Adults in the room

Synopsis:

Après 7 années de crise le pays est au bord du gouffre. Des élections, un souffle nouveau et deux hommes qui vont incarner l’espoir de sauver leur pays de l’emprise qu’il subit. Nommé par Alexis, Yanis va mener un combat sans merci dans les coulisses occultes et entre les portes closes du pouvoir européen. Là où l’arbitraire de l’austérité imposée prime sur l’humanité et la compassion. Là où vont se mettre en place des moyens de pression pour diviser les deux hommes. Là où se joue la destinée de leur peuple. Une tragédie grecque des temps modernes.

Une spectatrice
2h intenses sur l’économie en Grèce , en Europe. Très instructif car beaucoup d’éléments véridiques sur la façon dont l’Europe a obligé la Grèce à rentrer dans leur système, l’ obligeant à rembourser une dette que l’Europe même entretenait en vendant des produits à la Grèce endettée. On voit bien aussi les efforts du gouvernement grec et son impossibilité à répondre au peuple grec qui vit dans la pauvreté et la précarité. Comme le dit Costa Gavras à la fin « le peuple grec survit héroïquement ».
Mais cinématographiquement , le rythme effréné des images ne permet pas de s’attacher aux personnages (personnes réelles), on n’en suit aucun particulièrement ( Yanis Varoufakis peut-être). Sans c’est le propos qui intéresse Costa Gavras. A la fin , il y a un très beau moment de cinéma où un ballet entre membres de la commission européenne et Alexis Tsipras est comme un jouet entre leurs mains.

 

 

 

Critiques:

Ce film retranscrit parfaitement bien la difficulté de la Grèce économiquement à l’époque et encore de nos jours. Adults in the room reste un film réalisé entre la dérision des partis politiques caricaturés et la situation impossible qu’a vécue la Grèce. Le film nous tient en haleine tout le long avec un dilemme insupportable entre quitter l’union européenne ou y rester en acceptant la MoU. La fin du film bascule d’un côté délirant où tous les partis politiques dansent autour du président Grec, peut-être ce passage n’était pas obligatoire pour garder la crédibilité du film. En somme, il reste un film politique extrêmement intéressant sur le combat qu’à menée la Grèce.

Paul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *