Archive

Articles taggués ‘Tissus’

Tissus Louis XV

Les tissus de style Louis XV présentent des compositions suivant des chemins ondoyants, associant  des rivières de dentelle, de drapés d’arabesques…. à des tiges fleuries,de style naturel. Le fond apparait.

Brocarts fond crème, Lyon, vers 1740-1750. Dessin à deux chemins avec  filés or ou argent (fils métalliques non oxydés, documents raboutés), et tiges ondoyantes de grosse fleurs.

Soierie à décor ondoyant d’arabesques de feuilles, fruits (grenades) et petites fleurs champêtres.

Etoffe façonnée à décor de type naturaliste, Lyon, vers 1733, présentant un chemin ondoyant de fleurs, légumes et noisette autour d’une sorte de coquille.

Catalogue de l’étude Thierry Maigret

Categories: 5 XVIIIe Tags: ,

Tissus Louis XVI

Le dessin des tissus Louis XVI s’inspirent de l’antiquité, dans des compositions organisées en réseau, de guirlandes, de rubans, d’arabesques incluant des médaillons, architectures, urnes, scènes mythologiques….

1                                                          2

3

1 Lampas néo-classique, époque Louis XVI. Satin bleu jaspé liseré crème, dessin en arabesque de cartouches enfermant un bouquet de fleurs au naturel surmontés d’un vase fleuri flanqué d’oiseaux ; en bordure, des cartouches oblongs se terminant en grecque enferment des fruits en chute.

2 Lampas liseré en arabesque à l’allégorie de l’union du dauphin Louis et de l’archiduchesse Marie-Antoinette, Lyon, vers 1770. Satin cramoisi liseré crème. Dessin représentant deux déesses fluviales, Seine et Danube, appuyées sur des dauphins et déversant de l’eau dans une vasque sur un fond de grotte à fontaine. Dans un médaillon perlé, deux colombes sur un autel de l’hymen où sont posés deux coeurs de feu. Le tout relié par des guirlandes de fleurs, rubans noués et entrelacs de feuilles d’acanthe finissant en tête de coq couronné de lauriers.

3 Lampas  fin XVIIIème siècle : Satin vert clair jaspé liseré blanc effet argent

Statue de Cupidon sous une charmille, socle à mufle de lion avec anneaux d’une chaîne, flanqué de deux oiseaux exotiques. Une Diane s’approche d’une fontaine aux amours soutenue par deux têtes de licorne. Réseaux de guirlandes de fleurs, plamier et corbeilles de fruits.

Catalogue de l’Etude Thierry Maigret

Categories: 5 XVIIIe Tags: ,

Tissus Régence

Les décors des tissus Régence sont plus mouvementés. Le dessin naturaliste s’associe aux dessins dit bizarres inspirés des chinoiserie en vogue  à l’époque.

Brocatelles à grande composition grenades fleuries et rinceaux d’acanthes enroulés. Lin et soie, l’une satin cerise et blanc.

Le dessin de la grenade est traité de manière plus naturaliste qu’au style précédent.

Lampas de soie « bizarre ». Fond damassé jaune citron, formes rocaille et fleurs légères.

Composition légère et mouvementée à rivière, c’est à dire suivant une ligne onduleuse.

Brocart d’or en « bizarre » luxuriant, Lyon vers 1715. Soies multicolores, frisé, filé or et argent. Lampas fond d’or et sain cramoisi, décor de grenades éclatées et fleurs échevelées.

Décor « bizarre » inspiré des « chinoiserie » en vogue à cette époque.

Les sources du décor « bizarre »

La chinoiserie est caractérisé par l’utilisation d’un langage figuré et fantaisiste d’une Chine imaginaire inspiré des objets venant de Chine, du Japon, etc….

Porcelaine d’Imari d’influence chinoise, Japon XVIIIe

Catalogue de TEXTILES ANCIENS – LE MANACH III : http://www.thierrydemaigret.com/

Categories: 5 XVIIIe Tags: ,

Mobilier national : la Manufacture nationale des Gobelin

Voici un lien vers une vidéo sur le site de  la Manufacture nationale des Gobelin

Mobilier national : Extrait du film de Francis Blaise « Patrimoine d’hier, trésors d’aujourd’hui ».

Categories: 4 XVIIe Tags: ,

Les tissus Louis XIII

Garniture de lit : la garniture dissimule le bois et assure un confort contre le froid.

Lit en housse

Pentes : rideaux epais tombant sans plis, bord à bord.

Cantonnières : rideaux d’angles superposés.

Lambrequin : bande festonnée, garnissant l’impérial du lit et cachant les accroches des pentes et des cantonnières.

Sous Louis XIII, la vogue est au tissus à larges bandes, qui peuvent  encore s’orner de motifs de grenade dans un réseau ogivé, comme dans le siège présenté ci-dessus.

La nouveauté est la tapisserie au point de Hongrie, ouvrage féminin fait au point lancé.

Categories: 4 XVIIe Tags: ,

Les tissus de la Renaissance

Au début du XVIe siècle, les tissus sont toujours produit en Italie ou en Espagne. Les grands motifs de grenades ou les grands réseaux en ogive, seront remplacés par des tissus à motifs plus petits. Les nouveaux sujets des tapisseries  sont des compositions antiquisantes, grotesques, sujets mythologiques…..

Fiche récapitulative : Les tissus de la Renaissance

Categories: 3 XVIe Tags: ,

Tissus du Moyen âge


Le commerce des tissus fut, avec celui de l’orfèvrerie, l’un des plus actifs du Moyen Âge.

Jusqu’à la fin de l’époque romane (Xe-XIIe siècle), les étoffes de prix viennent d’Orient, car alors en Occident ne sont fabriqués que des tissus utilitaires.

Au sein de l’Eglise, le rôle des tissus précieux est multiple : décor et ameublement, mais aussi vêtements liturgiques et protection des reliques.


L’ÉVOLUTION DES DÉCORS DES TISSUS

du XIIIe au XIVe siècle

Samit, Sicile XIIIe siècle.

Aigles aux ailes déployés dans des étoiles à 8 pointes, alternant avec des croix grecs. Un samit est une étoffe ancienne orientale composée d’une chaîne de soie et d’une trame de fils.

Les décors d’animaux affrontés cernés d’élégantes palmettes sont caractéristiques de l’influence de l’Islam, On remarque ci- dessous que le dessin  a perdu de la raideur.


Fragment à décor d’oiseaux et de quadrupède affrontés, Lucques, Italie, XIVe siècle


Au XVe siècle les tissus les plus recherchés viennent d’Italie.

LE DÉCOR À LA GRENADE

Le décor « à la grenade » s’inspire des tissus ottomans, tant par la forme que par la couleur, vert, rouge et blanc, comme l’exemple ci-dessous.

Décor à la grenade dans un réseau ogivé,  tissu italien du XV e siècle.

La grenade est souvent utilisée car elle a une forte connotation religieuse, puisqu’elle fait référence à la Passion et à la Résurrection Christ.

Jean Marot offrant un livre à la reine Anne de Bretagne

Extrait du Voyage de Gênes de Jean Marot, 1508

Les décors de grenades des tissus représentées dans cette enluminure, se composent soit dans un fond de feuilles polylobées, soit dans un lacis de tiges ondoyantes, comme dans les tissus italiens du XVe siècle montrés en exemple  ci-dessous.

LA TAPISSERIE

À partir du XIVe siècle, la tapisserie s’impose dans le domaine des arts précieux. Aux côtés de la noblesse et du clergé, la grande bourgeoisie n’hésite plus à afficher sa prospérité. Elle commande elle aussi des œuvres de grand prix pour orner et réchauffer ses demeures


Sujets religieux
Les tentures, destinées à des intérieurs religieux ou civils, se développent sur plusieurs pièces, ainsi La Légende de saint Etienne, ou la Délivrance de saint Pierre.
Sujets religieux

Sujets profanes

Scènes de la vie quotidienne (la chasse, les vendanges) , de l’amour courtois, ou des récits épiques.

Sujets allégoriques ou mythologique

es


La dame à la Licorne, La vue, et détail

Cette tapisserie fait partie d’une série de 6 tapisseries sur les 5 sens, + une tapisserie sur le thème » A mon seul désir »

Musée de Cluny

On remarque le vêtement de la Dame, il ressemble à un tissus de velour produit en Italie à cette époque.

Fond lamé or et velour

Ornementation et Millefleurs

Les premières tapisseries sont à dessins géométriques, à motifs héraldiques ou à décor de feuillage et petits animaux.
Au 15e siècle, apparaissent les tapisseries à  fonds Millefleurs.

Des exemples de tapisserie : Mosaïque d\’image

Narcisse à la fontaine Fin XVe siècle

Categories: 2 Moyen-âge Tags: ,