Très vite, il doit faire face à des secrets bien gardés dans ce petit coin de pays où les tabous sont nombreux, les liens familiaux étroits, les traditions ancestrales et la diversité ethnique plus large que les esprits.

Hiner Saleem est un réalisateur franco – kurde né à Aqrah (Akre) dans le Kurdistan irakien. Contraint de quitter l’Irak à l’âge de 17 ans, il se réfugie en Italie où il achève ses études et entre à l’Université. Il s’installe ensuite en France où il vit actuellement. De retour sur sa terre natale pendant la première Guerre du Golfe, il filme les conditions de vie des Kurdes irakiens. Cette vidéo inachevée sera projetée en 1992 au Festival du Film de Venise. Hiner Saleem a été décoré du titre de Chevalier des Arts et Lettres par le Ministre de la Culture français en 2005. Ses mémoires intitulées My Father’s Rifle ont été traduites dans plus de 20 langues.

 

Très bon film, un polar turc où les références sont nombreuses : Clark Gable et l’inspecteur Fergan
, Charlin Chaplin dans le Dictateur à la fin lorsque le commissaire joue avec un ballon bleu,  les oiseaux d’Hitchcock. Un polar où l’on retrouve la discrimination kurde par les Turcs. Film tourné avant la deuxième ère Erdogan, il n’est pas projeté en Turquie par peur des représailles. Un film grave et des scènes comiques qui créent un rythme prenant. À voir.
              

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *