Pourquoi WhatsApp et Instagram vont-elles changer de nom ?

Actualités, Divers

Avec un milliard d’utilisateurs chacune, WhatsApp et Instagram comptent parmi les applications les plus importantes au monde. Mais ce que leurs noms ne laissent deviner, c’est qu’elles appartiennent toutes les deux au réseau social le plus connus du monde: Facebook. Sans doute dans un souci de clarté, le célèbre réseau social a donc décidé de changer les noms de ces deux applications pour plus de clarté.

Un nouveau nom plus clair

L’idée derrière ce changement de nom n’est pas de modifier l’identité des deux applications, mais bien d’établir clairement leur lien avec Facebook. Ainsi, Instagram s’appellerait bientôt « Instagram From Facebook » et WhatsApp, « WhatsApp From Facebook ». Le nom de l’application au-dessous de l’icône dans le téléphone sera également changé. Ce nouveau nom ne sera donc pas qu’une simple façade, mais une vraie tentative de clarifier le rôle de Facebook.

Une décision motivée par aucune obligation légale, mais qui a été largement saluée par les internautes. Il faut dire que les grands groupes possédant des dizaines d’applications, médias et marques sont nombreux, mais jouent généralement sur le flou autour de leurs propriétés pour bénéficier de plusieurs images de marque. Or, les consommateurs aiment être au courant qu’ils financent Amazon en utilisant l’application de cinéma Imdb. Aussi, Facebook entend ainsi assumer son statut de mastodonte des réseaux sociaux et reparer ce lien de confiance brisé depuis le scandale Cambridge Analytica.

Tous les secteurs ne sont pas concernés

Néanmoins, il ne faudrait pas croire que tous les secteurs du monde de la technologie sont concernés par cette crainte des utilisateurs. Celui des paris sportifs ne l’est pas du tout par exemple. Au contraire, la concurrence est féroce et un code promo Netbet sera toujours une tentative de récupérer des parts de marché sur la concurrence. Effectivement, depuis l’ouverture du marché en France, de nombreux opérateurs se sont lancés. Si certains n’ont pas survécu, tous ceux qui opèrent actuellement sont indépendants.

Ainsi, quand vous téléchargez et que vous installez votre application Netbet, ce n’est pas Winamax ou Bwin qui se cache derrière. Chaque opérateur de paris sportifs en ligne est pour le moment indépendant. Bien sûr, les règles du marché libre finiront sans doute par provoquer la fusion de plusieurs de ses entreprises. Ces fusions n’entraîneront peut-être pas toujours la disparition d’une marque et la même question de nom que se pose Facebook s’imposera.

Une démarche prête à se généraliser ?

Si la démarche de Facebook a été saluée, il serait naïf de croire qu’elle va pour autant se généraliser. Pour les grands groupes, être propriétaire de plusieurs marques leur permet de se positionner efficacement pour toucher plusieurs cibles sur le même marché. C’est pour cela que le groupe LVMH, propriétaire des marques de luxe Louis Vuitton et Dior, est également propriétaire de la marque de cosmétique plus abordables Séphora.

Ce flou qui entoure la véritable identité des propriétaires d’une marque est un véritable atout de communication, mais c’est également une situation qui a tendance à empoisonner la relation entre les marques et les clients. Ces derniers deviennent de plus en plus méfiants face à des empires financiers colossaux qui semblent les cerner en tentant de leur faire croire qu’ils ne sont qu’une petite marque proche de ses consommateurs. En ce sens, la démarche de Facebook est donc perçue très positivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *