Habitudes d’épargne des français et coronavirus

Tutos

Le coronavirus a bouleversé nos quotidiens en 2020, et continue de le faire en 2021. Cette situation a eu de nombreux effets, comme l’augmentation du montant moyen épargné par les Français. Découvrez-en plus sur ce témoin d’une volonté de sécurité financière.

Le changement de vision de l’économie

Depuis le premier confinement, une certaine incertitude quant à la situation économique de la France s’est développée chez bon nombre d’individus. Cette inquiétude n’est pour le moment pas descendue significativement. La peur concernant la situation socio-économique du pays se porte surtout sur l’économie de la France en tant que telle, sans que la peur du chômage n’ait vraiment augmentée. En effet, les craintes des français dépassent la simple peur du chômage, elle se porte davantage sur une dégradation plus globale de notre économie. En plus d’épargner, de nombreux français veulent aussi investir plus qu’avant. C’est notamment possible via des robots forex.

L’influence de la situation économique mondiale sur les Français

C’est trois quarts des français qui sont aujourd’hui pessimistes sur l’avenir de leur épargne. Afin de se sentir moins vulnérables, ils cherchent à se constituer le capital le plus conséquent possible. Au milieu de cette incertitude générale, l’épargne est vue comme un moyen de se protéger, comme un matelas qui pourrait s’avérer nécessaire pour continuer à bien vivre. Pour ce qui est de la confiance placée dans les institutions financières, celle-ci a légèrement augmentée, envers la Banque Centrale Européenne par exemple.
Pour ce qui est du FMI, des banques et du ministère de l’économie, ils ont la confiance d’environ 40 pourcent des français. Concernant l’or, plus d’un quart des français le voient comme une valeur garante de sécurité. Comme observé aux États-Unis ces derniers mois, la monnaie peut être créée en masse, presque à volonté, ce qui fait baisser sa valeur. Le fait que la quantité d’or ne puisse pas subir cette inflation est probablement ce qui lui donne cet aspect de sécurité aux yeux de certains. De manière générale, les Français ont une préférence pour les valeurs physiques.
À cette image, la confiance placée dans le livret A a considérablement baissé. La diversification de l’épargne des citoyens français reste néanmoins assez rare. C’est probablement dû à une faible connaissance du domaine économique de la plupart des personnes. On observe donc une volonté de se protéger, en épargnant plus et en plaçant une partie de son argent dans des valeurs physiques, comme les métaux rares et l’immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *