Quelques poèmes en hommage à Jean-Pierre Siméon

En janvier, mes élèves de 6 A et de 6 E ont rédigé des poèmes inspirés par celui de Jean Pierre Siméon : « Neige », extrait du recueil A l’aube du buisson, publié en 1985. Un poème d’actualité (!) que je vous propose de découvrir :

Neige

Fantôme léger fantôme

court sur le toit

danse à la fenêtre

laisse dans le jardin 

la blancheur de ses pas

***

Dormeuse, lente dormeuse

couve le paysage

endort sa mémoire

laisse dans nos mains

une lumière froide

***

Ourse belle ourse blanche

ne connaît du printemps

que l’élan du ruisseau

qui lui prend sa fourrure

pour de très longs voyages

Les élèves devaient simplement remplacer certains mots que j’avais soulignés dans ce texte pour inventer un poème de leur choix évoquant autre chose que la neige : par exemple, la pluie, la nuit, la lune, le soleil, la joie, la tristesse… Ils avaient aussi le droit de choisir leur thème et devaient conserver la structure du poème, c’est-à-dire les trois strophes, mais aussi la structure syntaxique et les classes de mots, dans la mesure du possible. Ils devaient aussi respecter l’organisation sémantique du poème, qui associe la neige à une personne, dans les premières strophes (« fantôme », « dormeuse »), puis à un animal (« ourse »), dans la troisième strophe.

Bien sûr, nous avions préparé ce travail par de petits exercices d’écriture et toutes les leçons précédentes, mais ce n’était pas si simple, à mon avis. Ils ont plutôt bien réussi, dans l’ensemble, et je les félicite. Voici certains de leurs écrits et vous verrez que le thème préféré a été le soleil, qui nous manque tant en Seine et Marne !

Le soleil

Lumière, puissante lumière

traverse les planètes

éclaire nos vies

laisse dans l’univers

ta magnifique valeur

***

Envoûteur, brillant envoûteur

réchauffe nos cœurs

fais-les scintiller

laisse dans nos mains

l’avenir de demain

***

Tigre, vaillant tigre,

ne connaît de la lune

que sa blancheur écarlate

qui lui prend sa chaleur,

pour de très froides nuits…

(Nicolas C.)

Encore le soleil…

Le soleil

Créateur, puissant créateur

monte sur la voix

rayonne sur la colline

laisse dans le village 

 la chaleur de ses âmes

*** 

Lumière, douce lumière

éveille le paysage

réveille sa splendeur

laisse dans nos mains

un rayon lumineux

*** 

Lion, beau lion orange

Ne connaît du paradis

que la force de la lumière

qui lui prend sa couleur

pour de très longs voyages

(Quentin D.)

Et toujours le soleil !

Soleil

Soleil chaud, chaud soleil

éclaire la terre

illumine la vie

laisse dans le ciel

un rayon de lumière

***

Soleil, soleil si chaud

éclaire le jour

offre-nous ta lumière

laisse dans nos mains

des gouttes de lumière

 ***

Dragon, crache du feu

ne connaît du froid

que la chaleur de la lave

qui lui prend sa beauté

pour de très longs moments

(Maxime B.)

Le vent, la pluie, la nuit, la lune et la guerre ont aussi été représentés. Voici le vent :

Le vent 

Ange, merveilleux ange

galope sur les feuilles

joue dans la forêt

laisse dans la montagne

le froid de sa mélodie

***

Danseur, beau danseur

Apporte la tristesse

réveille sa beauté

laisse dans nos mains

un papillon glacé

*** 

Lapin, gentil lapin

ne connaît de l’hiver

que la beauté de la neige

qui lui prend sa grâce

pour de très longues années

(Manon G.)

  Voici la nuit, par l’auteur du premier « Soleil », qui a été plébiscité par les élèves pour la qualité de ses textes :

La nuit 

Gentleman, galant gentleman

voyage dans la galaxie

tangue dans le ciel

laisse dans l’infini

tes brillantes étoiles

***

Rêveuse, profonde rêveuse,

endort le monde

fais le rêver

laisse dans nos mains

notre belle vie

***

Panthère noire, timide panthère noire,

ne connaît de la journée

que le soleil levant,

qui lui prend sa chaleur,

pour de très courtes existences…

(Nicolas C.)

J’ajouterai d’autres poèmes dès que j’aurai un peu plus de temps pour constituer une petite anthologie qui fera honneur, je l’espère, à Jean Pierre Siméon…

 

4 réflexions sur « Quelques poèmes en hommage à Jean-Pierre Siméon »

  1. j’aime beaucoup se type d’exercice car sa demande de l »imagination et surtout sa nous fais devenir a la fin de petit(es) poête…

Répondre à blondelle mathilde Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *