Google est de plus en plus présent dans les salles de classe américaines

Actualités

Pour beaucoup d’entreprises de la Silicon Valley spécialisées dans les nouvelles technologies, l’éducation est un marché très important qu’il faut occuper le plus possible. Des enfants nourris aux nouvelles technologies d’un constructeur en particulier seront de futurs clients plus fidèles. Dans cet esprit, Google est de plus en plus présent dans les salles de classe et suscite autant de méfiance que d’engouement.

Des outils numériques bien pratiques

Aux États-Unis, mais aussi en France, de plus en plus de professeurs intègrent les nouvelles technologies à leurs méthodes d’apprentissage. Les élèves sont de plus en plus tôt accrochés à leurs smartphones et aux réseaux sociaux. Alors, pourquoi ne pas en profiter ? En la matière, les applications Google sont très plébiscitées.

Effectivement, de Google Drive à Google Docs, en passant par la boîte mail, un compte Google offre une panoplie importante d’outils qui permettent aux élèves et aux professeurs de collaborer sur des fichiers communs. Ainsi, un agenda peut être organisé pour partager les devoirs et les programmes. Les travaux de groupe sont aussi plus faciles à faire.

Du matériel Google de plus en plus présent

Les enceintes connectées font aussi leur entrée dans les salles de classe, tout comme les foyers du monde entier. Google Home et Amazon Echo offrent également de nombreux services bien utiles, en plus d’être largement appréciés par les élèves. À la maison comme à l’école, ces enceintes connectées offrent des assistants vocaux de qualité.

Les enfants s’habituent de plus en plus à obtenir les réponses à toutes leurs questions sans faire le moindre effort. À la maison, pendant qu’ils font leurs devoirs, ils peuvent demander à Google Home et Amazon Echo les réponses qu’ils cherchent. Il est donc important que l’école prenne la peine d’intégrer ses éléments à sa pédagogie pour apprendre aux enfants à s’en servir, mais également à en éviter certains pièges, notamment sur l’impossibilité de chercher la source d’une affirmation.

Google lance une offensive contestée

La présence de Google dans les salles de classe aux États-Unis a été lancée il y a seulement cinq ans environ. Elle a été inaugurée par la vente de millions de Chromebook, des ordinateurs développés par Google, aux écoles américaines. Une véritable aubaine pour les constructeurs qui ont découvert un nouveau marché.

Cependant, ce procédé a été largement contesté, notamment parce que Google a contacté directement les professeurs et jamais les académies ou les directeurs d’établissements. De plus, les objectifs de Google sont critiqués : outre la volonté de fidéliser des clients dès leur plus jeune âge, l’entreprise a clairement orienté ses outils dédiés à la formation de futurs bons employés. Or, l’école doit être un lieu d’apprentissage et non pas de formation. Voilà pourquoi le théorème de Pythagore y est plus important que la création d’un rétroplanning.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *