Les aventures d’Ulysse

En février, mes élèves de 6 A et de 6 E ont rédigé de nouvelles aventures d’Ulysse, avec les consignes suivantes : « Ulysse et ses compagnons abordent sur une île sur laquelle vit un monstre qu’ils vont devoir combattre. Rédigez cette aventure au présent en utilisant le vocabulaire du courage et des épithètes homériques. N’oubliez pas de décrire le monstre avec précision en utilisant le vocabulaire de l’horreur. »

Voici le texte rédigé par une élève à partir de ces consignes :

Lîle aux mille terreurs

Aujourd’hui, Ulysse et ses compagnons sont dans leur bateau et font un arrêt sur l’île aux mille terreurs. Sur la plage, ils entendent un énorme cri. Ils décident d’aller voir et s’enfoncent dans une immense grotte sans fond. Plus loin, ils aperçoivent un énorme monstre immonde et repoussant avec des griffes crochues, une haleine fétide, des ailes recouvertes d’écailles rouges et une immense tête.

Le monstre s’avance et Ulysse découvre que c’est un dragon. Il sort son épée et se lance sur la créature avec ses compagnons. Le dragon aux écailles crache une énorme flamme qui manque de peu Ulysse, mais quelques  compagnons sont terriblement brûlés. Ulysse décide de prendre une énorme pierre et de la jeter sur une aile du dragon pour qu’il ne puisse plus voler. Le dragon continue de lancer des jets de flammes.

Ulysse et le reste de ses compagnons prennent une énorme pierre et la lancent sur le monstre. La pierre touche son aile. Le dragon s’écroule et Ulysse lui plante son épée dans le pied. Le dragon pousse un hurlement épouvantable et donne un grand coup de queue à Ulysse qui tombe par terre. Le dragon se relève et écrase les compagnons d’Ulysse, qui maintenant est seul. Ulysse se relève, plein de courage et de ruse, et monte sur le ventre du monstre. Il lui plante son épée en or en plein cœur.  Le dragon perd peu à peu la vie et Ulysse, seul, maintenant, retourne dans son bateau.

Voici une autre réalisation à partir du même sujet :

Arias l’infâme

Après une terrible nuit en mer, Ulysse et ses compagnons accostent sur une île terrifiante. Elle semble abandonnée. Un cri surgit de nulle part : 

-Partez ! Ou vous subirez ma colère ! Je suis Arias l’infâme, celle qui vous tuera !

– Tu ne me fais point peur, dit Ulysse aux mille ruses. Puis il dit à ses compagnons terrorisés : 

– N’ayez crainte, nous terrasserons ce monstre ! 

Ulysse aux mille ruses part. Ces compagnons décident de le suivre. 

Ulysse arrive devant une immense grotte. Il dit :

– Arias ! Es-tu là ?

Arias sort, toute la végétation fane et une horrible odeur se répand. La créature déplie ses ailes noires et répugnantes et dit :

–  Tu vas mourir !

Ulysse sort son épée, Arias sort ses griffes et attaque Ulysse. Celui-ci dit à ses compagnons :

– Allez dans la grotte, je vous rejoins !

Après ces mots, l’équipage exécute l’ordre. Ulysse contre l’une des attaques d’Arias et se met à courir en direction de la grotte. Arias le suit. Il y avait un grand feu avec des branches. Ulysse prend une branche et la met dans le feu puis il jette la branche sur Arias et brûle ses ailes. Il lui dit : 

-Tu as reçu ton châtiment de la part d’Ulysse aux mille ruses.

Ulysse et ses compagnons repartent tous sur la mer violette et ils retournent à Ithaque. 

(Sarah J.)

Ce devoir était un simple entraînement d’écriture. L’évaluation que j’ai donnée à la fin de l’unité comportait une rédaction plus complexe, avec les consignes suivantes :

« Ulysse et ses compagnons se sont perdus dans une forêt où habite un montre terrifiant. Le monstre les attaque et Ulysse arrive à le mettre en fuite, mais le monstre le maudit avec ses compagnons. Racontez cet épisode au présent en utilisant des épithètes homériques. Le courage d’Ulysse et l’aspect terrifiant du monstre doivent être évoqués. La malédiction prononcée par le monstre doit être rédigée au futur ».

Les semaines précédentes, nous avions étudié les descriptions de monstres et les malédictions qui frappent les héros dans plusieurs extraits de l’Odyssée d’Homère et de l’Enéide de Virgile. Nous avions largement commenté les épithètes homériques (« Ulysse aux mille tours », « la mer violette »…) et appris à rédiger des malédictions au futur, sans oublier le combat d’Ulysse avec un monstre, dont nous venons de lire un exemple. Construire ce nouveau récit était certainement plus difficile, mais les élèves ont eu deux heures entières pour cela et la possibilité de s’aider d’un brouillon avant de rédiger.

Voici l’une des copies qui m’a été rendue au terme de cette rédaction consacrée aux héros de l’Antiquité. J’ai corrigé les fautes d’orthographe, d’ailleurs peu nombreuses :

Le monstre de la forêt de l’oubli

Ulysse le courageux et ses compagnons se sont perdus dans la forêt de l’oubli. Ils essaient de retrouver leur chemin mais ils n’y arrivent pas. Ils commencent à se dire qu’ils resteront dans cette forêt jusqu’à leur mort quand soudain, un monstre surgit des buissons. C’est le monstre de la forêt de l’oubli. Il est énorme et couvert de boue. Il a quatre jambes, quatre bras et six yeux. Il a de très grandes dents où il y a de la lave qui coule. Ses mains sont pleines de sang écarlate.

Ulysse le courageux sort son épée étincelante et dit à ses compagnons de reculer. Il charge le monstre de la forêt de l’oubli qui l’esquive. Puis l’un des compagnons d’Ulysse passe derrière le monstre et lui coupe une jambe. Le sang coule sur le sol. Le monstre tombe, mais se relève. Alors, Ulysse le courageux brandit son épée étincelante et la plante dans !’un de ses bras. Le monstre de la forêt de l’oubli s’enfuit en prononçant une malédiction qui est : « Tu ne retrouveras jamais ton bateau et tes compagnons mourront tous, mais pas toi. Tu resteras tout seul au milieu de la forêt de l’oubli pour essayer de trouver de quoi manger. »

Peut-être manque-t-il une petite phrase ou deux de conclusion que je vous laisse imaginer…Les répétitions sont normales, puisque j’avais expliqué aux élèves que les épithètes homériques ne le sont que si elles sont répétées, la répétition faisant partie de la poésie et notamment de la poésie orale.

Voici un autre devoir réalisé à partir du même sujet, particulièrement réussi. Je n’ai pas corrigé un néologisme, que je vous laisse retrouver :

Le phénix noir aux flammes bleues  

Ulysse et ses compagnons sont sur l’île de Thérabitia, dans la célèbre forêt aux mille dangers. Cette forêt abrite toutes sortes de monstres, méchants et pacifiques. Ulysse et ses compagnons sont perdus quand d’un coup, ils s’arrêtent net. Ils ont un phénix aux mille gentillesses devant eux. « Les phénix aux mille gentillesses sont réputés pour être très aimables », chuchote un ami d’Ulysse. Ulysse et ses compagnons le saluent comme il se doit, mais ce phénix n’est pas comme les autres : « Oh non !, chuchote un autre ami d’Ulysse, ce n’est pas un phénix aux mille gentillesses, mais son pire ennemi, le puissant et terrible phénix noir aux flammes bleues ! »

Le terrifiant phénix noir aux flammes bleues a les ailes déchirées et il a de belles mais ravageantes flammes bleu vif. Le phénix aux mille vies commence à attaquer Ulysse et ses compagnons. En un coup d’aile vif et rapide comme le son, le phénix aux mille vies fait virevolter les compagnons d’Ulysse.

Ulysse est seul. Il peut fuir à toutes jambes, mais le courageux Ulysse attaque le monstre de toutes ses forces. Impuissant, le phénix aux mille vies fuit en prononçant ces mots : « Pour votre férocité à mon égard, par les forces de la nature, cette forêt s’enflammera et vous périrez tous sans exception ! Vous descendrez dans le Tartare et mon souvenir hantera vos plus profondes entrailles !

Ulysse et ses compagnons ont réussi mais ils craignent cette terrible malédiction…

(Nicolas C.)   

Le phénix noir aux flammes bleues par son auteur

10 réflexions sur « Les aventures d’Ulysse »

  1. Je vous félicite pour ces poèmes aussi merveilleux qu’ils soient !
    J’ai donné à mes élèves le même sujet , ils se sont amusés à créer le leurs, c’est pour cela que j’attends un autre sujet de votre part pour leur donner et qu’ils m’épatent de nouveau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *