Rémi sans famille

Les aventures du jeune Rémi, orphelin recueilli par la douce Madame Barberin. A l’âge de 10 ans, il est arraché à sa mère adoptive et confié au Signor Vitalis, un mystérieux musicien ambulant. A ses côtés, il va apprendre la rude vie de saltimbanque et à chanter pour gagner son pain. Accompagné du fidèle chien Capi et du petit singe Joli-Cœur, son long voyage à travers la France, fait de rencontres, d’amitiés et d’entraide, le mène au secret de ses origines…

 

Le roman d’Hector Malot a été largement repris au cinéma ou sous forme de dessins animés.

Rémi sans famille (????, Ie naki ko?) est un dessin animé japonais diffusé en 1977 en 51 épisodes de 24 minutes, adapté du roman français Sans famille d’Hector Malot et produit par TMS. En France, la série a été diffusée à partir du 17 février 1982 sur TF1. Rediffusion en été 1986 sur TF1 dans Croque Vacances, et à partir du 28 mars 1989 dans Youpi! L’école est finie sur La Cinq. Puis en 1997 sur France 3 dans l’émission Les Minikeums et de 2003 à 2004 sur France 5 dans l’émission Bonsoir les Zouzous. Au Québec, la série a été diffusée sous le titre Rémi à partir du 17 septembre 1983 à la Télévision de Radio-Canada.

Déçue par ce film à grand spectacle qui ressemble à du Tim Burton ou aux Orphelins Baudelaire. Du déjà vu et du sentimentalisme kitsch. C’est un spectacle pour enfants plein de bons sentiments , de bons et de méchants caricaturaux, qui gomme les complexités sociales du roman d’hector Malot. On reconnait les coins du Tarn et de l’Aveyron où ont été tournées des scènes à grand renfort de figurants. On assiste à l’arrestation de Vitalis (Daniel Auteuil) dans les jardins du Palais de la Berbie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *